Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  18  19  20  21  22 

Les M1 MAX en pénurie

  Liste des news    Liste des new du mois  
Penurie M1 Max

13

Janvier

Heureusement que les configurations de MacBook Pro dotées d'un processeur M1 MAX ne se destinent pas au plus grand nombre car les délais et la disponibilité de ces modèles ne s'arrangent pas depuis 3 mois. Actuellement les 14" et 16" équipés d'un M1 Pro achetés sur l'Apple Store sont livrables entre le 3 et le 10 février. Mais dès que l'on se pique de vouloir prendre une option M1 Max, l'attente est prolongée jusque dans deux mois, entre le 3 et le 16 mars. Le modèle 16" haut de gamme, pré équipé en M1 Max, peut être réceptionné les premiers jours de février, mais il ne faut rien toucher à sa configuration de base : 32 Go/1 To. Sous peine d'être aussitôt catapulté en mars, aux dates évoquées ci-dessus. Cette attente n'est pas nouvelle, dès leur lancement courant octobre, ces machines dans leur version la plus puissante ont essuyé des délais qui atteignaient voire dépassaient le mois. Les autres vendeurs ne sont pas mieux lotis, le M1 Max est absent partout et c'est aléatoire sur les modèles à base de M1 Pro.



M. à J. Shield TV Nvidia

  Liste des news    Liste des new du mois  
Nvidia Màj Shield TV

13

Janvier

Après plus d’une vingtaine de mises à jour, 2022 commence fort pour la Shield TV de Nvidia. Le constructeur a en effet annoncé le déploiement d’un nouveau patch (son vingt-septième au total) baptisé Shield Experience 9.0, et visant à apporter le système d’exploitation Android 11 à toutes les Shield TV, y compris les modèles originaux datant de 2015. Une mise à jour particulièrement importante, puisqu’elle inclura aussi de nombreuses améliorations logicielles. En plus de confirmer la migration de tous ses produits Shield TV vers une interface Android 11, Nvidia profite aussi de sa mise à jour Experience 9.0 pour ajouter quelques nouvelles fonctionnalités bien pratiques à ses appareils. À commencer par la mise à jour du clavier Gboard, qui permettra désormais aux utilisateurs d’utiliser l’assistant vocal de Google pour naviguer depuis la barre de recherche. Déjà métamorphosée en juin dernier, au moment de la bascule entre Android TV et Google TV, l’interface de la Shield TV devrait très rapidement calquer sa page d’accueil sur celles des smart TV modernes. Côté sécurité aussi, l’arrivée généralisée d’Android 11 a des effets positifs sur l’expérience utilisateur du boîtier multimédia de chez Nvidia. Ces derniers pourront désormais autoriser “uniquement cette fois” une application à accéder à leurs données, comme c’est déjà le cas sur la majorité des smartphones. La prise en charge du Bluetooth aptX vient aussi compléter celle déjà existante sur les casques LDAC, assurant ainsi une écoute de meilleure qualité. Cette mise à jour n’est évidemment pas anodine, puisqu’elle fait suite au lancement de l’abonnement GeForce NOW RTX 3080 l’année dernière. En permettant aux Shield TV les plus anciennes de bénéficier d’Android 11, Nvidia offre ainsi à ses utilisateurs de la première heure, la possibilité de jouer en cloud gaming sur PC en 4K (+ HDR & 7.1. Surround), et plus généralement sur n’importe quel écran connecté au Shield. Autre nouveauté très attendue, la prise en charge du Dolby Vision HDR pour améliorer l’expérience cinéma de la Shield TV sur Google Play Movies & TV, qui servira désormais d’interface unique pour l’accès au plusieurs nouveaux catalogues de contenus vidéo, comme Amazon Prime Video, Apple TV, Disney+, YouTube TV et IMDb TV.



OnePlus dévoile le 10 Pro

  Liste des news    Liste des new du mois  
OnePlus 10 Pro ph2

11

Janvier

Terminé, le teasing sur les réseaux sociaux, le nouveau smartphone de OnePlus , le 10 Pro, s'exhibe enfin de manière on ne peut plus officielle. Le dernier-né de la marque sera disponible dès ce 13 janvier sur ses terres natales, avant une commercialisation bientôt dans le reste du monde. Le OnePlus 10 Pro se pare d'un large écran LTPO de 6,7" en qualité QHD+, avec une fréquence de 120 Hz. Le constructeur promet un étalonnage double couleur, pour des teintes toujours plus précises et naturelles. Sous le capot, on retrouve un processeur Snapdragon 8 Gen 1, un GPU Adreno nouvelle génération, sans oublier 12 Go de RAM et 256 Go de stockage. Côté photo, le OnePlus 10 Pro affiche toujours la précieuse mention Hasselblad, avec ici un total de trois capteurs (objectif principal, téléobjectif et ultra grand-angle jusqu'à 150°) et une section photo de « seconde génération ». Cela se traduit notamment par une capture 10 bits et une augmentation de 25 % de la couverture de la gamme de couleurs DCI-P3. Pete Lau, fondateur de OnePlus, a déclaré : « La caméra Hasselblad pour mobile de deuxième génération du OnePlus 10 Pro, combinée à des performances ultra-rapides et à la charge la plus véloce jamais réalisée sur un smartphone OnePlus, constitue notre produit phare le plus complet à ce jour ». À noter qu'il s'agit également du premier mobile OnePlus à proposer le mode Movie, vous permettant de régler l'ISO, la vitesse d'obturation et la balance des blancs avant et pendant la capture vidéo. Le mode Hasselblad Pro est quant à lui passé au niveau supérieur sur le OnePlus 10 Pro, et prend à présent en charge la capture en RAW 12 bits sur les trois caméras arrière, grâce à la Hasselblad Natural Color Solution. Le OnePlus 10 Pro est compatible avec la technologie 80W SuperVOOC Flash Charge, soit de quoi regonfler à bloc la batterie de 5 000 mAh en à peine 30 minutes. Côté OS, en Chine, le nouveau OnePlus 10 Pro est animé par ColorOS 12.1 basé sur Android 12. Lorsqu'il sera lancé en Inde, en Europe et en Amérique du Nord, il sera animé par OxygenOS 12 basé sur Android 12. Un OnePlus 10 Pro décliné en coloris Volcanic Black et Emerald Forest, et dont on attend désormais la date de lancement en Europe et sa fourchette de prix.



Le Raspberry Pi victime aussi de la pénurie !

  Liste des news    Liste des new du mois  
raspberry pi 4

10

Janvier

Si vous vous intéressez un peu au secteur de l’électronique, vous avez forcément remarqué ou entendu parler des ruptures de stock sur de nombreux produits, PS5, cartes graphiques, ordinateurs, etc. Si vous avez voulu acheter un Raspberry Pi depuis novembre, vous savez qu’il faut aussi compter notre micro-ordinateur préféré dans la liste des produits introuvables. En voulant commander des Raspberry Pi pour le projet, impossible, rupture de stock généralisée ! Mais alors, pourquoi le Raspberry Pi est-il en rupture de stock, quelles réponses la fondation Raspberry Pi a-t-elle prévues, où et quand sera-t-il possible de racheter des Raspberry Pi et quels modèles seront disponibles ? L’industrie des semi-conducteurs est une industrie de pointe, nécessitant des équipements de production hautement spécialisés et des coûts de R&D énormes. Ainsi, il existe déjà assez peu d’entreprises concevant des puces électroniques, et il existe encore moins d’entreprises qui les produisent, ceux que l’ont appelle les « fondeurs ». Il s’agit donc d’un marché ultra mondialisé et qui a été touché de plein fouet par les difficultés d’échanges, d’organisation et de transport découlant du covid. Mais plus que les perturbations de la chaîne de production, c’est bien l’explosion soudaine de la consommation, avec notamment l’explosion des ventes d’ordinateurs portables, de tablettes, etc. suite aux confinements et à l’arrivée massive du télétravail qui a entraîné la pénurie de composants que nous connaissons aujourd’hui. Cette explosion de la consommation a entraîné l’impossibilité réelle ou supposée pour les fournisseurs de puces de répondre à l’augmentation de la demande, entraînant à son tour : une augmentation des prix Le Raspberry Pi étant un micro-ordinateur très peu cher, il est donc touché de plein fouet, puisque sa marge étant faible, il est plus sensible à l’augmentation des coûts et qu’il repose en partie sur l’utilisation de technologies plus anciennes et donc moins chères. Conséquence, la fondation ne trouve plus de puces pour produire le Raspberry Pi, ou bien à des prix trop élevés. À court terme il sera encore difficile d’obtenir le Raspberry Pi pendant quelques temps, et ce quelque soit le vendeur, la fondation ne parvenant tout simplement pas à produire suffisamment de machines selon les modèles, pour répondre à la demande.



GTA 6 plus tôt que prévu !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Gta 6 leak map

10

Janvier

9 ans après l’arrivée de GTA 5, la sortie de GTA 6 se fait toujours attendre. Un leaker spécialiste de Rockstar vient d’annoncer que le jeu pourrait finalement débouler plus tôt que ce que les précédentes fuites annonçaient. On fait le point. Aux dernières nouvelles, GTA 6 ferait son arrivée en grande pompe sur le marché en 2023, voire en 2024. Une estimation dévoilée en juin dernier par le leaker Tom Henderson alors que les rumeurs autour de la sortie du futur titre sont légion. De son côté, Rockstar reste muet comme une tombe, se contentant de plancher activement sur son jeu sans commenter les multiples rumeurs qui agitent les réseaux sociaux. À ce propos, le développement de GTA 6 rencontrerait des problèmes épineux d’après l’analyste @AccNg. En dehors des graphismes qui devraient être léchés, certains aspects comme l’histoire ou le gameplay risqueraient de décevoir les joueurs. Cela étant dit, le jeu pourrait tout de même être dévoilé plus tôt que prévu. C’est du moins ce que souligne le leaker Tez2 qui estime que Rockstar présentera son prochain titre cette année avant de le sortir en 2023. Celui-ci ne cite pas explicitement GTA 6 mais on ne voit pas quel autre jeu l’éditeur pourrait sortir en dehors de Bully 2, le serpent de mer qui avait de nouveau agité les gazettes le mois dernier après des révélations de Tom Henderson. En 2023, le budget marketing de Take-Two sera d’ailleurs conséquent, ce qui laisse augurer l’arrivée d’un titre majeur. À noter que les nouvelles annonces de Tez2 sont basées sur le schéma de sortie de Rockstar. Le studio de développement a dévoilé Red Dead Redemption 2 trois ans après la sortie de Grand Theft Auto 5. Quatre ans plus tard, il serait ainsi logique que Rockstar fasse enfin la présentation de GTA 6. Dans les prochaines semaines, il faudra surveiller si les prochaines rumeurs corroborent les prévisions de l’insider. Il est bon de rappeler que Rockstar prévoyait de sortir Red Dead Redemption 2 en 2017 avant de retarder sa sortie d’un an. Ainsi, il est possible que l’éditeur annonce dans un premier temps une sortie de GTA 6 pour 2023 avant de la repousser à 2024. Vivement que Rockstar vende enfin la mèche ! Dans l’attente, sachez que GTA 6 devrait notamment se dérouler à Vice City et qu’un personnage féminin sera jouable.



Le prochain Pixar direct sur Disney +

  Liste des news    Liste des new du mois  
Alerte Rouge Pixar 2022

10

Janvier

C’est désormais officiel, Alerte Rouge, le prochain film d’animation des studios Pixar, atterrira sur Disney + sans passer par la case cinéma. Deux précédents longs-métrages, Soul et Luca , avaient déjà subi le même sort à l’époque et ils n’étaient visiblement pas les derniers à esquiver les salles obscures. C’est Disney qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué de presse, scellant ainsi le sort d’Alerte Rouge. Le film d’animation réalisé par Domee Shi n'apparaîtra jamais sur grands écrans, sauf dans les pays n’ayant pas accès à la plateforme de streaming. La principale raison de ce revirement est évidemment financière puisque depuis le COVID-19 l’industrie du cinéma a bien du mal à redémarrer et toucher un large public. Seule une poignée de blockbusters s’en sortent sans trop de dommages, à l’instar de Spider-Man No Way Home qui cartonne partout dans le monde. « En raison de la reprise retardée du box-office, en particulier pour les films familiaux, la flexibilité reste au cœur de nos décisions de distribution et nous accordons la priorité à la diffusion du contenu inégalé de The Walt Disney Co. au public du monde entier », a déclaré l'entreprise dans un communiqué. Alerte Rouge conserve néanmoins sa date de sortie, toujours calée au 11 mars 2022, et sera disponible sur Disney+ sans aucun coût supplémentaire pour les abonnés, ce qui amortie largement l'abonnement mensuel en famille pour mars donc !. Mais ont fini par ce dire que les prix de la plateforme vont surement augmentés pour la 2ème fois.



POP-Corn time est mort !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Popcorn time est fini

07

Janvier

Les temps changent, et avec eux les habitudes de piratage. Le site popcorn-time.tw vient de baisser définitivement le rideau. Un énorme « R.I.P. » (repose en paix) orne désormais la page d’accueil. Interrogés par TorrentFreak, les développeurs expliquent qu’ils n’avaient plus assez de visiteurs. Popcorn-Time.tw était la dernière émanation du projet « Popcorn Time » qui est apparu en 2014 et qui a fait trembler les ayants droit. En effet, les créateurs d’origine avaient eu l’idée diabolique de créer un client BitTorrent qui permettait de lancer la lecture des films de façon instantanée tout en étant doté d’une interface graphique très agréable. C’est pourquoi ce service était surnommé le « Netflix pirate ». Les premiers auteurs ont très rapidement jeté l’éponge pour éviter les problèmes juridiques, tout en transférant leur code à la communauté open source. Plusieurs forks ont alors vu le jour, dont « Time4Popcorn.eu », qui est devenu au final « Popcorn-time.tw ». Cette variante a été déclinée sur toutes les plates-formes : Windows, Mac, Android, Android TV, iOS, Linux. Selon TorrentFreak, elle aurait eu, durant ses heures de gloire, des millions d’utilisateurs dans le monde. Mais d’autres moyens de piratage audiovisuel sont apparus entre temps, comme les sites de téléchargement direct et les boîtiers IPTV. Les premiers ne nécessitent pas d’installer de logiciel et les seconds permettent de streamer des émissions TV en direct. Les clients BitTorrent, aussi agréables soient-ils, ont perdu de leur attrait. Désormais, avec l’arrêt de Popcorn-time.tw, plus aucun fork de Popcorn Time n’est actif à ce jour. Il n’y a plus que des sites d’arnaque qui essayent de récolter des données personnelles et qui redirigent l’internaute vers d’autres sites illicites. Mais qui sait, peut-être que le projet sera réactivé un jour…ou pas !



Polaris la solution Alienware pour gamers

  Liste des news    Liste des new du mois  
Polaris eGPU Alienware

07

Janvier

Alienware(Dell) a pris tout le monde de court en dévoilant Polaris, une solution eGPU qui semble pousser le concept vers des hauteurs encore jamais atteintes. Design blanc futuriste, LEDs en façade... pas de doute, nous sommes bien chez Alienware; mais Polaris n'est pas un nouveau PC Aurora, loin de là. Alienware a clairement su jouer sa carte à fond pendant ce CES 2022 un peu particulier, et nous a proposé quelques produits et concepts très enthousiasmants. Mais il en restait un, le Concept Polaris, qui demeurait particulièrement mystérieux; nous en attendions donc des nouvelles avec impatience. C’est désormais chose faite, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’une sacrée surprise ! Nous avons donc affaire à un boîtier blanc au design futuriste et truffé de LEDs RGB; pas de doute, nous sommes bien chez Alienware. Mais au-delà de cette filiation évidente, il s’agit d’un produit très différent du reste de son catalogue; il est notamment bien plus petit que les tours de la gamme qui a clairement inspiré son design. Tout s’explique désormais puisqu’il ne s’agit pas d’un PC à part entière, mais d’une solution eGPU ! Pour ceux qui ne sont pas familiers du concept, le principe est simple : il s’agit d’une interface qui permet de brancher une carte graphique standard à un autre appareil, même si celui-ci n’est absolument pas conçu pour accueillir un tel GPU. En pratique, cela permet par exemple de jouer à des jeux récents ou de réaliser des tâches exigeantes sur des machines qui ne disposent absolument pas de la puissance de traitement nécessaire, comme des ultrabooks. Pour s’en assurer, la marque à l’alien a joué la sécurité avec un boîtier assez volumineux. Celui-ci est capable d’accueillir les cartes les plus imposantes du marché; il hébergera sans peine les futures RTX 3090 Ti aux mensurations colossales. Mais tout l’espace ne sera pas occupé par la carte. Alienware a aussi trouvé le moyen d’y intégrer deux (!) adaptateurs AC de 330W ou 425W chacun. Encore mieux : la marque y a aussi ajouté un système de refroidissement liquide CryoTech de 240mm ! De quoi garder la bête au frais pour bénéficier de performances redoutables. Polaris communiquera ensuite avec la machine souhaitée via un câble Thunderbold 3 ou 4, ou USB 4. Mais ce qui est plus étonnant, c’est qu’Alienware laisse aussi sous-entendre qu’il sera aussi possible de connecter l’ensemble via Ethernet 2.5 Gb, USB-C et même USB-A ! Il sera intéressant de voir si ces dernières options comportent quelques restrictions. À l’heure actuelle, nous ne disposons ni d’une date de sortie, ni d’un prix pour ce produit qui reste encore un concept. Mais celui-ci semble déjà bien en place, et l’enthousiasme d’Alienaware suggère fortement qu’il pourrait finir sur le marché dans un futur pas si lointain. La firme parviendra-t-elle enfin à faire décoller ce marché de niche ? La réponse d’ici quelques mois !



Nouveaux XPS de chez Dell

  Liste des news    Liste des new du mois  
dell xps 13 plus 2

07

Janvier

La gamme XPS regroupe les ultrabook premium de Dell. Si elle comporte des configurations au format 15 et 17 pouces , son modèle phare est incontestablement le XPS 13. Ce dernier bénéficie d’un design particulièrement soigné, avec un boîtier très léger réalisé en aluminium, quatre bords d’écran très fins et un repose poignets en fibre de carbone avec un motif discret en nid d’abeilles. Lors du CES de Las Vegas, le constructeur a levé le voile sur le design de son prochain XPS 13, renommé pour l’occasion XPS 13 Plus. Et si l’extérieur n’évolue pas beaucoup (à l’exception de la connectique), l’intérieur a subit un lifting significatif, avec trois changement majeurs. Le premier concerne la rangée de touches de fonctions, que l’on retrouve sur tous les ordinateurs portables, en haut du clavier. Celle-ci est désormais remplacée par des touches sensitives. En appuyant sur la touche Fonction, l’affichage de ses touches bascule sur leur seconde fonction (contrôle multimédia, luminosité de l’écran, etc.). Enfin, le pavé tactile a disparu. Enfin, il est toujours présent, bien sur, mais il a été totalement fusionné avec le repose poignets et ses contours ne sont plus visibles (on note également que le motif du précédent XPS 13 n’est plus de la partie). Le Dell XPS 13 Plus devrait être disponible en blanc ou noir, avec plusieurs types d’affichage (LCD Full HD, LCD 4K, OLED 3,5K, tactile ou pas). Son poids sera de 1,24 Kg et il intègrera bien sur les toutes dernières puces Intel de 12ème génération. Sa batterie de 55 Wh se rechargera par l’intermédiaire d’un adaptateur secteur USB C de 60 W. La Webcam 720p compatible Windows Hello sera toujours présente au sommet de l’écran, tout comme le lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton de démarrage. Enfin, comme nous l’avons déjà indiqué, la connectique du nouveau XPS 13 a été allégée. Ainsi, si on trouve toujours deux ports USB C compatibles Thunderbolt 4, le lecteur de cartes mémoire microSD et la prise casque/micro ont disparu (Dell fournira un adaptateur USB C vers USB A). Aucun prix disponibles pour l'heure mais la facture sera de toute façon salée !



Asus dévoile un PC à écran pliable

  Liste des news    Liste des new du mois  
asus zenbook 17 fold oled ux9702

06

Janvier

Depuis plusieurs années, les écrans OLED pliables tentent de s’imposer sur les smartphones. L’année 2022 sera peut être celle où on verra se développer ce concept sur les PC portables. Car si pour l’instant, seul Lenovo propose un PC portable doté d’un écran OLED pliable de 13,3 pouces, le ThinkPad X1 Fold, Samsung pourrait lancer cette année un Galaxy Book Fold 17. Du côté de chez Asus, l’annonce est désormais officielle : le Zenbook 17 Fold OLED sera commercialisé dans les prochains mois. Comme son nom l’indique, cet ultrabook sera donc doté d’un écran OLED, tactile, de 17,3 pouces et supportant une haute définition de 2560 x 1920 pixels (supérieure au mode QHD, 2560 x 1440 pixels) au format 4:3, qui pourra se plier pour délivrer un affichage sur deux écrans identiques de 12,5 pouces Full HD (1920 x 1080 pixels) au format 3:2. Outre le confort d’affichage apporté par ce grand écran pour regarder des vidéos en streaming, ce nouveau format est particulièrement intéressant pour utiliser simultanément deux applications, affichées chacune sur un demi écran. Un des deux demi écrans pourra même être partagé en deux zones d’affichage (trois au total donc). Un autre intérêt de ce type de PC portable réside bien sur dans le fait qu’on bénéficie d’un très grand affichage, alors que les dimensions de la configuration lorsque l’écran est replié et qu’on la transporte sont réduites : seulement 28,7 x 18,9 x 3,2 cm, contre 37,8 x 28,7 x 1,2 cm lorsque l’écran est déployé. Pour ne rien gâcher, Asus annonce que la fréquence de rafraichissement de l’écran OLED est de 90 Hz, afin de garantir une meilleure fluidité d’affichage qu’en 60 Hz lorsqu’on consulte des sites web ou les réseaux sociaux. Le Zenbook 17 Fold OLED pèse 1,6 Kg, ou 1,99 Kg avec le clavier Bluetooth fourni. Comme on le voit sur la première photo, le clavier virtuel de Windows peut également être affiché au bas de l’écran, sur toute la largeur, ce qui permet de saisir confortablement du texte tout en conservant les trois quarts de l’affichage 17 pouces. Ce Zenbook pliable sera équipé du dernier processeur Intel de 12ème génération, le Core i7-1250U, avec sa puce graphique Iris Xe. La connectique comprendra deux ports USB C Thunderbolt 4, qui pourront être utilisés pour recharger la batterie (en 75 W). Pour le reste, une Webcam infra rouge compatible Windows Hello de 5 Mpixels sera présente, ainsi que quatre haut-parleurs. Le tout sera complété par les technologies Wi-Fi 6E et Bluetooth 5.2. Bien sur, technologie récente et innovante oblige, la facture sera assez salée. En effet, l’Asus Zenbook Fold 17 OLED devrait être commercialisé en milieu d’année, à partir de 3999 €.


 <  18  19  20  21  22 

"Actu vu !" sur le web


 <  18  19  20  21  22 

Les M1 MAX en pénurie

Heureusement que les configurations de MacBook Pro dotées d'un processeur M1 MAX ne se destinent pas au plus grand nombre car les délais et la disponibilité de ces modèles ne s'arrangent pas depuis 3 mois. Actuellement les 14" et 16" équipés d'un M1 Pro achetés sur l'Apple Store sont livrables entre le 3 et le 10 février. Mais dès que l'on se pique de vouloir prendre une option M1 Max, l'attente est prolongée jusque dans deux mois, entre le 3 et le 16 mars. Le modèle 16" haut de gamme, pré équipé en M1 Max, peut être réceptionné les premiers jours de février, mais il ne faut rien toucher à sa configuration de base : 32 Go/1 To. Sous peine d'être aussitôt catapulté en mars, aux dates évoquées ci-dessus. Cette attente n'est pas nouvelle, dès leur lancement courant octobre, ces machines dans leur version la plus puissante ont essuyé des délais qui atteignaient voire dépassaient le mois. Les autres vendeurs ne sont pas mieux lotis, le M1 Max est absent partout et c'est aléatoire sur les modèles à base de M1 Pro.
13-01-2022


M. à J. Shield TV Nvidia

Après plus d’une vingtaine de mises à jour, 2022 commence fort pour la Shield TV de Nvidia. Le constructeur a en effet annoncé le déploiement d’un nouveau patch (son vingt-septième au total) baptisé Shield Experience 9.0, et visant à apporter le système d’exploitation Android 11 à toutes les Shield TV, y compris les modèles originaux datant de 2015. Une mise à jour particulièrement importante, puisqu’elle inclura aussi de nombreuses améliorations logicielles. En plus de confirmer la migration de tous ses produits Shield TV vers une interface Android 11, Nvidia profite aussi de sa mise à jour Experience 9.0 pour ajouter quelques nouvelles fonctionnalités bien pratiques à ses appareils. À commencer par la mise à jour du clavier Gboard, qui permettra désormais aux utilisateurs d’utiliser l’assistant vocal de Google pour naviguer depuis la barre de recherche. Déjà métamorphosée en juin dernier, au moment de la bascule entre Android TV et Google TV, l’interface de la Shield TV devrait très rapidement calquer sa page d’accueil sur celles des smart TV modernes. Côté sécurité aussi, l’arrivée généralisée d’Android 11 a des effets positifs sur l’expérience utilisateur du boîtier multimédia de chez Nvidia. Ces derniers pourront désormais autoriser “uniquement cette fois” une application à accéder à leurs données, comme c’est déjà le cas sur la majorité des smartphones. La prise en charge du Bluetooth aptX vient aussi compléter celle déjà existante sur les casques LDAC, assurant ainsi une écoute de meilleure qualité. Cette mise à jour n’est évidemment pas anodine, puisqu’elle fait suite au lancement de l’abonnement GeForce NOW RTX 3080 l’année dernière. En permettant aux Shield TV les plus anciennes de bénéficier d’Android 11, Nvidia offre ainsi à ses utilisateurs de la première heure, la possibilité de jouer en cloud gaming sur PC en 4K (+ HDR & 7.1. Surround), et plus généralement sur n’importe quel écran connecté au Shield. Autre nouveauté très attendue, la prise en charge du Dolby Vision HDR pour améliorer l’expérience cinéma de la Shield TV sur Google Play Movies & TV, qui servira désormais d’interface unique pour l’accès au plusieurs nouveaux catalogues de contenus vidéo, comme Amazon Prime Video, Apple TV, Disney+, YouTube TV et IMDb TV.
13-01-2022


OnePlus dévoile le 10 Pro

Terminé, le teasing sur les réseaux sociaux, le nouveau smartphone de OnePlus , le 10 Pro, s'exhibe enfin de manière on ne peut plus officielle. Le dernier-né de la marque sera disponible dès ce 13 janvier sur ses terres natales, avant une commercialisation bientôt dans le reste du monde. Le OnePlus 10 Pro se pare d'un large écran LTPO de 6,7" en qualité QHD+, avec une fréquence de 120 Hz. Le constructeur promet un étalonnage double couleur, pour des teintes toujours plus précises et naturelles. Sous le capot, on retrouve un processeur Snapdragon 8 Gen 1, un GPU Adreno nouvelle génération, sans oublier 12 Go de RAM et 256 Go de stockage. Côté photo, le OnePlus 10 Pro affiche toujours la précieuse mention Hasselblad, avec ici un total de trois capteurs (objectif principal, téléobjectif et ultra grand-angle jusqu'à 150°) et une section photo de « seconde génération ». Cela se traduit notamment par une capture 10 bits et une augmentation de 25 % de la couverture de la gamme de couleurs DCI-P3. Pete Lau, fondateur de OnePlus, a déclaré : « La caméra Hasselblad pour mobile de deuxième génération du OnePlus 10 Pro, combinée à des performances ultra-rapides et à la charge la plus véloce jamais réalisée sur un smartphone OnePlus, constitue notre produit phare le plus complet à ce jour ». À noter qu'il s'agit également du premier mobile OnePlus à proposer le mode Movie, vous permettant de régler l'ISO, la vitesse d'obturation et la balance des blancs avant et pendant la capture vidéo. Le mode Hasselblad Pro est quant à lui passé au niveau supérieur sur le OnePlus 10 Pro, et prend à présent en charge la capture en RAW 12 bits sur les trois caméras arrière, grâce à la Hasselblad Natural Color Solution. Le OnePlus 10 Pro est compatible avec la technologie 80W SuperVOOC Flash Charge, soit de quoi regonfler à bloc la batterie de 5 000 mAh en à peine 30 minutes. Côté OS, en Chine, le nouveau OnePlus 10 Pro est animé par ColorOS 12.1 basé sur Android 12. Lorsqu'il sera lancé en Inde, en Europe et en Amérique du Nord, il sera animé par OxygenOS 12 basé sur Android 12. Un OnePlus 10 Pro décliné en coloris Volcanic Black et Emerald Forest, et dont on attend désormais la date de lancement en Europe et sa fourchette de prix.
11-01-2022


Le Raspberry Pi victime aussi de la pénurie !

Si vous vous intéressez un peu au secteur de l’électronique, vous avez forcément remarqué ou entendu parler des ruptures de stock sur de nombreux produits, PS5, cartes graphiques, ordinateurs, etc. Si vous avez voulu acheter un Raspberry Pi depuis novembre, vous savez qu’il faut aussi compter notre micro-ordinateur préféré dans la liste des produits introuvables. En voulant commander des Raspberry Pi pour le projet, impossible, rupture de stock généralisée ! Mais alors, pourquoi le Raspberry Pi est-il en rupture de stock, quelles réponses la fondation Raspberry Pi a-t-elle prévues, où et quand sera-t-il possible de racheter des Raspberry Pi et quels modèles seront disponibles ? L’industrie des semi-conducteurs est une industrie de pointe, nécessitant des équipements de production hautement spécialisés et des coûts de R&D énormes. Ainsi, il existe déjà assez peu d’entreprises concevant des puces électroniques, et il existe encore moins d’entreprises qui les produisent, ceux que l’ont appelle les « fondeurs ». Il s’agit donc d’un marché ultra mondialisé et qui a été touché de plein fouet par les difficultés d’échanges, d’organisation et de transport découlant du covid. Mais plus que les perturbations de la chaîne de production, c’est bien l’explosion soudaine de la consommation, avec notamment l’explosion des ventes d’ordinateurs portables, de tablettes, etc. suite aux confinements et à l’arrivée massive du télétravail qui a entraîné la pénurie de composants que nous connaissons aujourd’hui. Cette explosion de la consommation a entraîné l’impossibilité réelle ou supposée pour les fournisseurs de puces de répondre à l’augmentation de la demande, entraînant à son tour : une augmentation des prix Le Raspberry Pi étant un micro-ordinateur très peu cher, il est donc touché de plein fouet, puisque sa marge étant faible, il est plus sensible à l’augmentation des coûts et qu’il repose en partie sur l’utilisation de technologies plus anciennes et donc moins chères. Conséquence, la fondation ne trouve plus de puces pour produire le Raspberry Pi, ou bien à des prix trop élevés. À court terme il sera encore difficile d’obtenir le Raspberry Pi pendant quelques temps, et ce quelque soit le vendeur, la fondation ne parvenant tout simplement pas à produire suffisamment de machines selon les modèles, pour répondre à la demande.
10-01-2022


GTA 6 plus tôt que prévu !

9 ans après l’arrivée de GTA 5, la sortie de GTA 6 se fait toujours attendre. Un leaker spécialiste de Rockstar vient d’annoncer que le jeu pourrait finalement débouler plus tôt que ce que les précédentes fuites annonçaient. On fait le point. Aux dernières nouvelles, GTA 6 ferait son arrivée en grande pompe sur le marché en 2023, voire en 2024. Une estimation dévoilée en juin dernier par le leaker Tom Henderson alors que les rumeurs autour de la sortie du futur titre sont légion. De son côté, Rockstar reste muet comme une tombe, se contentant de plancher activement sur son jeu sans commenter les multiples rumeurs qui agitent les réseaux sociaux. À ce propos, le développement de GTA 6 rencontrerait des problèmes épineux d’après l’analyste @AccNg. En dehors des graphismes qui devraient être léchés, certains aspects comme l’histoire ou le gameplay risqueraient de décevoir les joueurs. Cela étant dit, le jeu pourrait tout de même être dévoilé plus tôt que prévu. C’est du moins ce que souligne le leaker Tez2 qui estime que Rockstar présentera son prochain titre cette année avant de le sortir en 2023. Celui-ci ne cite pas explicitement GTA 6 mais on ne voit pas quel autre jeu l’éditeur pourrait sortir en dehors de Bully 2, le serpent de mer qui avait de nouveau agité les gazettes le mois dernier après des révélations de Tom Henderson. En 2023, le budget marketing de Take-Two sera d’ailleurs conséquent, ce qui laisse augurer l’arrivée d’un titre majeur. À noter que les nouvelles annonces de Tez2 sont basées sur le schéma de sortie de Rockstar. Le studio de développement a dévoilé Red Dead Redemption 2 trois ans après la sortie de Grand Theft Auto 5. Quatre ans plus tard, il serait ainsi logique que Rockstar fasse enfin la présentation de GTA 6. Dans les prochaines semaines, il faudra surveiller si les prochaines rumeurs corroborent les prévisions de l’insider. Il est bon de rappeler que Rockstar prévoyait de sortir Red Dead Redemption 2 en 2017 avant de retarder sa sortie d’un an. Ainsi, il est possible que l’éditeur annonce dans un premier temps une sortie de GTA 6 pour 2023 avant de la repousser à 2024. Vivement que Rockstar vende enfin la mèche ! Dans l’attente, sachez que GTA 6 devrait notamment se dérouler à Vice City et qu’un personnage féminin sera jouable.
10-01-2022


Le prochain Pixar direct sur Disney +

C’est désormais officiel, Alerte Rouge, le prochain film d’animation des studios Pixar, atterrira sur Disney + sans passer par la case cinéma. Deux précédents longs-métrages, Soul et Luca , avaient déjà subi le même sort à l’époque et ils n’étaient visiblement pas les derniers à esquiver les salles obscures. C’est Disney qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué de presse, scellant ainsi le sort d’Alerte Rouge. Le film d’animation réalisé par Domee Shi n'apparaîtra jamais sur grands écrans, sauf dans les pays n’ayant pas accès à la plateforme de streaming. La principale raison de ce revirement est évidemment financière puisque depuis le COVID-19 l’industrie du cinéma a bien du mal à redémarrer et toucher un large public. Seule une poignée de blockbusters s’en sortent sans trop de dommages, à l’instar de Spider-Man No Way Home qui cartonne partout dans le monde. « En raison de la reprise retardée du box-office, en particulier pour les films familiaux, la flexibilité reste au cœur de nos décisions de distribution et nous accordons la priorité à la diffusion du contenu inégalé de The Walt Disney Co. au public du monde entier », a déclaré l'entreprise dans un communiqué. Alerte Rouge conserve néanmoins sa date de sortie, toujours calée au 11 mars 2022, et sera disponible sur Disney+ sans aucun coût supplémentaire pour les abonnés, ce qui amortie largement l'abonnement mensuel en famille pour mars donc !. Mais ont fini par ce dire que les prix de la plateforme vont surement augmentés pour la 2ème fois.
10-01-2022


POP-Corn time est mort !

Les temps changent, et avec eux les habitudes de piratage. Le site popcorn-time.tw vient de baisser définitivement le rideau. Un énorme « R.I.P. » (repose en paix) orne désormais la page d’accueil. Interrogés par TorrentFreak, les développeurs expliquent qu’ils n’avaient plus assez de visiteurs. Popcorn-Time.tw était la dernière émanation du projet « Popcorn Time » qui est apparu en 2014 et qui a fait trembler les ayants droit. En effet, les créateurs d’origine avaient eu l’idée diabolique de créer un client BitTorrent qui permettait de lancer la lecture des films de façon instantanée tout en étant doté d’une interface graphique très agréable. C’est pourquoi ce service était surnommé le « Netflix pirate ». Les premiers auteurs ont très rapidement jeté l’éponge pour éviter les problèmes juridiques, tout en transférant leur code à la communauté open source. Plusieurs forks ont alors vu le jour, dont « Time4Popcorn.eu », qui est devenu au final « Popcorn-time.tw ». Cette variante a été déclinée sur toutes les plates-formes : Windows, Mac, Android, Android TV, iOS, Linux. Selon TorrentFreak, elle aurait eu, durant ses heures de gloire, des millions d’utilisateurs dans le monde. Mais d’autres moyens de piratage audiovisuel sont apparus entre temps, comme les sites de téléchargement direct et les boîtiers IPTV. Les premiers ne nécessitent pas d’installer de logiciel et les seconds permettent de streamer des émissions TV en direct. Les clients BitTorrent, aussi agréables soient-ils, ont perdu de leur attrait. Désormais, avec l’arrêt de Popcorn-time.tw, plus aucun fork de Popcorn Time n’est actif à ce jour. Il n’y a plus que des sites d’arnaque qui essayent de récolter des données personnelles et qui redirigent l’internaute vers d’autres sites illicites. Mais qui sait, peut-être que le projet sera réactivé un jour…ou pas !
07-01-2022


Polaris la solution Alienware pour gamers

Alienware(Dell) a pris tout le monde de court en dévoilant Polaris, une solution eGPU qui semble pousser le concept vers des hauteurs encore jamais atteintes. Design blanc futuriste, LEDs en façade... pas de doute, nous sommes bien chez Alienware; mais Polaris n'est pas un nouveau PC Aurora, loin de là. Alienware a clairement su jouer sa carte à fond pendant ce CES 2022 un peu particulier, et nous a proposé quelques produits et concepts très enthousiasmants. Mais il en restait un, le Concept Polaris, qui demeurait particulièrement mystérieux; nous en attendions donc des nouvelles avec impatience. C’est désormais chose faite, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’une sacrée surprise ! Nous avons donc affaire à un boîtier blanc au design futuriste et truffé de LEDs RGB; pas de doute, nous sommes bien chez Alienware. Mais au-delà de cette filiation évidente, il s’agit d’un produit très différent du reste de son catalogue; il est notamment bien plus petit que les tours de la gamme qui a clairement inspiré son design. Tout s’explique désormais puisqu’il ne s’agit pas d’un PC à part entière, mais d’une solution eGPU ! Pour ceux qui ne sont pas familiers du concept, le principe est simple : il s’agit d’une interface qui permet de brancher une carte graphique standard à un autre appareil, même si celui-ci n’est absolument pas conçu pour accueillir un tel GPU. En pratique, cela permet par exemple de jouer à des jeux récents ou de réaliser des tâches exigeantes sur des machines qui ne disposent absolument pas de la puissance de traitement nécessaire, comme des ultrabooks. Pour s’en assurer, la marque à l’alien a joué la sécurité avec un boîtier assez volumineux. Celui-ci est capable d’accueillir les cartes les plus imposantes du marché; il hébergera sans peine les futures RTX 3090 Ti aux mensurations colossales. Mais tout l’espace ne sera pas occupé par la carte. Alienware a aussi trouvé le moyen d’y intégrer deux (!) adaptateurs AC de 330W ou 425W chacun. Encore mieux : la marque y a aussi ajouté un système de refroidissement liquide CryoTech de 240mm ! De quoi garder la bête au frais pour bénéficier de performances redoutables. Polaris communiquera ensuite avec la machine souhaitée via un câble Thunderbold 3 ou 4, ou USB 4. Mais ce qui est plus étonnant, c’est qu’Alienware laisse aussi sous-entendre qu’il sera aussi possible de connecter l’ensemble via Ethernet 2.5 Gb, USB-C et même USB-A ! Il sera intéressant de voir si ces dernières options comportent quelques restrictions. À l’heure actuelle, nous ne disposons ni d’une date de sortie, ni d’un prix pour ce produit qui reste encore un concept. Mais celui-ci semble déjà bien en place, et l’enthousiasme d’Alienaware suggère fortement qu’il pourrait finir sur le marché dans un futur pas si lointain. La firme parviendra-t-elle enfin à faire décoller ce marché de niche ? La réponse d’ici quelques mois !
07-01-2022


Nouveaux XPS de chez Dell

La gamme XPS regroupe les ultrabook premium de Dell. Si elle comporte des configurations au format 15 et 17 pouces , son modèle phare est incontestablement le XPS 13. Ce dernier bénéficie d’un design particulièrement soigné, avec un boîtier très léger réalisé en aluminium, quatre bords d’écran très fins et un repose poignets en fibre de carbone avec un motif discret en nid d’abeilles. Lors du CES de Las Vegas, le constructeur a levé le voile sur le design de son prochain XPS 13, renommé pour l’occasion XPS 13 Plus. Et si l’extérieur n’évolue pas beaucoup (à l’exception de la connectique), l’intérieur a subit un lifting significatif, avec trois changement majeurs. Le premier concerne la rangée de touches de fonctions, que l’on retrouve sur tous les ordinateurs portables, en haut du clavier. Celle-ci est désormais remplacée par des touches sensitives. En appuyant sur la touche Fonction, l’affichage de ses touches bascule sur leur seconde fonction (contrôle multimédia, luminosité de l’écran, etc.). Enfin, le pavé tactile a disparu. Enfin, il est toujours présent, bien sur, mais il a été totalement fusionné avec le repose poignets et ses contours ne sont plus visibles (on note également que le motif du précédent XPS 13 n’est plus de la partie). Le Dell XPS 13 Plus devrait être disponible en blanc ou noir, avec plusieurs types d’affichage (LCD Full HD, LCD 4K, OLED 3,5K, tactile ou pas). Son poids sera de 1,24 Kg et il intègrera bien sur les toutes dernières puces Intel de 12ème génération. Sa batterie de 55 Wh se rechargera par l’intermédiaire d’un adaptateur secteur USB C de 60 W. La Webcam 720p compatible Windows Hello sera toujours présente au sommet de l’écran, tout comme le lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton de démarrage. Enfin, comme nous l’avons déjà indiqué, la connectique du nouveau XPS 13 a été allégée. Ainsi, si on trouve toujours deux ports USB C compatibles Thunderbolt 4, le lecteur de cartes mémoire microSD et la prise casque/micro ont disparu (Dell fournira un adaptateur USB C vers USB A). Aucun prix disponibles pour l'heure mais la facture sera de toute façon salée !
07-01-2022


Asus dévoile un PC à écran pliable

Depuis plusieurs années, les écrans OLED pliables tentent de s’imposer sur les smartphones. L’année 2022 sera peut être celle où on verra se développer ce concept sur les PC portables. Car si pour l’instant, seul Lenovo propose un PC portable doté d’un écran OLED pliable de 13,3 pouces, le ThinkPad X1 Fold, Samsung pourrait lancer cette année un Galaxy Book Fold 17. Du côté de chez Asus, l’annonce est désormais officielle : le Zenbook 17 Fold OLED sera commercialisé dans les prochains mois. Comme son nom l’indique, cet ultrabook sera donc doté d’un écran OLED, tactile, de 17,3 pouces et supportant une haute définition de 2560 x 1920 pixels (supérieure au mode QHD, 2560 x 1440 pixels) au format 4:3, qui pourra se plier pour délivrer un affichage sur deux écrans identiques de 12,5 pouces Full HD (1920 x 1080 pixels) au format 3:2. Outre le confort d’affichage apporté par ce grand écran pour regarder des vidéos en streaming, ce nouveau format est particulièrement intéressant pour utiliser simultanément deux applications, affichées chacune sur un demi écran. Un des deux demi écrans pourra même être partagé en deux zones d’affichage (trois au total donc). Un autre intérêt de ce type de PC portable réside bien sur dans le fait qu’on bénéficie d’un très grand affichage, alors que les dimensions de la configuration lorsque l’écran est replié et qu’on la transporte sont réduites : seulement 28,7 x 18,9 x 3,2 cm, contre 37,8 x 28,7 x 1,2 cm lorsque l’écran est déployé. Pour ne rien gâcher, Asus annonce que la fréquence de rafraichissement de l’écran OLED est de 90 Hz, afin de garantir une meilleure fluidité d’affichage qu’en 60 Hz lorsqu’on consulte des sites web ou les réseaux sociaux. Le Zenbook 17 Fold OLED pèse 1,6 Kg, ou 1,99 Kg avec le clavier Bluetooth fourni. Comme on le voit sur la première photo, le clavier virtuel de Windows peut également être affiché au bas de l’écran, sur toute la largeur, ce qui permet de saisir confortablement du texte tout en conservant les trois quarts de l’affichage 17 pouces. Ce Zenbook pliable sera équipé du dernier processeur Intel de 12ème génération, le Core i7-1250U, avec sa puce graphique Iris Xe. La connectique comprendra deux ports USB C Thunderbolt 4, qui pourront être utilisés pour recharger la batterie (en 75 W). Pour le reste, une Webcam infra rouge compatible Windows Hello de 5 Mpixels sera présente, ainsi que quatre haut-parleurs. Le tout sera complété par les technologies Wi-Fi 6E et Bluetooth 5.2. Bien sur, technologie récente et innovante oblige, la facture sera assez salée. En effet, l’Asus Zenbook Fold 17 OLED devrait être commercialisé en milieu d’année, à partir de 3999 €.
06-01-2022


 <  18  19  20  21  22