Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  11  12  13  14  15  16  17  > 

Libre Office en version 7.2

  Liste des news    Liste des new du mois  
LibreOffice72

27

Aout

LibreOffice est l’une des principales alternatives à la suite bureautique Office de Microsoft. Sa plus importante qualité est probablement sa licence open-source qui lui permet de proposer une rentabilité maximale. Cependant la préoccupation majeure lors de son adoption concerne sa compatibilité. Le passage d’Office à LibreOffice n’est pas si simple car il faut s’assurer de la compatibilité et de l’interopérabilité des documents entre les deux suites bureautiques. The Document Foundation le sait si bien qu’un important travail a été fait à ce sujet. La suite est développée à l’aide de contributions d’utilisateurs du monde entier. Cette version est le fruit du travail de centaines de volontaires. Vous pouvez dès maintenant la télécharger et l’installer. Elle est disponible gratuitement. Cette édition 7.2 introduit d’autres choses . Vous trouverez tous les détails dans la note de version. Nous avons des nouveautés pour Writer, Calc et Impress & Draw.



YHL700A la référence du casque Yamaha

  Liste des news    Liste des new du mois  
Casque sans fil Yamaha YH L700A

25

Aout

Le constructeur japonais Yamaha lance officiellement son nouveau casque YH-L700A. Se voulant très haut de gamme, il embarque de nombreuses technologies sonores ainsi qu’une structure ergonomique et pliable. La marque japonaise promet une expérience d’écoute immersive à 360 degrés grâce à sa technologie 3D Sound Field. Il offre une suppression du bruit active, une compatibilité audio 3D et un suivi de la tête. Selon la marque japonaise, son nouveau casque est capable de déterminer d’où vient le son et de réorienter ce que vous entendez à la volée, à l’instar du Dolby Dimension. Le son 3D de ce casque repose sur un algorithme/DSP maison. La technologie utilisée par Yamaha ressemble beaucoup à l’audio spatial au format Dolby Atmos dans Apple Music ou à la technologie 360 Audio de Samsung. Elle s’appuie essentiellement sur un traitement DSP pour convertir du son stéréo en un son multicanal. Maintenant, reste à voir ce que cela donne en pratique. Pour renforcer l’immersion sonore, le casque dispose d’une fonction « Listening Optimiser ». Celle-ci utilise un microphone placé à l’intérieur des coussinets afin de monitorer la qualité sonore et l’étanchéité du coussinet. Le son se retrouve ensuite adapté en conséquence. La même chose existe là encore chez la concurrence, notamment du côté de l’AirPods Max. Sans grande surprise, le constructeur précise que sa technologie élimine uniquement le bruit et que le signal sonore reste pur. Du reste, le casque est doté de la technologie Bluetooth 5 avec aptX Adaptive, de la prise en charge de Google Assistant et de Siri ainsi que de boutons dans les oreillettes pour contrôler le son et les appels. Son autonomie peut atteindre 34 heures (mais seulement 11 heures si l’on utilise le son en 3D). Le YH-L700A est d’ores et déjà disponible sur le site officiel et chez plusieurs revendeurs au prix de 499 €. Un tarif haut de gamme pour un modèle qui devra tirer son épingle du jeu dans un marché très compétitif.



Linux fête ses 30 ans déjà !

  Liste des news    Liste des new du mois  
30ans Linux

25

Aout

Il y a tout juste 30 ans, Linus Torvalds révélait travailler à la première mouture du noyau Linux. Son « hobby » de jeunesse est devenu un système incontournable pour l’informatique moderne. Joyeux anniversaire Linux ! Il y a 30 ans jour pour jour, Linus Benedict Torvalds publie un message historique sur un newsgroup consacré à l’OS Minix. « Je crée un système d’exploitation libre (c’est juste un hobby, ce ne sera pas gros et professionnel comme GNU). J’y travaille depuis le mois d’avril, et il commence à être prêt ». Torvalds ne se doutait pas à l’époque que Linux, cet OS qu’il développait par passion pour les processeurs x86, deviendrait en quelques années une brique essentielle de l’informatique moderne. Car aujourd’hui, Linux est partout. Il est au cœur de l’ensemble des smartphones Android. Il anime une bonne partie des serveurs, la quasi-intégralité des supercalculateurs… On le trouve aussi dans d’innombrables appareils électroniques ou des ordinateurs embarqués. Il n’y a guère que sur le poste de travail, nos bons vieux ordinateurs personnels, qu’il n’a jamais vraiment décollé : malgré d’excellentes distributions gratuites (Mint, Ubuntu…), GNU/Linux reste un système prisé des geeks et des développeurs, mais peu du grand public. Linux le doit avant tout à la personnalité de celui qui l’a conçu. Torvalds, brillant nerd finlandais qui le 2 janvier 1991, à 21 ans, acheta un PC flambant neuf (33 Mhz, 4 Mo de Ram…) à crédit grâce à ses menues économies. Le PC était livré avec DOS, l’OS de Microsoft. Mais Torvalds le remplaça illico par Minix, une variante d’Unix. Comme il le raconte dans son excellente autobiographie, Il rencontra toutefois des problèmes avec une application de Minix, son émulateur de terminal, qu’il utilisait pour se connecter via un modem au serveur de l’université d’Helsinki. Linux le doit avant tout à la personnalité de celui qui l’a conçu. Il parvint ainsi en quelques semaines à créer son émulateur de terminal en assembleur, après avoir pénétré les arcanes de l’architecture x86. Mais il eut rapidement envie d’étendre les fonctions de son programme. « Je voulais pouvoir enregistrer des choses sur le disque. Pour cela, mon émulateur de terminal nécessitait un pilote pour le lecteur de disquettes. Il avait aussi besoin d’un pilote pour système de fichiers » écrit-il. Un travail de titan. A partir de la version 0.12, pour la licence GNU GPL. Linux était devenu officiellement un logiciel libre. Dès 1993, plus d’une centaine de développeurs de par le monde aidaient déjà Torvalds à développer son kernel (ils sont aujourd’hui des milliers). Les premières « distributions » intégrant le noyau Linux, les programmes GNU, une interface graphique et de nouveaux outils virent le jour à la même époque, comme Slackware, puis Debian. 30 ans après son lancement, ce projet fou d’un seul homme est devenu le plus important logiciel au monde. Et ce n'est qu'un début, comme le rappelait en 2016 Jane Silber, ancienne patronne de Canonical : « avec les progrès exponentiels du machine learning, les sociétés du futur s'appuieront demain encore plus sur les logiciels pour leurs besoins quotidiens. Et je suis heureuse que cela se fasse grâce à des programmes partagés, gratuits pour tous, et qui peuvent être examinés et améliorés par quiconque. L'intérêt public dépend de l'innovation privée et le fait que Linux existe permet de voir l'innovation arriver de partout. » Merci, monsieur Torvalds !



Scarlett Johansson et Disney retour au calme ?

  Liste des news    Liste des new du mois  
Scarlette Disney

24

Aout

Tout presse n’est pas bonne à prendre. Si la firme aux grandes oreilles fait les gros titres depuis quelques semaines, c’est moins pour ses prochains long-métrages que pour le litige qui l’oppose à Scarlett Johansson. Le 30 juillet dernier, l’actrice portait plainte contre Disney pour non-respect des modalités de son contrat. Elle estime que la sortie simultanée de Black Widow sur Disney+ et dans les salles obscures, lui a été défavorable et l’a empêchée de toucher son pourcentage sur les recettes. Selon les estimations de ses avocats, ce manque à gagner représenterait pas moins de 50 millions de dollars. Ils indiquent que “Disney savait que la diffusion sur Disney+ permettrait d’économiser à Marvel (et par extension à Disney) des sommes très importantes.” Si cette bataille juridique fait couler beaucoup d’encre, c’est particulièrement embarrassant pour Disney qui se retrouve sous le feu des critiques. Alors que les soutiens sont nombreux du côté de Scarlett Johansson, Mickey doit quant à lui faire face à une vague d’indignation de la part de plusieurs associations féministes. Pour éviter qu’un nouveau scandale n’entache sa réputation, plus qu’elle ne l’est déjà, la firme a déposé une requête auprès du tribunal pour que la plainte soit étudiée en privé. Disney espère sans doute que cet arbitrage loin des projecteurs permettra d’apaiser les tensions, sans doute à coup de gros chèques. Notons néanmoins que les conséquences de cette action en justice ne sont pas faites attendre puisque plusieurs célébrités dans l’écurie Disney ont déjà fait part de leur soutien, comme Elizabeth Olsen qui a indiqué : “Je m’inquiète pour un tas de choses. Je ne suis pas inquiète au sujet de Scarlett. Mais je crains que les petits films n’aient pas l’opportunité d’être vus dans les salles.



Xiaomi abandonne sa marque Mi

  Liste des news    Liste des new du mois  
xiaomi mi

24

Aout

Xiaomi a annoncé un gros changement concernant la nomenclature de ses smartphones, à savoir l’abandon de la marque « Mi » pour ne laisser que le « Xiaomi » puis le nom de l’appareil. Xiaomi a pris la décision non conventionnelle d’abandonner la marque « Mi » de ses smartphones, maintenant que son nom est plus ou moins connu dans le monde entier. Un porte-parole de Xiaomi a confirmé à XDA-Developers que la marque Mi sera abandonnée à partir de maintenant. Ce changement ne concerne pas seulement les smartphones, mais aussi certains de ses autres produits dans les domaines de l’informatique ou encore de la maison intelligente. La marque Mi est donc morte, et elle sera remplacée par un simple « Xiaomi ». Xiaomi va donc simplifier grandement le nom de ses appareils, y compris ses smartphones, comme le font déjà ses concurrents. Ainsi, le prochain smartphone que Xiaomi dévoilera le 15 septembre prochain ne s’appellera pas Xiaomi Mi 11T, mais simplement Xiaomi 11T. On sait d’ailleurs qu’il sera propulsé par un processeur Dimensity de MediaTek et non un Snapdragon de Qualcomm.



Starlink déjà 100 000 utilisateurs

  Liste des news    Liste des new du mois  
StarLink Elon Musk

24

Aout

Starlink compte désormais 100 000 utilisateurs à travers le monde. Elon Musk a annoncé la bonne nouvelle sur Twitter. SpaceX a déjà expédié ink, le service Internet de SpaceX, vient de franchir une étape importante dans sa quête pour une couverture mondiale. Il compte 100 000 antennes Starlink à travers le monde aux utilisateurs qui se sont abonnés au service Internet. C’est une étape particulièrement importante pour le service Internet de SpaceX qui a gagné 90 000 utilisateurs en seulement 6 mois. En effet, Starlink comptait seulement 10 000 utilisateurs plus tôt cette année, en février. SpaceX a déjà lancé plus de 1 700 satellites en orbite. La société d’Elon Musk prévoit de déployer près de 30 000 satellites au total afin d’assurer une couverture Internet mondiale très prochainement. En plus des 100 000 antennes et routeurs expédiés aux clients, Starlink a déjà reçu plus de 500 000 commandes. Elon Musk a annoncé l’excellente nouvelle de Starlink sur Twitter il y a quelques heures. Il a précisé que le service Internet de SpaceX est désormais disponible dans 12 pays différents, dont la France. L’objectif ultime de Starlink est d’offrir une couverture Internet mondiale, y compris dans les zones rurales et les endroits les plus reculés du globe. SpaceX prévoit désormais d’atteindre des millions d’abonnés. Pour y parvenir, la société d’Elon Musk a proposé deux configurations à la FCC le 18 août. L’une d’entre elles se servirait du vaisseau Starship capable d’envoyer un nombre important de satellites en orbite et d’atterrir afin d’être réutilisé. Pour le moment, les satellites de Starlink sont envoyés en orbite par la fusée Falcon 9.



Asus des périphériques gaming Moonlight White

  Liste des news    Liste des new du mois  
ROG Strix Scope NX TKL Strix Impact II Strix Go Core Cetra II Core Moonlight White 01

23

Aout

ASUS Republic of Gamers annonce la gamme de périphériques Gaming Moonlight White. Elle comprend les tout nouveaux clavier ROG Strix Scope NX TKL, souris optique Strix Impact II, casque Strix Go Core et écouteurs intra Cetra II Core. ASUS Republic of Gamers (ROG) annonce aujourd’hui sa toute nouvelle gamme de périphériques qui capte l’essence du minimalisme monochrome au travers d’un thème du couleur iconique Moonlight White : le clavier gaming RGB ROG Strix Scope NX TKL 80% / TKL (tenkeyless), la souris gaming ambidextre ROG Strix Impact II, le casque gaming ROG Strix Go Core et les écouteurs gaming intra ROG Cetra II Core sont maintenant tous disponibles dans ce nouveau coloris. ROG a pendant longtemps poussé sa technologie Aura Sync dans un écosystème d’appareils toujours plus large pour laisser les gamers s’exprimer au travers de l’éclairage de leur setup, mais beaucoup de joueurs recherchent aussi un design plus minimaliste. C’est pourquoi la palette de couleurs ROG s’étend aujourd’hui et inclus la gamme Moonlight White, offrant ainsi une alternative au thème rouge/noir dominant. ROG Strix Scope NX TKL Moonlight White : clavier Gaming mécanique RGB au format TKL (Tenkeyless) équipé des nouveaux switches ROG NX, châssis en aluminium brossé et RGB Aura Sync. Le ROG Strix Impact II Moonlight White : souris gaming ambidextre avec capteur optique de 6200 dpi, système push-fit pour switches et éclairage RGB Aura Sync. Le ROG Strix Go Core Moonlight White : casque gaming immersif et confortable, compatible PC, PS5, Xbox Series X/S, Nintendo Switch et appareils mobiles. Enfin le ROG Cetra II Core Moonlight White : écouteurs intra avec transducteurs en caoutchouc de silicone liquide (LSR) et une prise jack 3.5 mm.



Google laisse Android Auto

  Liste des news    Liste des new du mois  
Android Auto App va disparaitre

23

Aout

Avec l’arrivée d’Android 12, Google mettra fin à l’utilisation de l’application Android Auto pour les smartphones. L’OS dédié au véhicule continuera d’exister indépendamment . Android Auto est une application relativement pratique qui permet de dupliquer l’écran de son téléphone sur les véhicules compatibles. Sorti en 2014 au même titre qu’Apple CarPlay, l’OS introduit donc 2 nouveautés pour les voitures, la possibilité de contrôler une partie de son téléphone directement sur le grand écran tactile du véhicule ou avoir un mode conduite sur le téléphone (fonction disponible à partir de 2016), simplifiant grandement l’interface si votre voiture ne permet pas la connexion. À la condition d’avoir un véhicule adapté, Android Auto pour smartphone permet donc de profiter de Google Maps, Waze, Spotify… directement sur l’écran central. Un véritable confort puisque l’utilisation de Waze, permet de remplacer le GPS de la voiture par un modèle collaboratif, toujours à jour et en permanence connecté afin de connaître l’état de la circulation, sans parler du signalement des diverses zones de danger. Le problème de ce système est justement la compatibilité avec les véhicules. En effet, à la sortie de celui-ci et pendant un long moment, peu de voitures proposaient une compatibilité avec le système de Google. C’est pour cela que deux ans plus tard, la firme de Mountain View décide de sortir une application mobile, avec de grosses icônes et une intégration poussée de Google Assistant. Le but étant, bien évidemment, de limiter au maximum les sources de distraction au volant. En 2019, Google annonce donc vouloir arrêter l’application au profit de son intégration directe dans Google Assistant. Cependant, l’entreprise repoussera cette décision à plus tard. Récemment, des utilisateurs de Pixel sous Android 12 ont signalé sur le forum XDA que l’application ne fonctionnait plus. À la place, un message disant qu’« Android Auto est maintenant disponible que pour les écrans de voiture. Essayez plutôt le mode conduite de Google Assistant ». Avec le déploiement progressif d’Android 12, l’application mobile Android Auto est donc condamnée à disparaître au profit du mode conduite directement intégré à l’assistant. Pour ceux qui possèdent un véhicule compatible, aucun changement à signaler dans l’expérience utilisateur. Un changement de direction donc, mais avec un impact mineur pour l’utilisateur puisqu’au final, que ce soit sur petit ou grand écran, Waze, Spotify et nos applications habituelles seront utilisables de la même manière qu’actuellement. Et Rare sont les utilisateur de l’application Android Auto ?



Un nouveau Mac mini à venir

  Liste des news    Liste des new du mois  
mac mini ports

23

Aout

Le prochain Mac mini sera doté d’une nouvelle puce M1X et profiterai d’un nouveau design, qui comprendra également plus de ports que la version actuelle et remplacera enfin la version Intel dans le catalogue de produits d’Apple. Selon de nouveaux rapports citant Mark Gurman de Bloomberg, le géant de la technologie Apple se préparerait à sortir un Mac mini avec un nouveau design et plus de connectiques. Il pourrait arriver dès cet automne, aux côtés des nouveaux MacBook 16 et 14 pouces. Tous les appareils seront équipés de la puce « M1X », plus puissant, qui offre deux cœurs supplémentaires pour un total de 10, contre 8 pour la puce M1 du Mac mini actuel. Ce nouveau Mac mini avec un nouveau design et des ports supplémentaires devrait remplacer l’actuel Mac mini Intel dans « les prochains mois », selon Mark Gurman. Même si Apple a lancé son nouveau Mac mini M1 avec les MacBook Air M1 et MacBook Pro M1 que nous avions pu tester en fin d’année dernière, le géant californien propose toujours une version plus chère sur son site internet. Elle est équipée d’un processeur Intel Core i5, et c’est celle-ci que viendrait remplacer la nouvelle version avec un processeur M1X.



Les premiers ISO de Windows 11

  Liste des news    Liste des new du mois  
OOBE DeviceName WIN11

23

Aout

Microsoft a officiellement publié les toutes premières images ISO de Windows 11. Elles permettent de tester le système d’exploitation au travers d’une machine virtuelle. Il est aussi possible de précéder à une installation à partir de zero. L’arrivée de ces ISO est aussi l’occasion de découvrir la nouvelle OOBE proposée par Microsoft. L’OOBE est la contraction de Out Of Box Experience. Il s’agit du programme aidant l’utilisateur lors du processus d’installation. Par contre ces ISO ne sont pas « grand public ». Ils sont publiés dans la cadre du programme Windows Insider. Cela indique également qu’ils installent une version « Preview » de Windows 11, la build 22000.132 qui ne peut pas être considérée comme sable. Elle doit être utilisée uniquement dans le cadre de tests et non prend place sur un PC de production. Il est fort probablement que Microsoft proposera une actualisation dans les prochaines semaines. Elle se fera si une nouvelle version de Windows 11 suffisamment stable débarque. Pour le moment le géant ne propose aucune information à ce sujet. Windows 11 devrait être finalisé à l’automne prochain. Un début de déploiement est normalement prévu avant la fin de l’année. Il s’agira d’une première étape seulement. La montée en puissance se fera l’année prochain, en 2022.


 <  11  12  13  14  15  16  17  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  11  12  13  14  15  16  17  > 

Libre Office en version 7.2

LibreOffice est l’une des principales alternatives à la suite bureautique Office de Microsoft. Sa plus importante qualité est probablement sa licence open-source qui lui permet de proposer une rentabilité maximale. Cependant la préoccupation majeure lors de son adoption concerne sa compatibilité. Le passage d’Office à LibreOffice n’est pas si simple car il faut s’assurer de la compatibilité et de l’interopérabilité des documents entre les deux suites bureautiques. The Document Foundation le sait si bien qu’un important travail a été fait à ce sujet. La suite est développée à l’aide de contributions d’utilisateurs du monde entier. Cette version est le fruit du travail de centaines de volontaires. Vous pouvez dès maintenant la télécharger et l’installer. Elle est disponible gratuitement. Cette édition 7.2 introduit d’autres choses . Vous trouverez tous les détails dans la note de version. Nous avons des nouveautés pour Writer, Calc et Impress & Draw.
27-08-2021


YHL700A la référence du casque Yamaha

Le constructeur japonais Yamaha lance officiellement son nouveau casque YH-L700A. Se voulant très haut de gamme, il embarque de nombreuses technologies sonores ainsi qu’une structure ergonomique et pliable. La marque japonaise promet une expérience d’écoute immersive à 360 degrés grâce à sa technologie 3D Sound Field. Il offre une suppression du bruit active, une compatibilité audio 3D et un suivi de la tête. Selon la marque japonaise, son nouveau casque est capable de déterminer d’où vient le son et de réorienter ce que vous entendez à la volée, à l’instar du Dolby Dimension. Le son 3D de ce casque repose sur un algorithme/DSP maison. La technologie utilisée par Yamaha ressemble beaucoup à l’audio spatial au format Dolby Atmos dans Apple Music ou à la technologie 360 Audio de Samsung. Elle s’appuie essentiellement sur un traitement DSP pour convertir du son stéréo en un son multicanal. Maintenant, reste à voir ce que cela donne en pratique. Pour renforcer l’immersion sonore, le casque dispose d’une fonction « Listening Optimiser ». Celle-ci utilise un microphone placé à l’intérieur des coussinets afin de monitorer la qualité sonore et l’étanchéité du coussinet. Le son se retrouve ensuite adapté en conséquence. La même chose existe là encore chez la concurrence, notamment du côté de l’AirPods Max. Sans grande surprise, le constructeur précise que sa technologie élimine uniquement le bruit et que le signal sonore reste pur. Du reste, le casque est doté de la technologie Bluetooth 5 avec aptX Adaptive, de la prise en charge de Google Assistant et de Siri ainsi que de boutons dans les oreillettes pour contrôler le son et les appels. Son autonomie peut atteindre 34 heures (mais seulement 11 heures si l’on utilise le son en 3D). Le YH-L700A est d’ores et déjà disponible sur le site officiel et chez plusieurs revendeurs au prix de 499 €. Un tarif haut de gamme pour un modèle qui devra tirer son épingle du jeu dans un marché très compétitif.
25-08-2021


Linux fête ses 30 ans déjà !

Il y a tout juste 30 ans, Linus Torvalds révélait travailler à la première mouture du noyau Linux. Son « hobby » de jeunesse est devenu un système incontournable pour l’informatique moderne. Joyeux anniversaire Linux ! Il y a 30 ans jour pour jour, Linus Benedict Torvalds publie un message historique sur un newsgroup consacré à l’OS Minix. « Je crée un système d’exploitation libre (c’est juste un hobby, ce ne sera pas gros et professionnel comme GNU). J’y travaille depuis le mois d’avril, et il commence à être prêt ». Torvalds ne se doutait pas à l’époque que Linux, cet OS qu’il développait par passion pour les processeurs x86, deviendrait en quelques années une brique essentielle de l’informatique moderne. Car aujourd’hui, Linux est partout. Il est au cœur de l’ensemble des smartphones Android. Il anime une bonne partie des serveurs, la quasi-intégralité des supercalculateurs… On le trouve aussi dans d’innombrables appareils électroniques ou des ordinateurs embarqués. Il n’y a guère que sur le poste de travail, nos bons vieux ordinateurs personnels, qu’il n’a jamais vraiment décollé : malgré d’excellentes distributions gratuites (Mint, Ubuntu…), GNU/Linux reste un système prisé des geeks et des développeurs, mais peu du grand public. Linux le doit avant tout à la personnalité de celui qui l’a conçu. Torvalds, brillant nerd finlandais qui le 2 janvier 1991, à 21 ans, acheta un PC flambant neuf (33 Mhz, 4 Mo de Ram…) à crédit grâce à ses menues économies. Le PC était livré avec DOS, l’OS de Microsoft. Mais Torvalds le remplaça illico par Minix, une variante d’Unix. Comme il le raconte dans son excellente autobiographie, Il rencontra toutefois des problèmes avec une application de Minix, son émulateur de terminal, qu’il utilisait pour se connecter via un modem au serveur de l’université d’Helsinki. Linux le doit avant tout à la personnalité de celui qui l’a conçu. Il parvint ainsi en quelques semaines à créer son émulateur de terminal en assembleur, après avoir pénétré les arcanes de l’architecture x86. Mais il eut rapidement envie d’étendre les fonctions de son programme. « Je voulais pouvoir enregistrer des choses sur le disque. Pour cela, mon émulateur de terminal nécessitait un pilote pour le lecteur de disquettes. Il avait aussi besoin d’un pilote pour système de fichiers » écrit-il. Un travail de titan. A partir de la version 0.12, pour la licence GNU GPL. Linux était devenu officiellement un logiciel libre. Dès 1993, plus d’une centaine de développeurs de par le monde aidaient déjà Torvalds à développer son kernel (ils sont aujourd’hui des milliers). Les premières « distributions » intégrant le noyau Linux, les programmes GNU, une interface graphique et de nouveaux outils virent le jour à la même époque, comme Slackware, puis Debian. 30 ans après son lancement, ce projet fou d’un seul homme est devenu le plus important logiciel au monde. Et ce n'est qu'un début, comme le rappelait en 2016 Jane Silber, ancienne patronne de Canonical : « avec les progrès exponentiels du machine learning, les sociétés du futur s'appuieront demain encore plus sur les logiciels pour leurs besoins quotidiens. Et je suis heureuse que cela se fasse grâce à des programmes partagés, gratuits pour tous, et qui peuvent être examinés et améliorés par quiconque. L'intérêt public dépend de l'innovation privée et le fait que Linux existe permet de voir l'innovation arriver de partout. » Merci, monsieur Torvalds !
25-08-2021


Scarlett Johansson et Disney retour au calme ?

Tout presse n’est pas bonne à prendre. Si la firme aux grandes oreilles fait les gros titres depuis quelques semaines, c’est moins pour ses prochains long-métrages que pour le litige qui l’oppose à Scarlett Johansson. Le 30 juillet dernier, l’actrice portait plainte contre Disney pour non-respect des modalités de son contrat. Elle estime que la sortie simultanée de Black Widow sur Disney+ et dans les salles obscures, lui a été défavorable et l’a empêchée de toucher son pourcentage sur les recettes. Selon les estimations de ses avocats, ce manque à gagner représenterait pas moins de 50 millions de dollars. Ils indiquent que “Disney savait que la diffusion sur Disney+ permettrait d’économiser à Marvel (et par extension à Disney) des sommes très importantes.” Si cette bataille juridique fait couler beaucoup d’encre, c’est particulièrement embarrassant pour Disney qui se retrouve sous le feu des critiques. Alors que les soutiens sont nombreux du côté de Scarlett Johansson, Mickey doit quant à lui faire face à une vague d’indignation de la part de plusieurs associations féministes. Pour éviter qu’un nouveau scandale n’entache sa réputation, plus qu’elle ne l’est déjà, la firme a déposé une requête auprès du tribunal pour que la plainte soit étudiée en privé. Disney espère sans doute que cet arbitrage loin des projecteurs permettra d’apaiser les tensions, sans doute à coup de gros chèques. Notons néanmoins que les conséquences de cette action en justice ne sont pas faites attendre puisque plusieurs célébrités dans l’écurie Disney ont déjà fait part de leur soutien, comme Elizabeth Olsen qui a indiqué : “Je m’inquiète pour un tas de choses. Je ne suis pas inquiète au sujet de Scarlett. Mais je crains que les petits films n’aient pas l’opportunité d’être vus dans les salles.
24-08-2021


Xiaomi abandonne sa marque Mi

Xiaomi a annoncé un gros changement concernant la nomenclature de ses smartphones, à savoir l’abandon de la marque « Mi » pour ne laisser que le « Xiaomi » puis le nom de l’appareil. Xiaomi a pris la décision non conventionnelle d’abandonner la marque « Mi » de ses smartphones, maintenant que son nom est plus ou moins connu dans le monde entier. Un porte-parole de Xiaomi a confirmé à XDA-Developers que la marque Mi sera abandonnée à partir de maintenant. Ce changement ne concerne pas seulement les smartphones, mais aussi certains de ses autres produits dans les domaines de l’informatique ou encore de la maison intelligente. La marque Mi est donc morte, et elle sera remplacée par un simple « Xiaomi ». Xiaomi va donc simplifier grandement le nom de ses appareils, y compris ses smartphones, comme le font déjà ses concurrents. Ainsi, le prochain smartphone que Xiaomi dévoilera le 15 septembre prochain ne s’appellera pas Xiaomi Mi 11T, mais simplement Xiaomi 11T. On sait d’ailleurs qu’il sera propulsé par un processeur Dimensity de MediaTek et non un Snapdragon de Qualcomm.
24-08-2021


Starlink déjà 100 000 utilisateurs

Starlink compte désormais 100 000 utilisateurs à travers le monde. Elon Musk a annoncé la bonne nouvelle sur Twitter. SpaceX a déjà expédié ink, le service Internet de SpaceX, vient de franchir une étape importante dans sa quête pour une couverture mondiale. Il compte 100 000 antennes Starlink à travers le monde aux utilisateurs qui se sont abonnés au service Internet. C’est une étape particulièrement importante pour le service Internet de SpaceX qui a gagné 90 000 utilisateurs en seulement 6 mois. En effet, Starlink comptait seulement 10 000 utilisateurs plus tôt cette année, en février. SpaceX a déjà lancé plus de 1 700 satellites en orbite. La société d’Elon Musk prévoit de déployer près de 30 000 satellites au total afin d’assurer une couverture Internet mondiale très prochainement. En plus des 100 000 antennes et routeurs expédiés aux clients, Starlink a déjà reçu plus de 500 000 commandes. Elon Musk a annoncé l’excellente nouvelle de Starlink sur Twitter il y a quelques heures. Il a précisé que le service Internet de SpaceX est désormais disponible dans 12 pays différents, dont la France. L’objectif ultime de Starlink est d’offrir une couverture Internet mondiale, y compris dans les zones rurales et les endroits les plus reculés du globe. SpaceX prévoit désormais d’atteindre des millions d’abonnés. Pour y parvenir, la société d’Elon Musk a proposé deux configurations à la FCC le 18 août. L’une d’entre elles se servirait du vaisseau Starship capable d’envoyer un nombre important de satellites en orbite et d’atterrir afin d’être réutilisé. Pour le moment, les satellites de Starlink sont envoyés en orbite par la fusée Falcon 9.
24-08-2021


Asus des périphériques gaming Moonlight White

ASUS Republic of Gamers annonce la gamme de périphériques Gaming Moonlight White. Elle comprend les tout nouveaux clavier ROG Strix Scope NX TKL, souris optique Strix Impact II, casque Strix Go Core et écouteurs intra Cetra II Core. ASUS Republic of Gamers (ROG) annonce aujourd’hui sa toute nouvelle gamme de périphériques qui capte l’essence du minimalisme monochrome au travers d’un thème du couleur iconique Moonlight White : le clavier gaming RGB ROG Strix Scope NX TKL 80% / TKL (tenkeyless), la souris gaming ambidextre ROG Strix Impact II, le casque gaming ROG Strix Go Core et les écouteurs gaming intra ROG Cetra II Core sont maintenant tous disponibles dans ce nouveau coloris. ROG a pendant longtemps poussé sa technologie Aura Sync dans un écosystème d’appareils toujours plus large pour laisser les gamers s’exprimer au travers de l’éclairage de leur setup, mais beaucoup de joueurs recherchent aussi un design plus minimaliste. C’est pourquoi la palette de couleurs ROG s’étend aujourd’hui et inclus la gamme Moonlight White, offrant ainsi une alternative au thème rouge/noir dominant. ROG Strix Scope NX TKL Moonlight White : clavier Gaming mécanique RGB au format TKL (Tenkeyless) équipé des nouveaux switches ROG NX, châssis en aluminium brossé et RGB Aura Sync. Le ROG Strix Impact II Moonlight White : souris gaming ambidextre avec capteur optique de 6200 dpi, système push-fit pour switches et éclairage RGB Aura Sync. Le ROG Strix Go Core Moonlight White : casque gaming immersif et confortable, compatible PC, PS5, Xbox Series X/S, Nintendo Switch et appareils mobiles. Enfin le ROG Cetra II Core Moonlight White : écouteurs intra avec transducteurs en caoutchouc de silicone liquide (LSR) et une prise jack 3.5 mm.
23-08-2021


Google laisse Android Auto

Avec l’arrivée d’Android 12, Google mettra fin à l’utilisation de l’application Android Auto pour les smartphones. L’OS dédié au véhicule continuera d’exister indépendamment . Android Auto est une application relativement pratique qui permet de dupliquer l’écran de son téléphone sur les véhicules compatibles. Sorti en 2014 au même titre qu’Apple CarPlay, l’OS introduit donc 2 nouveautés pour les voitures, la possibilité de contrôler une partie de son téléphone directement sur le grand écran tactile du véhicule ou avoir un mode conduite sur le téléphone (fonction disponible à partir de 2016), simplifiant grandement l’interface si votre voiture ne permet pas la connexion. À la condition d’avoir un véhicule adapté, Android Auto pour smartphone permet donc de profiter de Google Maps, Waze, Spotify… directement sur l’écran central. Un véritable confort puisque l’utilisation de Waze, permet de remplacer le GPS de la voiture par un modèle collaboratif, toujours à jour et en permanence connecté afin de connaître l’état de la circulation, sans parler du signalement des diverses zones de danger. Le problème de ce système est justement la compatibilité avec les véhicules. En effet, à la sortie de celui-ci et pendant un long moment, peu de voitures proposaient une compatibilité avec le système de Google. C’est pour cela que deux ans plus tard, la firme de Mountain View décide de sortir une application mobile, avec de grosses icônes et une intégration poussée de Google Assistant. Le but étant, bien évidemment, de limiter au maximum les sources de distraction au volant. En 2019, Google annonce donc vouloir arrêter l’application au profit de son intégration directe dans Google Assistant. Cependant, l’entreprise repoussera cette décision à plus tard. Récemment, des utilisateurs de Pixel sous Android 12 ont signalé sur le forum XDA que l’application ne fonctionnait plus. À la place, un message disant qu’« Android Auto est maintenant disponible que pour les écrans de voiture. Essayez plutôt le mode conduite de Google Assistant ». Avec le déploiement progressif d’Android 12, l’application mobile Android Auto est donc condamnée à disparaître au profit du mode conduite directement intégré à l’assistant. Pour ceux qui possèdent un véhicule compatible, aucun changement à signaler dans l’expérience utilisateur. Un changement de direction donc, mais avec un impact mineur pour l’utilisateur puisqu’au final, que ce soit sur petit ou grand écran, Waze, Spotify et nos applications habituelles seront utilisables de la même manière qu’actuellement. Et Rare sont les utilisateur de l’application Android Auto ?
23-08-2021


Un nouveau Mac mini à venir

Le prochain Mac mini sera doté d’une nouvelle puce M1X et profiterai d’un nouveau design, qui comprendra également plus de ports que la version actuelle et remplacera enfin la version Intel dans le catalogue de produits d’Apple. Selon de nouveaux rapports citant Mark Gurman de Bloomberg, le géant de la technologie Apple se préparerait à sortir un Mac mini avec un nouveau design et plus de connectiques. Il pourrait arriver dès cet automne, aux côtés des nouveaux MacBook 16 et 14 pouces. Tous les appareils seront équipés de la puce « M1X », plus puissant, qui offre deux cœurs supplémentaires pour un total de 10, contre 8 pour la puce M1 du Mac mini actuel. Ce nouveau Mac mini avec un nouveau design et des ports supplémentaires devrait remplacer l’actuel Mac mini Intel dans « les prochains mois », selon Mark Gurman. Même si Apple a lancé son nouveau Mac mini M1 avec les MacBook Air M1 et MacBook Pro M1 que nous avions pu tester en fin d’année dernière, le géant californien propose toujours une version plus chère sur son site internet. Elle est équipée d’un processeur Intel Core i5, et c’est celle-ci que viendrait remplacer la nouvelle version avec un processeur M1X.
23-08-2021


Les premiers ISO de Windows 11

Microsoft a officiellement publié les toutes premières images ISO de Windows 11. Elles permettent de tester le système d’exploitation au travers d’une machine virtuelle. Il est aussi possible de précéder à une installation à partir de zero. L’arrivée de ces ISO est aussi l’occasion de découvrir la nouvelle OOBE proposée par Microsoft. L’OOBE est la contraction de Out Of Box Experience. Il s’agit du programme aidant l’utilisateur lors du processus d’installation. Par contre ces ISO ne sont pas « grand public ». Ils sont publiés dans la cadre du programme Windows Insider. Cela indique également qu’ils installent une version « Preview » de Windows 11, la build 22000.132 qui ne peut pas être considérée comme sable. Elle doit être utilisée uniquement dans le cadre de tests et non prend place sur un PC de production. Il est fort probablement que Microsoft proposera une actualisation dans les prochaines semaines. Elle se fera si une nouvelle version de Windows 11 suffisamment stable débarque. Pour le moment le géant ne propose aucune information à ce sujet. Windows 11 devrait être finalisé à l’automne prochain. Un début de déploiement est normalement prévu avant la fin de l’année. Il s’agira d’une première étape seulement. La montée en puissance se fera l’année prochain, en 2022.
23-08-2021


 <  11  12  13  14  15  16  17  >