Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  7  8  9  10  11  12  13  > 

Les Rumeurs de l'Iphone 14 de plus en plus présente

  Liste des news    Liste des new du mois  
iphone 14 fuite

09

Mai

Plusieurs mois nous séparent encore de la sortie de l’iPhone 14, mais un leaker a déjà dévoilé les caractéristiques du modèle Pro. Entre son écran OLED, la nouvelle puce A16, les différentes options de stockage et son prix, on fait le point sur cette fuite. Apple annoncera l’iPhone 14 et ses différents modèles vers le mois de septembre comme l’iPhone 13 sorti l’année dernière avec 4 déclinaisons. En attendant, les fuites sur le prochain flagship vont déjà bon train. On s’attend notamment à un iPhone 14 encore plus grand et à la fin du modèle mini qui n’a pas suffisamment convaincu les utilisateurs. Un leaker vient de partager les caractéristiques de l’iPhone 14 Pro, l’un des quatre modèles attendu. L’iPhone 14 Pro sera un appareil compact haut de gamme. Comme en témoigne cette fuite, le smartphone verrait toutes ses caractéristiques à la hausse cette année, y compris son prix. Eh oui, c’est probablement la seule mauvaise nouvelle de cette fuite. L’iPhone 14 Pro serait plus cher que l’iPhone 13 Pro commercialisé à partir de 999 $ (1 159 €) l’année dernière. D’après le leaker « @Shadow-Leak », l’iPhone 14 Pro serait équipé d’un écran OLED LTPO de 120 Hz et 6,06 pouces. Comme un rapport l’annonçait l’année dernière, ces écrans seraient fournis par LG et équiperaient tous les smartphones de la gamme iPhone 14. L’écran aurait une définition de 2532×1170 pour une résolution de 460 PPP. Néanmoins, l’analyste Ross Young a répondu que « la taille de l’écran n’est pas correcte, légère augmentation, ce qui signifie que la définition n’est probablement pas correcte non plus ». Il n’en a pas dit plus, mais a promis de partager les nouvelles tailles d’écran de l’iPhone 14 lors d’une conférence prévue aujourd’hui. De plus, l’iPhone 14 Pro serait alimenté par la puce A16 Bionic qui succèdera à l’A15 Bionic que l’on retrouve d’ailleurs aussi dans le dernier iPhone SE 2022. La puce serait accompagnée de 6 Go de RAM LPDDR5. Quatre options de stockage seraient prévues : 128 Go, 256 Go, 512 Go et 1 To. Au niveau de l’appareil photo, l’iPhone 14 Pro accueillerait 3 capteurs, un de 48 Mpx et deux de 12 Mpx. Le capteur principal pourrait filmer des vidéos en 8K et prendre des images encore plus précises. Comme on s’y attendait, l’iPhone 14 Pro marquera aussi la fin de l’encoche et le début des poinçons. Le leaker affirme que le smartphone aura un poinçon ovale en forme de « pilule ». Enfin, le modèle de base de l’iPhone 14 Pro avec 128 Go de stockage serait vendu à 1 099 $. Cela représente une hausse de 100 $ par rapport à l’iPhone 13 Pro l’année dernière. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux prendre toutes ces informations avec des pincettes. Les caractéristiques de l’Apple iPhone 14 Pro peuvent encore changer avant sa sortie en septembre.



Microsoft révèle 40 attaques de Moscou contre l'Ukraine

  Liste des news    Liste des new du mois  
virus

29

Avril

Le géant de Redmond s’implique de très près dans le conflit en Ukraine. Microsoft avait notamment déjoué des cyberattaques orchestrées par des hackers russes. Ces dernières étaient dirigées contre des organisations ukrainiennes mais aussi contre des cibles européennes et américaines. Dans un nouveau rapport, Microsoft dresse un bilan des cyberattaques ayant touché l’Ukraine entre le 23 février et le 8 avril. En l’occurrence, 40 attaques de malwares « destructeurs » auraient été menées par la Russie pour paralyser le gouvernement et les infrastructures du pays. D’après l’entreprise, il est possible que des logiciels malveillants effaceurs de données soient impliqués. Ces derniers peuvent supprimer des fichiers et rendre le démarrage des machines impossible. Au total, Microsoft a suivi huit souches de malwares dits destructeurs, dont une nommée « Industroyer2 ». Celle-ci peut notamment manipuler les processus physiques dans les usines. Toujours selon Microsoft, 32 % de ces attaques ont touché les organisations gouvernementales ukrainiennes tant au niveau national que régional et municipal. Par ailleurs, 40 % des attaques ciblaient les fournisseurs d’infrastructures critiques dont le secteur de l’énergie. Précision importante : toutes les attaques n’ont pas nécessairement été couronnées de succès.



Google play Store supprime 1 millions d'Apps malveillantes

  Liste des news    Liste des new du mois  
google play store 2

28

Avril

Dans un billet de blog, Google indique avoir lutté de manière féroce (et efficace) contre les applications et développeurs dangereux en 2021. Au total, Google a écarté plus d'un million d'applications malveillantes de sa boutique Android. Il y a quelques jours, Google faisait l'éloge de son outil SpamBrain, lequel a permis en 2021 d'identifier et bloquer environ six fois plus de spams qu'en 2020. Aujourd'hui, dans un nouveau billet de blog, l'entreprise indique comment elle a lutté face aux applications frauduleuses et autres développeurs malveillants en ce qui concerne sa boutique d'applications Play Store pour Android. « Nous continuons à améliorer nos systèmes d'apprentissage automatique et nos processus d'examen et, en 2021, nous avons ainsi empêché 1,2 million d'applications violant les règles de publier sur Google Play, empêchant ainsi des milliards d'installations nuisibles », explique Google. Parallèlement, le géant de Mountain View indique avoir banni un peu moins de 200 000 développeurs malveillants, et clôturé les comptes d'un demi-million de développeurs inactifs. Google indique également avoir déployé divers outils visant à permettre aux développeurs de gérer plus simplement, et plus efficacement, leurs applications, de manière à rendre toujours plus sain l'écosystème Android. « Nos équipes mondiales se consacrent à la sécurité de nos milliards d'utilisateurs et attendent avec impatience les nombreuses annonces passionnantes qui seront faites en 2022 », indique le géant américain.



La Smartwatch de Google ce dévoile encore !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Google Pixel Watch

28

Avril

Alors que de nombreux acteurs se sont déjà lancés dans la course des montres connectées, Google aura quant à lui relativement pris son temps avant de se décider à franchir le pas. En effet, après avoir levé le voile sur l’appellation officielle de sa smartwatch, la « Pixel Watch », voilà que celle-ci vient de laisser échapper quelques informations croustillantes à son sujet… Après que la Pixel Watch a malencontreusement révélé ses formes à cause d'un malheureux oubli, la montre connectée de Google nous en apprend davantage à son sujet. Tarif, fonctionnalités… Voici tout ce que nous savons à l'heure actuelle à son sujet ! C’est Yogesh Brar sur Twitter, réputé pour la fiabilité de ses sources, qui nous fait part des informations dont il dispose au sujet de la Google Pixel Watch, à commencer par son prix et son positionnement. Selon ses déclarations, la première montre connectée de Google devrait donc être commercialisée à un tarif compris entre 300 et 400 dollars. Ainsi, il semblerait bien que la firme de Mountain View souhaite placer sa Pixel Watch en concurrence directe avec l’Apple Watch Series 7 et la Samsung Galaxy Watch 4, ne serait-ce que sur le prix. Il semblerait bien que Google se soit associé à Samsung pour la conception de la Pixel Watch. De façon plus concrète, cela pourrait se matérialiser par l’adoption d’un chipset Samsung Exynos, ce qui marquerait ainsi la fin de l'utilisation de la puce Qualcomm Snapdragon série 4100. Enfin, la montre de Google devrait également embarquer les mêmes capteurs que la Galaxy Watch, y compris les capteurs de fréquence cardiaque. De toute évidence, cela restera encore à confirmer. En attendant donc d’en découvrir davantage au sujet de cette montre connectée Google tournant sous WearOS 3.1, rappelons que le géant américain devrait justement parler d'elle à l’occasion de sa conférence I/O 2022, qui se tiendra les 11 et 12 mai prochains. Pas moins de deux tailles devraient être proposées à la vente pour la Google Pixel Watch, et au moins quatre coloris de bracelets seraient attendus lors de la commercialisation. Pour autant, le bien informé fait mention d’une version limitée, ce qui laisse fortement penser qu’elle ne pourrait être déployée que dans quelques pays.



Steam Desk compatible Windows 11

  Liste des news    Liste des new du mois  
Steam Deck mise a jour

28

Avril

Disponible depuis le mois de février dernier, le Steam Deck poursuit son petit bonhomme de chemin en continuant de recevoir divers correctifs. Et aujourd'hui, c'est une nouvelle mise à jour d’importance qui vient d’être déployée par Valve ! Il est agréable de constater que Valve soutient activement sa console portable. Une nouvelle preuve aujourd'hui avec le déploiement d'une toute nouvelle mise à jour qui devrait grandement ravir les heureux possesseurs de Steam Deck ! C’est tout d’abord une fonctionnalité de verrouillage de l’écran qui a été ajoutée à la console portable. Désormais, les utilisateurs et utilisatrices de Steam Deck sont en mesure d’activer un écran de verrouillage et d’y appliquer un code PIN. Celui-ci peut être configuré au démarrage, à la reprise du système ou encore lors du passage en mode bureau. Dans un souci de vouloir toujours plus améliorer l’expérience utilisateur, le Steam Deck se voit accueillir un système de fenêtres qui permet, par la simple pression du bouton Steam, d’accéder rapidement aux différentes fenêtres actives, que ce soit au sein d’un jeu ou d’une application. Une fonctionnalité qui devrait sans aucun doute se révéler très pratique. Enfin, parmi les nouveautés significatives de cette mise à jour, il y a bien évidemment la prise en charge de la norme fTPM afin de permettre l’installation de Windows 11 sur votre Steam Deck. Notons qui plus est l'ajout d'un paramètre de fréquence d'images non plafonné, boostant ainsi les performances. Bien évidemment, de nombreuses autres améliorations ont été effectuées concernant SteamOS, dont vous pouvez consulter la liste complète et détaillée directement sur la page officielle de Steam.



Grosse panne de fibre dans le Nord

  Liste des news    Liste des new du mois  
fibre optique2

27

Avril

Ce mercredi, plusieurs utilisateurs ont signalé des pannes fibre dans le nord et l’est de la France. En cause visiblement : des câbles de plusieurs réseaux fibre longue distance partiellement sectionnés. Des actes de sabotage confirmés par plusieurs sources. Si vous bénéficiez d’une offre Internet fibre ou d’une offre ADSL, vous risquez de faire grise mine aujourd’hui. Et pour cause, plusieurs coupures sont signalées dans l’Hexagone, notamment dans les régions Nord et Est. Un rapide tour sur Down Detector permet de mesurer l’ampleur du problème. Notamment du côté de Free où un pic de 2229 signalements a été notifié sur le site d’alerte. C’est l’opérateur le plus touché par ces pannes Internet d’ampleur. De nombreux DSLAM ne répondent plus depuis ce matin comme le souligne le site Free-réseau qui avance le nombre de 120. Du côté de Bouygues, on observe un pic de 115 pannes signalées dans la nuit. Quant à SFR, 189 signalements ont été faits ce mercredi matin. Le site Zone ADSL rapporte 6834 pannes sur le réseau fixe Free, 1041 pannes sur celui de SFR et 504 pannes chez Bouygues. Peu d’informations sont pour le moment disponibles. Mais des sources indiquent que plusieurs coupures de fibre ont été signalées dans des infrastructures connectant l’Île-de-France à d’autres grandes villes. Et comme l’indique l’AFP, ce sont bien des actes de vandalisme qui ont impacté le réseau fibre, provoquant ralentissements et coupures de connexion, le temps que les opérateurs re-routent le trafic via des liaisons fonctionnelles de secours, en attendant les opérations de réparation. Un nouveau camouflet pour Free déjà victime de soucis de connexion en Île-de-France à cause de rongeurs il y a deux mois. Sauf que cette fois-ci, le problème est bien plus préoccupant. Le compte Twitter officiel Free 1337, qui signale les incidents sur le réseau, confirme les informations de l’AFP, évoquant de « multiples actes de malveillances sur l’infra fibre durant la nuit et la matinée ». Et de préciser que ses équipes sont à pied d’oeuvre depuis 4 heures du matin. Les incidents seraient « circonscrits » même si des « problèmes résiduels » sont toujours « en cours de correction sur Reims et Graveline ».



Apple supprimerait les apps non à jour depuis 2 ans

  Liste des news    Liste des new du mois  
apps m a j 2ans

25

Avril

C'est une nouvelle directive d'Apple qui risque de ne pas plaire aux développeurs d'applications et de jeux mobiles. En effet, la marque américaine va bientôt faire le ménage parmi les apps qui ne sont plus mises à jour. L'alerte a été donnée sur les réseaux sociaux par plusieurs développeurs de jeux indépendants. Dernièrement, Apple a envoyé un e-mail aux créateurs de contenu à destination de l'App Store. Partagé par Protopop Games, le message indique clairement qu'une grosse vague de suppressions d'applications risque d'avoir lieu dans peu de temps. Dans son communiqué, Apple exprime sa volonté d'améliorer la navigation sur l'App Store en supprimant « les applications qui n'ont pas été mises à jour depuis un certain temps ». Dans son tweet, Protopop Games explique que son jeu gratuit Motivoto est dans le viseur d'Apple car celui-ci n'a plus reçu de patch depuis plus de deux ans. Pour éviter de voir sa création disparaître, le développeur doit impérativement soumettre une mise à jour dans les 30 jours. Enfin, Apple ajoute vouloir « mettre en œuvre un processus d'évaluation des applications, afin de supprimer les applications qui ne fonctionnent plus normalement, ne suivent pas les directives de révision actuelles ou qui sont obsolètes ». Toutes les apps qui ne respectent pas ce cahier des charges et qui ne prennent plus en charge les versions récentes d'iOS seront donc retirées de l'App Store. Autre constat les veilles machines qui n'ont plus de Mises à jours depuis des années risque de devenir encore plus vite obsolète !



Une nouvel WWDC ouvert à iPadOS

  Liste des news    Liste des new du mois  
WWDC iPadOS a L honeur

25

Avril

Suite au succès des deux précédentes éditions, la firme de Cupertino a décidé de renouveler sa conférence annuelle à la Worldwide Developers Conference (WWDC) afin de lever le voile sur les futures innovations à venir autour d’iOS, macOS, watchOS, tvOS et bien évidemment iPadOS. En effet, c'est au cours de la WWDC22, qui se déroulera du 6 au 10 juin prochain, que les premières informations officielles autour d'iPadOS 16 devraient être dévoilées. Mais en attendant, découvrez les nouveautés qui pourraient débarquer sur la nouvelle version du système d'exploitation de la marque à la pomme. À l'occasion de cet événement prévu pour le mois de juin prochain, Apple pourrait en profiter pour annoncer quelques nouveautés d'importance à destination de ses iPad, à commencer par un tout nouveau système de notifications. En effet, bien que le géant américain ait déjà récemment intégré quelques nouveautés à ce sujet, notamment avec l’introduction de résumés de vos notifications, cela ne semble pas avoir totalement satisfait la marque à la pomme. Apple serait en train de repenser leur apparence, sans doute par soucis d'ergonomie et de lisibilité. Enfin, la deuxième nouveauté majeure pourrait cette fois concerner l’interface multitâches. Ce mode, qui permet de travailler avec plusieurs applications simultanément sur votre tablette, se veut particulièrement important dans le cadre d’un usage professionnel. Les modes Split View et Slide Over, qui permettent d'afficher deux apps l'une à côté de l'autre et de faire glisser vos fenêtres sur le côté de l'écran, pourraient ici se voir davantage améliorés grâce à une interface repensée pour iPadOS 16. Il est bon de rappeler qu’il ne s’agit pas ici d'une liste officielle et qu’il faudra encore s'armer d’un tout petit peu de patience avant de découvrir l'ensemble des appareils compatibles. À noter qu'il n'est d'ailleurs pas impossible qu'Apple divulgue quelques informations à l'approche de la WWDC. Enfin, à moins que la marque à la pomme ne change ses habitudes, iPadOS 16 devrait faire son arrivée dès le mois de septembre prochain sur nos tablettes Apple.



Apple et Intel premier client de TSMC pour la gravue 2nm

  Liste des news    Liste des new du mois  
Technologie TSMC 2nm pour 2024

25

Avril

TSMC espère produire ses premières puces gravées en 2 nm en 2025, avec une phase de pré-production dès 2024. Plusieurs sources concordantes indiquent qu’Intel et Apple pourraient être les premiers clients de TSMC à profiter de ce procédé de gravure N2. D’autres clients de TSMC, tels qu’AMD, Broadcom ou NVIDIA, utilisent ou vont utiliser les différentes versions de sa gravure N5 (N5, N5P, N4, N4P ou N4X) pour leurs produits, tels que Hopper chez NVIDIA ou les puces Genoa et Raphael chez AMD. Ces compagnies sont déjà en pourparler avec TSMC pour profiter des capacités de productions, forcément limitées de la gravure en 3 nm (N3), probablement à la fin de 2023 ou en 2024. Il est donc fortement probable que ces mêmes entreprises débutent d’ici l’année prochaine les négociations pour accéder à la production en 2 nm du fondeur, mais cela les placera forcément après Intel et Apple. Si l’on ne sait pas encore quel(s) SoC(s) profiteront de ce procédé de gravure en 2 nm chez Apple, c’est (légèrement) moins flou chez Intel. Les puces Lunar Lake utiliseront le procédé de gravure Intel 18A mis au point en interne pour la partie CPU, mais feront également appel à un procédé « externe » de gravure pour la partie GPU, probablement le N2 justement de TSMC. On peut donc s’attendre à ce que les premiers processeurs Lunar Lake arrivent sur le marché à la toute fin de 2025, ou plutôt début 2026. D’ici là, nous aurons eu le plaisir de gouter aux Raptor Lake, Meteor Lake et Arrow Lake



OnePlus dévoile sont Oneplus ACE

  Liste des news    Liste des new du mois  
OnePlius Ace 2022

22

Avril

Le OnePlus Ace fait ses grands débuts aujourd’hui avant le lancement des ventes le 26 avril, et il ressemble à un appareil de milieu de gamme prometteur. Il perpétue l’héritage de la gamme Reno Ace d’OPPO, combinant un design haut de gamme et un matériel puissant pour un prix abordable. Étant donné que OnePlus et Realme appartiennent tous deux à BBK Electronics, le téléphone partage certaines similitudes avec le Realme GT Neo 3, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le smartphone double SIM arbore une triple caméra arrière qui comprend un appareil photo principal de 50Mpx, un objectif ultra grand angle de 8Mpx et un appareil photo macro de 2Mpx. L’appareil est livré avec une caméra frontale de 16Mpx pour les amateurs de selfies. Le nouveau smartphone OnePlus Ace intègre le processeur visuel Pixelworks X5 Pro. En utilisant une série de solutions de traitement visuel avancées de Pixelworks, nous nous attendons à une correction adaptative des couleurs ambiantes et de la luminosité. Une qualité de mouvement ultra-fluide devrait être également au rendez vous. Le smartphone OnePlus Ace dispose d’un écran FHD+ AMOLED de 6,7 pouces avec une résolution de 2412 x 1080 pixels et prend en charge des taux de rafraîchissement allant jusqu’à 120 Hz. Il est construit sur la dernière plate-forme mobile phare 5G Dimensity 8100-MAX de MediaTek. Selon ce dernier, cette plateforme améliore considérablement les performances de jeu et l’efficacité énergétique par rapport aux puces Dimensity de la génération précédente. Le téléphone est livré avec une batterie de 4 500 mAh avec une charge rapide de 150 W. OnePlus a mis en place plusieurs mesures de protection de la batterie qui régulent la chaleur. D’après le constructeur, le téléphone devrait conserver plus de 80 % de sa capacité de charge après 1 600 cycles complets. Du côté logiciel, le téléphone fonctionne sur Android 12, mais avec ColorOS 12.1. Le constructeur n’a pas encore présenté de version mondiale. Il est possible que la variante internationale comporte à la place OxygenOS, mais rien n’a été dit à ce sujet. Les smartphones OnePlus Ace devraient être disponibles dans le commerce le 26 avril 2022.


 <  7  8  9  10  11  12  13  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  7  8  9  10  11  12  13  > 

Les Rumeurs de l'Iphone 14 de plus en plus présente

Plusieurs mois nous séparent encore de la sortie de l’iPhone 14, mais un leaker a déjà dévoilé les caractéristiques du modèle Pro. Entre son écran OLED, la nouvelle puce A16, les différentes options de stockage et son prix, on fait le point sur cette fuite. Apple annoncera l’iPhone 14 et ses différents modèles vers le mois de septembre comme l’iPhone 13 sorti l’année dernière avec 4 déclinaisons. En attendant, les fuites sur le prochain flagship vont déjà bon train. On s’attend notamment à un iPhone 14 encore plus grand et à la fin du modèle mini qui n’a pas suffisamment convaincu les utilisateurs. Un leaker vient de partager les caractéristiques de l’iPhone 14 Pro, l’un des quatre modèles attendu. L’iPhone 14 Pro sera un appareil compact haut de gamme. Comme en témoigne cette fuite, le smartphone verrait toutes ses caractéristiques à la hausse cette année, y compris son prix. Eh oui, c’est probablement la seule mauvaise nouvelle de cette fuite. L’iPhone 14 Pro serait plus cher que l’iPhone 13 Pro commercialisé à partir de 999 $ (1 159 €) l’année dernière. D’après le leaker « @Shadow-Leak », l’iPhone 14 Pro serait équipé d’un écran OLED LTPO de 120 Hz et 6,06 pouces. Comme un rapport l’annonçait l’année dernière, ces écrans seraient fournis par LG et équiperaient tous les smartphones de la gamme iPhone 14. L’écran aurait une définition de 2532×1170 pour une résolution de 460 PPP. Néanmoins, l’analyste Ross Young a répondu que « la taille de l’écran n’est pas correcte, légère augmentation, ce qui signifie que la définition n’est probablement pas correcte non plus ». Il n’en a pas dit plus, mais a promis de partager les nouvelles tailles d’écran de l’iPhone 14 lors d’une conférence prévue aujourd’hui. De plus, l’iPhone 14 Pro serait alimenté par la puce A16 Bionic qui succèdera à l’A15 Bionic que l’on retrouve d’ailleurs aussi dans le dernier iPhone SE 2022. La puce serait accompagnée de 6 Go de RAM LPDDR5. Quatre options de stockage seraient prévues : 128 Go, 256 Go, 512 Go et 1 To. Au niveau de l’appareil photo, l’iPhone 14 Pro accueillerait 3 capteurs, un de 48 Mpx et deux de 12 Mpx. Le capteur principal pourrait filmer des vidéos en 8K et prendre des images encore plus précises. Comme on s’y attendait, l’iPhone 14 Pro marquera aussi la fin de l’encoche et le début des poinçons. Le leaker affirme que le smartphone aura un poinçon ovale en forme de « pilule ». Enfin, le modèle de base de l’iPhone 14 Pro avec 128 Go de stockage serait vendu à 1 099 $. Cela représente une hausse de 100 $ par rapport à l’iPhone 13 Pro l’année dernière. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux prendre toutes ces informations avec des pincettes. Les caractéristiques de l’Apple iPhone 14 Pro peuvent encore changer avant sa sortie en septembre.
09-05-2022


Microsoft révèle 40 attaques de Moscou contre l'Ukraine

Le géant de Redmond s’implique de très près dans le conflit en Ukraine. Microsoft avait notamment déjoué des cyberattaques orchestrées par des hackers russes. Ces dernières étaient dirigées contre des organisations ukrainiennes mais aussi contre des cibles européennes et américaines. Dans un nouveau rapport, Microsoft dresse un bilan des cyberattaques ayant touché l’Ukraine entre le 23 février et le 8 avril. En l’occurrence, 40 attaques de malwares « destructeurs » auraient été menées par la Russie pour paralyser le gouvernement et les infrastructures du pays. D’après l’entreprise, il est possible que des logiciels malveillants effaceurs de données soient impliqués. Ces derniers peuvent supprimer des fichiers et rendre le démarrage des machines impossible. Au total, Microsoft a suivi huit souches de malwares dits destructeurs, dont une nommée « Industroyer2 ». Celle-ci peut notamment manipuler les processus physiques dans les usines. Toujours selon Microsoft, 32 % de ces attaques ont touché les organisations gouvernementales ukrainiennes tant au niveau national que régional et municipal. Par ailleurs, 40 % des attaques ciblaient les fournisseurs d’infrastructures critiques dont le secteur de l’énergie. Précision importante : toutes les attaques n’ont pas nécessairement été couronnées de succès.
29-04-2022


Google play Store supprime 1 millions d'Apps malveillantes

Dans un billet de blog, Google indique avoir lutté de manière féroce (et efficace) contre les applications et développeurs dangereux en 2021. Au total, Google a écarté plus d'un million d'applications malveillantes de sa boutique Android. Il y a quelques jours, Google faisait l'éloge de son outil SpamBrain, lequel a permis en 2021 d'identifier et bloquer environ six fois plus de spams qu'en 2020. Aujourd'hui, dans un nouveau billet de blog, l'entreprise indique comment elle a lutté face aux applications frauduleuses et autres développeurs malveillants en ce qui concerne sa boutique d'applications Play Store pour Android. « Nous continuons à améliorer nos systèmes d'apprentissage automatique et nos processus d'examen et, en 2021, nous avons ainsi empêché 1,2 million d'applications violant les règles de publier sur Google Play, empêchant ainsi des milliards d'installations nuisibles », explique Google. Parallèlement, le géant de Mountain View indique avoir banni un peu moins de 200 000 développeurs malveillants, et clôturé les comptes d'un demi-million de développeurs inactifs. Google indique également avoir déployé divers outils visant à permettre aux développeurs de gérer plus simplement, et plus efficacement, leurs applications, de manière à rendre toujours plus sain l'écosystème Android. « Nos équipes mondiales se consacrent à la sécurité de nos milliards d'utilisateurs et attendent avec impatience les nombreuses annonces passionnantes qui seront faites en 2022 », indique le géant américain.
28-04-2022


La Smartwatch de Google ce dévoile encore !

Alors que de nombreux acteurs se sont déjà lancés dans la course des montres connectées, Google aura quant à lui relativement pris son temps avant de se décider à franchir le pas. En effet, après avoir levé le voile sur l’appellation officielle de sa smartwatch, la « Pixel Watch », voilà que celle-ci vient de laisser échapper quelques informations croustillantes à son sujet… Après que la Pixel Watch a malencontreusement révélé ses formes à cause d'un malheureux oubli, la montre connectée de Google nous en apprend davantage à son sujet. Tarif, fonctionnalités… Voici tout ce que nous savons à l'heure actuelle à son sujet ! C’est Yogesh Brar sur Twitter, réputé pour la fiabilité de ses sources, qui nous fait part des informations dont il dispose au sujet de la Google Pixel Watch, à commencer par son prix et son positionnement. Selon ses déclarations, la première montre connectée de Google devrait donc être commercialisée à un tarif compris entre 300 et 400 dollars. Ainsi, il semblerait bien que la firme de Mountain View souhaite placer sa Pixel Watch en concurrence directe avec l’Apple Watch Series 7 et la Samsung Galaxy Watch 4, ne serait-ce que sur le prix. Il semblerait bien que Google se soit associé à Samsung pour la conception de la Pixel Watch. De façon plus concrète, cela pourrait se matérialiser par l’adoption d’un chipset Samsung Exynos, ce qui marquerait ainsi la fin de l'utilisation de la puce Qualcomm Snapdragon série 4100. Enfin, la montre de Google devrait également embarquer les mêmes capteurs que la Galaxy Watch, y compris les capteurs de fréquence cardiaque. De toute évidence, cela restera encore à confirmer. En attendant donc d’en découvrir davantage au sujet de cette montre connectée Google tournant sous WearOS 3.1, rappelons que le géant américain devrait justement parler d'elle à l’occasion de sa conférence I/O 2022, qui se tiendra les 11 et 12 mai prochains. Pas moins de deux tailles devraient être proposées à la vente pour la Google Pixel Watch, et au moins quatre coloris de bracelets seraient attendus lors de la commercialisation. Pour autant, le bien informé fait mention d’une version limitée, ce qui laisse fortement penser qu’elle ne pourrait être déployée que dans quelques pays.
28-04-2022


Steam Desk compatible Windows 11

Disponible depuis le mois de février dernier, le Steam Deck poursuit son petit bonhomme de chemin en continuant de recevoir divers correctifs. Et aujourd'hui, c'est une nouvelle mise à jour d’importance qui vient d’être déployée par Valve ! Il est agréable de constater que Valve soutient activement sa console portable. Une nouvelle preuve aujourd'hui avec le déploiement d'une toute nouvelle mise à jour qui devrait grandement ravir les heureux possesseurs de Steam Deck ! C’est tout d’abord une fonctionnalité de verrouillage de l’écran qui a été ajoutée à la console portable. Désormais, les utilisateurs et utilisatrices de Steam Deck sont en mesure d’activer un écran de verrouillage et d’y appliquer un code PIN. Celui-ci peut être configuré au démarrage, à la reprise du système ou encore lors du passage en mode bureau. Dans un souci de vouloir toujours plus améliorer l’expérience utilisateur, le Steam Deck se voit accueillir un système de fenêtres qui permet, par la simple pression du bouton Steam, d’accéder rapidement aux différentes fenêtres actives, que ce soit au sein d’un jeu ou d’une application. Une fonctionnalité qui devrait sans aucun doute se révéler très pratique. Enfin, parmi les nouveautés significatives de cette mise à jour, il y a bien évidemment la prise en charge de la norme fTPM afin de permettre l’installation de Windows 11 sur votre Steam Deck. Notons qui plus est l'ajout d'un paramètre de fréquence d'images non plafonné, boostant ainsi les performances. Bien évidemment, de nombreuses autres améliorations ont été effectuées concernant SteamOS, dont vous pouvez consulter la liste complète et détaillée directement sur la page officielle de Steam.
28-04-2022


Grosse panne de fibre dans le Nord

Ce mercredi, plusieurs utilisateurs ont signalé des pannes fibre dans le nord et l’est de la France. En cause visiblement : des câbles de plusieurs réseaux fibre longue distance partiellement sectionnés. Des actes de sabotage confirmés par plusieurs sources. Si vous bénéficiez d’une offre Internet fibre ou d’une offre ADSL, vous risquez de faire grise mine aujourd’hui. Et pour cause, plusieurs coupures sont signalées dans l’Hexagone, notamment dans les régions Nord et Est. Un rapide tour sur Down Detector permet de mesurer l’ampleur du problème. Notamment du côté de Free où un pic de 2229 signalements a été notifié sur le site d’alerte. C’est l’opérateur le plus touché par ces pannes Internet d’ampleur. De nombreux DSLAM ne répondent plus depuis ce matin comme le souligne le site Free-réseau qui avance le nombre de 120. Du côté de Bouygues, on observe un pic de 115 pannes signalées dans la nuit. Quant à SFR, 189 signalements ont été faits ce mercredi matin. Le site Zone ADSL rapporte 6834 pannes sur le réseau fixe Free, 1041 pannes sur celui de SFR et 504 pannes chez Bouygues. Peu d’informations sont pour le moment disponibles. Mais des sources indiquent que plusieurs coupures de fibre ont été signalées dans des infrastructures connectant l’Île-de-France à d’autres grandes villes. Et comme l’indique l’AFP, ce sont bien des actes de vandalisme qui ont impacté le réseau fibre, provoquant ralentissements et coupures de connexion, le temps que les opérateurs re-routent le trafic via des liaisons fonctionnelles de secours, en attendant les opérations de réparation. Un nouveau camouflet pour Free déjà victime de soucis de connexion en Île-de-France à cause de rongeurs il y a deux mois. Sauf que cette fois-ci, le problème est bien plus préoccupant. Le compte Twitter officiel Free 1337, qui signale les incidents sur le réseau, confirme les informations de l’AFP, évoquant de « multiples actes de malveillances sur l’infra fibre durant la nuit et la matinée ». Et de préciser que ses équipes sont à pied d’oeuvre depuis 4 heures du matin. Les incidents seraient « circonscrits » même si des « problèmes résiduels » sont toujours « en cours de correction sur Reims et Graveline ».
27-04-2022


Apple supprimerait les apps non à jour depuis 2 ans

C'est une nouvelle directive d'Apple qui risque de ne pas plaire aux développeurs d'applications et de jeux mobiles. En effet, la marque américaine va bientôt faire le ménage parmi les apps qui ne sont plus mises à jour. L'alerte a été donnée sur les réseaux sociaux par plusieurs développeurs de jeux indépendants. Dernièrement, Apple a envoyé un e-mail aux créateurs de contenu à destination de l'App Store. Partagé par Protopop Games, le message indique clairement qu'une grosse vague de suppressions d'applications risque d'avoir lieu dans peu de temps. Dans son communiqué, Apple exprime sa volonté d'améliorer la navigation sur l'App Store en supprimant « les applications qui n'ont pas été mises à jour depuis un certain temps ». Dans son tweet, Protopop Games explique que son jeu gratuit Motivoto est dans le viseur d'Apple car celui-ci n'a plus reçu de patch depuis plus de deux ans. Pour éviter de voir sa création disparaître, le développeur doit impérativement soumettre une mise à jour dans les 30 jours. Enfin, Apple ajoute vouloir « mettre en œuvre un processus d'évaluation des applications, afin de supprimer les applications qui ne fonctionnent plus normalement, ne suivent pas les directives de révision actuelles ou qui sont obsolètes ». Toutes les apps qui ne respectent pas ce cahier des charges et qui ne prennent plus en charge les versions récentes d'iOS seront donc retirées de l'App Store. Autre constat les veilles machines qui n'ont plus de Mises à jours depuis des années risque de devenir encore plus vite obsolète !
25-04-2022


Une nouvel WWDC ouvert à iPadOS

Suite au succès des deux précédentes éditions, la firme de Cupertino a décidé de renouveler sa conférence annuelle à la Worldwide Developers Conference (WWDC) afin de lever le voile sur les futures innovations à venir autour d’iOS, macOS, watchOS, tvOS et bien évidemment iPadOS. En effet, c'est au cours de la WWDC22, qui se déroulera du 6 au 10 juin prochain, que les premières informations officielles autour d'iPadOS 16 devraient être dévoilées. Mais en attendant, découvrez les nouveautés qui pourraient débarquer sur la nouvelle version du système d'exploitation de la marque à la pomme. À l'occasion de cet événement prévu pour le mois de juin prochain, Apple pourrait en profiter pour annoncer quelques nouveautés d'importance à destination de ses iPad, à commencer par un tout nouveau système de notifications. En effet, bien que le géant américain ait déjà récemment intégré quelques nouveautés à ce sujet, notamment avec l’introduction de résumés de vos notifications, cela ne semble pas avoir totalement satisfait la marque à la pomme. Apple serait en train de repenser leur apparence, sans doute par soucis d'ergonomie et de lisibilité. Enfin, la deuxième nouveauté majeure pourrait cette fois concerner l’interface multitâches. Ce mode, qui permet de travailler avec plusieurs applications simultanément sur votre tablette, se veut particulièrement important dans le cadre d’un usage professionnel. Les modes Split View et Slide Over, qui permettent d'afficher deux apps l'une à côté de l'autre et de faire glisser vos fenêtres sur le côté de l'écran, pourraient ici se voir davantage améliorés grâce à une interface repensée pour iPadOS 16. Il est bon de rappeler qu’il ne s’agit pas ici d'une liste officielle et qu’il faudra encore s'armer d’un tout petit peu de patience avant de découvrir l'ensemble des appareils compatibles. À noter qu'il n'est d'ailleurs pas impossible qu'Apple divulgue quelques informations à l'approche de la WWDC. Enfin, à moins que la marque à la pomme ne change ses habitudes, iPadOS 16 devrait faire son arrivée dès le mois de septembre prochain sur nos tablettes Apple.
25-04-2022


Apple et Intel premier client de TSMC pour la gravue 2nm

TSMC espère produire ses premières puces gravées en 2 nm en 2025, avec une phase de pré-production dès 2024. Plusieurs sources concordantes indiquent qu’Intel et Apple pourraient être les premiers clients de TSMC à profiter de ce procédé de gravure N2. D’autres clients de TSMC, tels qu’AMD, Broadcom ou NVIDIA, utilisent ou vont utiliser les différentes versions de sa gravure N5 (N5, N5P, N4, N4P ou N4X) pour leurs produits, tels que Hopper chez NVIDIA ou les puces Genoa et Raphael chez AMD. Ces compagnies sont déjà en pourparler avec TSMC pour profiter des capacités de productions, forcément limitées de la gravure en 3 nm (N3), probablement à la fin de 2023 ou en 2024. Il est donc fortement probable que ces mêmes entreprises débutent d’ici l’année prochaine les négociations pour accéder à la production en 2 nm du fondeur, mais cela les placera forcément après Intel et Apple. Si l’on ne sait pas encore quel(s) SoC(s) profiteront de ce procédé de gravure en 2 nm chez Apple, c’est (légèrement) moins flou chez Intel. Les puces Lunar Lake utiliseront le procédé de gravure Intel 18A mis au point en interne pour la partie CPU, mais feront également appel à un procédé « externe » de gravure pour la partie GPU, probablement le N2 justement de TSMC. On peut donc s’attendre à ce que les premiers processeurs Lunar Lake arrivent sur le marché à la toute fin de 2025, ou plutôt début 2026. D’ici là, nous aurons eu le plaisir de gouter aux Raptor Lake, Meteor Lake et Arrow Lake
25-04-2022


OnePlus dévoile sont Oneplus ACE

Le OnePlus Ace fait ses grands débuts aujourd’hui avant le lancement des ventes le 26 avril, et il ressemble à un appareil de milieu de gamme prometteur. Il perpétue l’héritage de la gamme Reno Ace d’OPPO, combinant un design haut de gamme et un matériel puissant pour un prix abordable. Étant donné que OnePlus et Realme appartiennent tous deux à BBK Electronics, le téléphone partage certaines similitudes avec le Realme GT Neo 3, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le smartphone double SIM arbore une triple caméra arrière qui comprend un appareil photo principal de 50Mpx, un objectif ultra grand angle de 8Mpx et un appareil photo macro de 2Mpx. L’appareil est livré avec une caméra frontale de 16Mpx pour les amateurs de selfies. Le nouveau smartphone OnePlus Ace intègre le processeur visuel Pixelworks X5 Pro. En utilisant une série de solutions de traitement visuel avancées de Pixelworks, nous nous attendons à une correction adaptative des couleurs ambiantes et de la luminosité. Une qualité de mouvement ultra-fluide devrait être également au rendez vous. Le smartphone OnePlus Ace dispose d’un écran FHD+ AMOLED de 6,7 pouces avec une résolution de 2412 x 1080 pixels et prend en charge des taux de rafraîchissement allant jusqu’à 120 Hz. Il est construit sur la dernière plate-forme mobile phare 5G Dimensity 8100-MAX de MediaTek. Selon ce dernier, cette plateforme améliore considérablement les performances de jeu et l’efficacité énergétique par rapport aux puces Dimensity de la génération précédente. Le téléphone est livré avec une batterie de 4 500 mAh avec une charge rapide de 150 W. OnePlus a mis en place plusieurs mesures de protection de la batterie qui régulent la chaleur. D’après le constructeur, le téléphone devrait conserver plus de 80 % de sa capacité de charge après 1 600 cycles complets. Du côté logiciel, le téléphone fonctionne sur Android 12, mais avec ColorOS 12.1. Le constructeur n’a pas encore présenté de version mondiale. Il est possible que la variante internationale comporte à la place OxygenOS, mais rien n’a été dit à ce sujet. Les smartphones OnePlus Ace devraient être disponibles dans le commerce le 26 avril 2022.
22-04-2022


 <  7  8  9  10  11  12  13  >