Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  7  8  9  10  11  12  13  > 

La Rumeur de l'iPhone pliant en 2023

  Liste des news    Liste des new du mois  
iphone fold 20 millions

03

Mai

Avec l’iPhone Fold (son nom n’a pas encore été confirmé), Apple se lancera officiellement dans le marché des smartphones pliables majoritairement dominé par Samsung à l’heure actuelle. La première rumeur sur l’iPhone pliant remonte à juin 2020, mais plusieurs sources ont récemment révélé de nouvelles informations. Il y a deux mois, un cabinet spécialiste affirmait notamment que le smartphone pliant d’Apple pourrait sortir en 2023. Dans une nouvelle note aux investisseurs partagée en ce début de semaine, le célèbre analyste Ming-Chi Kuo a confirmé cette année de lancement, mais aussi le volume prévu. Apple devrait effectivement expédier entre 15 et 20 millions d’unités de l’iPhone Fold en 2023, soit durant la première année de sa commercialisation. Les sources de Ming-Chi Kuo n’ont pas encore précisé quel sera le fournisseur des dalles OLED pliables pour ce nouvel iPhone. Il s’agit soit de Samsung Display soit de LG Display ou même les deux. Bien que nous vous ayons récemment informé qu’Apple a demandé l’aide de LG Display pour l’écran de son smartphone pliant, il est tout à fait possible que la firme de Cupertino travaille avec les deux fournisseurs comme elle le fait déjà à l’heure actuelle. De plus, nous ne connaissons pas non plus les spécifications du prochain iPhone pliable, si ce n’est qu’Apple aurait demandé à Foxconn de créer deux prototypes de l’iPhone Fold. Ming-Chi Kuo a auparavant déclaré qu’il aura un écran entre 7,5 et 8 pouces, mais il semble maintenant confiant que l’écran de l’iPhone Fold mesurera 8 pouces. Enfin, Ming-Chi Kuo estime qu’Apple prendra l’avantage sur Samsung avec son premier iPhone pliant. Selon l’analyste, « avec ses écosystèmes multiproduits et ses avantages en matière de conception matérielle, Apple sera le plus grand gagnant de la nouvelle tendance des appareils pliants ». Bien entendu, cela dépendra également des prochains smartphones pliables de Samsung d’ici 2023.



Encore un spectre qui rode !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Faille type spectre

03

Mai

Une nouvelle faille de sécurité de type Spectre menace la sécurité de nos ordinateurs. Elle touche les processeurs AMD récents et ceux d'Intel de la dernière décennie. Un correctif engendrerait une diminution drastique des performances des CPU. En 2018, nous apprenions que des vulnérabilités touchaient de très nombreux modèles de processeurs équipant nos PC. Ces séries de failles sont connues sous les noms Spectre et Meltdown. Exploitées, elles peuvent permettre à des assaillants de voler les données d'un ordinateur et d'en prendre le contrôle. Une nouvelle variante de Spectre a été récemment identifiée. Des chercheurs de l’Université de Virginie et de l’Université de Californie à San Diego sont à l'origine de cette découverte, qui concerne une fois encore aussi bien les processeurs Intel que les CPU AMD. La faille de sécurité consiste en l'exploitation du cache micro-op. Ce dernier enregistre les instructions simples, permettant au processeur de les traiter des instructions simplement et rapidement lors du processus d'exécution, résultant en un gain de performances du CPU. Cette nouvelle vulnérabilité de type Spectre touche ainsi tous les processeurs ayant recours à un cache micro-op, c'est-à-dire les références Intel depuis 2011 et celles d'AMD depuis 2017. Les nombreux patchs de sécurité et correctifs qui ont été déployés suite aux révélations sur les premières failles Spectre sont inefficaces dans ce cas, car les premières vulnérabilités agissaient à un niveau tardif du processus d'exécution spéculative, alors que cette dernière agit plutôt à la source. Comme les autres failles Spectre, cette vulnérabilité exploite l'exécution spéculative, qui permet au processeur de préparer et d'accomplir des tâches qui n'ont pas encore été demandées pour qu'elles s'exécutent rapidement une fois qu'elles sont requises. La vulnérabilité permet de tromper le CPU et de lui faire exécuter des instructions de manière à ouvrir un passage aux hackers vers le système et donc d'accéder à des données confidentielles. Les chercheurs estiment cependant que cette faille de sécurité est compliquée à exploiter, et que la corriger passerait nécessairement par une baisse sensible des performances des processeurs. Intel et AMD pourraient donc choisir de ne pas couvrir cette vulnérabilité.



La partie commence entre Epic Games et Apple

  Liste des news    Liste des new du mois  
App store le lingo d Apple

03

Mai

Le procès intenté par Epic Games à Apple s'ouvre lundi dans un tribunal californien et sera suivi de près par toute l'industrie des technologies, car l'éditeur du jeu phénomène Fortnite tente de remettre en cause le fonctionnement des plates-formes dominantes, qui contrôlent l'immense économie des applications mobiles. L'été dernier, Epic Games a jeté un pavé dans la mare en proposant à ses joueurs d'acheter la monnaie virtuelle de Fortnite moins cher s'ils passaient directement par leur système de paiement et non par celui d'Apple, qui prélève une commission de 30% sur toutes ces transactions. La marque à la pomme a immédiatement retiré le jeu de l'App Store, son magasin d'applications, incontournable sur les iPhones et iPads pour télécharger des applis. Les adeptes du titre de battle royale qui n'ont que des appareils mobiles Apple n'ont plus eu accès aux mises à jour depuis. En réponse, Epic Games a déposé plainte contre le groupe californien pour abus de position dominante. Et Après des mois de va-et-vient légal et médiatique, l'affaire va être entendue par la juge Yvonne Gonzalez Rogers pendant trois semaines à Oakland, une ville voisine de San Francisco. Les deux sociétés se sont mises d'accord pour un procès sans jury. Tim Cook et Tim Sweeney, les deux patrons, doivent témoigner en personne. En revanche, à quelques exceptions près, les équipes des avocats, la presse et le public assisteront aux échanges par téléphone ou Zoom, par mesure de précaution sanitaire. Il en va de soi que le résultat de ce procès annonce l'avenir économique des 2 sociétés, mais qui peut mettre fin à la tyrannie économique d'Apple sur ses propres produits et peut-être offrir enfin la liberté à certains studios de création et de développeurs.



Microsoft profite aussi de la crise

  Liste des news    Liste des new du mois  
Resultat financier Microsoft profite aussi de la cris sanitaire

03

Mai

Microsoft a continué de surfer sur la forte demande des entreprises et des particuliers durant les trois premiers mois de l'année. La crise sanitaire, entre confinement et télétravail, pousse au renouvellement informatique et les besoins en cloud sont toujours plus importants. Durant le premier trimestre, Microsoft a engrangé des ventes à hauteur de 41,7 milliards d’euros. C’est 19 % de plus que durant les trois premiers mois de l’an dernier, un résultat qui a d’ailleurs dépassé les attentes des analystes économiques. L’entreprise a réalisé un bénéfice à hauteur de 15,5 milliards, là aussi un chiffre en forte hausse : +44 % par rapport au premier trimestre 2020 ! Ces très bons résultats sont portés par les services cloud de Microsoft. Azure, les versions dans le nuage d’Office et la clientèle Dynamics 365 (concurrent de Salesforce) ont enregistré des revenus à hauteur de 17,7 milliards de dollars, soit 33 % de mieux qu’il y a un an. Azure en particulier est le joyau de la couronne, avec une croissance folle de 50 % durant le trimestre. Cette activité est en concurrence directe avec Amazon Web Services et Google Cloud, des services eux aussi en pleine santé. Les services sont essentiels pour Microsoft, et la crise sanitaire lui permet de recruter les utilisateurs à tour de bras. Teams en compte ainsi 145 millions (115 millions en octobre dernier). Le chiffre d’affaires généré par Teams et Office a d’ailleurs atteint 13,6 milliards de dollars. Dans ce contexte, on comprend pourquoi Microsoft s’est offert Nuance Communications, spécialiste de la reconnaissance vocale et de l’intelligence, pour 16 milliards… Les résultats ne sont pas mauvais non plus sur le volet plus « grand public » du groupe. L’activité « informatique personnelle » (Windows, Xbox, Surface) a atteint 13 milliards de dollars. Les ventes de licences Windows aux fabricants de PC ont augmenté de 10 %, ce qui témoigne de l’engouement pour le matériel informatique."



The Boys saison 3 en septembre

  Liste des news    Liste des new du mois  
The Boys

30

Avril

Au casting de The Boys sur Amazon Prime Video, il y a Antony Starr, Karl Urban… et de l’hémoglobine, beaucoup d’hémoglobine. Ce n’est pas un secret pour les spectateurs de la série d’Eric Kripke, The Boys est particulièrement violente et visiblement la prochaine saison ne sera pas en reste. Interrogé par Collider, l’acteur Laz Alonso s’est confié sur la prochaine salve d’épisodes et ça s’annonce sanglant. Cette troisième saison devrait logiquement arriver sur nos écrans en septembre prochain. Selon l’acteur américain, la production se déroule sous les meilleurs auspices et le COVID n’impacte que très modérément le tournage. Selon lui, la moitié de la série a déjà été tournée, on ne devrait donc pas avoir à attendre trop longtemps. Pour ce qui est de l’intrigue en revanche, l’interprète de la Crème a été plus discret. Pour rappel, la saison 2 s’était terminée sur la défaite de Homelander face à Billy Butcher et la mort de la femme de ce dernier. On devrait aussi en découvrir plus sur la secte qu’à rejoint Deep dans la saison 2 et obtenir des réponses sur Victoria Neuman, d’autant plus maintenant que Hughie travaille pour elle. Rendez-vous donc sur Amazon Prime, en septembre prochain probablement, pour retrouver la fine équipe de The Boys.



Mozilla VPN

  Liste des news    Liste des new du mois  
Mozilla VPN w600

29

Avril

C'est au tour des français de pouvoir essayer le VPN de la fondation Mozilla avec le navigateur web de son choix (l'Allemagne est l'autre pays du jour). Le Mozilla VPN, ainsi qu'il est baptisé, a été mis en test il y a un peu moins d'un an puis lancé plus tard sur toutes les plateformes (macOS, Windows, Ubuntu, Android et iOS) mais il manquait une version française pour cette offre de connexions sécurisée et anonymisée. Cette fonction et ce service sont vendus par Mozilla, qui y voit une manière de trouver des financements directement auprès de sa communauté d'utilisateurs et (un peu) moins via les financements de partenaires privés. Il se repose sur Mullvad, un VPN open source suédois. 750 serveurs au travers de 30 pays sont mis à contribution pour établir les passerelles de connexion. Mozilla insiste sur sa politique de non conservation de données de connexions à son VPN. Trois formules sont proposées : 9,99 €/mois ; 6,99 €/mois pour 6 mois ou 4,99 €/mois pour un engagement sur un an. 5 appareils peuvent être utilisés dans le cadre d'un abonnement et on dispose de 30 jours pour l'annuler et obtenir un remboursement.



Un boitier hors norme Azza Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Boitier Azza

28

Avril

Si vous êtes à la recherche d’un boîtier hors norme, l’Overdrive d’Azza pourrait vous intéresser, son look un moteur V8 laisse croire qu'il est destiné à une très grosse config ! Ce très imposant modèle CSAZ-807 mesure 440 x 570 x 590 mm et pèse 23 kg. Il peut héberger une carte mère au format E-ATX (<280 mm), ATX, Micro ATX, ITX. Le châssis offre diverses opportunités d’aménagement. La carte mère s’installe de manière horizontale au centre du boîtier. Il est par exemple possible d’installer deux cartes graphiques sous deux des panneaux en verre trempé, l’une à droite et l’autre à gauche pour respecter la symétrie, via des riser PCIe. Dans le cas d’un système refroidi en watercooling, la pompe se positionne bien en évidence en plein milieu du boîtier. La vidéo ci-dessus donne un bon aperçu des options d’agencement offertes par cet Overdrive. Le boîtier propose quatre emplacements 2,5 pouces et deux 3,5 pouces. Il est suffisamment spacieux pour un ventirad haut de 8 cm et une carte graphique longue de 40 cm. En matière de refroidissement, il peut embarquer une véritable armada de ventilateurs ou de radiateurs. En ce qui concerne les premiers, un modèle 200 mm en façade (fourni), six de 120 mm ou quatre de 140 mm sur le dessus, six autres de 120 mm sur les côtés ; au sujet des seconds, deux radiateurs de 240 / 360 mm sur le dessus, deux autres de 360 mm sur les côtés. La connectique en façade inclut du jack audio, trois ports USB 3.0 et un port USB-C. Azza propose ce boîtier Overdrive au tarif de 599 $ aux États-Unis. Le prix n’est pas encore connu en France, mais le détaillant allemand Alternate vend ce modèle 489 €.



La Commission européenne poursuivrait Apple

  Liste des news    Liste des new du mois  
Parlement Europeen

27

Avril

Ce n'est pas volontaire mais il y a des jours ou l'actualité est tournée sur la même entreprise. La Commission européenne pourrait annoncer cette semaine des poursuites contre Apple pour pratiques anticoncurrentielles dans sa gestion de l'App Store, indique le Financial Times. Bruxelles avait ouvert une enquête en juin 2020 afin de déterminer si les règles d'Apple faussent la concurrence sur les marchés où l'entreprise commercialise ses propres services, comme Apple Music et Apple Books. Le Financial Times ne précise pas quelles mesures Margrethe Vestager, la commissaire à la concurrence, pourrait prononcer. L'enquête faisait suite à des plaintes déposées par Spotify et Rakuten (présent sur le marché du livre numérique), qui s'insurgeaient notamment contre la commission de 30 % d'Apple (un taux récemment baissé pour les petits développeurs), l'interdiction d'informer les utilisateurs des possibilités d'abonnement en dehors de l'app ainsi que l'obligation d'utiliser le système de paiement d'Apple. Depuis, Epic a rejoint la bataille avec fracas en dénonçant également ce qu'il considère comme un abus de position dominante. La Commission européenne avait ouvert en même temps une enquête sur Apple Pay en matière de concurrence également, mais l'annonce à venir ne concernerait que l'App Store, le dossier est suffisamment épais comme ça. Apple est aussi dans une situation très délicate aux États-Unis, où sa gestion de l'App Store soulève tout autant de méfiance de la part du pouvoir (lire : App Store : Apple sous pression de la commission antitrust du Sénat US).



C'est pas fini, la pomme produit déjà la puce M2

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple m1 2

27

Avril

Selon Nikkei Asia, la prochaine génération de processeurs d’Apple, provisoirement appelée « M2 » est entrée dans le cycle de production. Les puces seraient disponibles en masse dès le mois de juillet. Le processeur serait toujours fabriqué par TSMC, et pourrait équiper une nouvelle génération de MacBook Pro prévue pour la fin de l’année. Le rapport indique que le M2 est une puce contenant le CPU, le GPU et la RAM, tout comme la première itération du processeur d’Apple, le M1. Ce dernier avait été introduit sur les MacBook Air, Mac mini ainsi que sur le MacBook Pro. Depuis, celle-ci est disponible dans le nouvel iMac 24 pouces coloré. On la retrouve même dans le nouvel iPad Pro de 12,9 pouces qui possède un écran mini LED Liquid Retina XDR. Elle a l’avantage de proposer une architecture ARM à 8 cœurs CPU et 8 cœurs GPU. De plus, elle offre des performances et une consommation énergétique impressionnantes. La puce M2 pourrait être le processeur le plus rapide du monde (à confirmer bien sur). Selon Nikkei Asia, la prochaine génération de processeurs Mac conçus par Apple est entrée en production de masse ce mois-ci. Cela rapprocherait le géant américain de son objectif de remplacer les processeurs d’Intel par les siens sur tous ses appareils. La puce M1 avait été une véritable révolution. Celle-ci offrait des performances système jusqu’à 3,5 fois plus rapides, des performances graphiques jusqu’à 6 fois plus rapides et un apprentissage automatique jusqu’à 15 fois plus rapide, tout en permettant une autonomie de batterie jusqu’à 2 fois plus longue par rapport à celles Mac de la génération précédente. Encore aujourd’hui, la puce M1 fait partie des meilleures du marché. La seconde itération de cette puce serait sans surprise encore plus puissante. Elle pourrait permettre à Apple d’attirer de nouveaux utilisateurs à la recherche des meilleures performances du marché dans son écosystème. On s’attend à ce que cette puce soit introduite dans le MacBook Pro 2021, dont on sait presque déjà tout. L’ordinateur portable haut de gamme d’Apple pourrait être présenté dès le deuxième semestre de cette année. Cependant, Apple pourrait également l’utiliser dans un futur iMac Pro.



iOS 14.5 enfin Disponible

  Liste des news    Liste des new du mois  
Emojis iOS14.5

27

Avril

Apple vient de publier la toute dernière mise à jour de son système d'exploitation mobile qui contient plusieurs nouveautés d'importance. Après de longs mois de bêta iOS 14.5 est disponible pour tous les utilisateurs d'iPhone et d'iPad. Outre les habituels correctifs et optimisations d'usage, Apple apporte plusieurs fonctionnalités comme une amélioration du déverrouillage par FaceID ou encore le nouveau système de suivi publicitaire qui a provoqué la fureur de Facebook. FaceID : un nouveau système compatible avec les masques mais avec un Apple Watch ! Siri n'est plus une voix féminine par défaut, Changer son lecteur musical par défaut, c'est possible…ou presque, Le support des nouveaux AirTags. De nouveaux Emoji plus inclusifs, App Tracking Transparency : Apple limite la collecte de données publicitaires, Étalonnage de la batterie pour les iPhone 11, Quelques nouveautés pour Rappels et Podcasts et enfin le support des nouvelles manettes de la nouvelle génération Xbox X|S et Playsation 5.


 <  7  8  9  10  11  12  13  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  7  8  9  10  11  12  13  > 

La Rumeur de l'iPhone pliant en 2023

Avec l’iPhone Fold (son nom n’a pas encore été confirmé), Apple se lancera officiellement dans le marché des smartphones pliables majoritairement dominé par Samsung à l’heure actuelle. La première rumeur sur l’iPhone pliant remonte à juin 2020, mais plusieurs sources ont récemment révélé de nouvelles informations. Il y a deux mois, un cabinet spécialiste affirmait notamment que le smartphone pliant d’Apple pourrait sortir en 2023. Dans une nouvelle note aux investisseurs partagée en ce début de semaine, le célèbre analyste Ming-Chi Kuo a confirmé cette année de lancement, mais aussi le volume prévu. Apple devrait effectivement expédier entre 15 et 20 millions d’unités de l’iPhone Fold en 2023, soit durant la première année de sa commercialisation. Les sources de Ming-Chi Kuo n’ont pas encore précisé quel sera le fournisseur des dalles OLED pliables pour ce nouvel iPhone. Il s’agit soit de Samsung Display soit de LG Display ou même les deux. Bien que nous vous ayons récemment informé qu’Apple a demandé l’aide de LG Display pour l’écran de son smartphone pliant, il est tout à fait possible que la firme de Cupertino travaille avec les deux fournisseurs comme elle le fait déjà à l’heure actuelle. De plus, nous ne connaissons pas non plus les spécifications du prochain iPhone pliable, si ce n’est qu’Apple aurait demandé à Foxconn de créer deux prototypes de l’iPhone Fold. Ming-Chi Kuo a auparavant déclaré qu’il aura un écran entre 7,5 et 8 pouces, mais il semble maintenant confiant que l’écran de l’iPhone Fold mesurera 8 pouces. Enfin, Ming-Chi Kuo estime qu’Apple prendra l’avantage sur Samsung avec son premier iPhone pliant. Selon l’analyste, « avec ses écosystèmes multiproduits et ses avantages en matière de conception matérielle, Apple sera le plus grand gagnant de la nouvelle tendance des appareils pliants ». Bien entendu, cela dépendra également des prochains smartphones pliables de Samsung d’ici 2023.
03-05-2021


Encore un spectre qui rode !

Une nouvelle faille de sécurité de type Spectre menace la sécurité de nos ordinateurs. Elle touche les processeurs AMD récents et ceux d'Intel de la dernière décennie. Un correctif engendrerait une diminution drastique des performances des CPU. En 2018, nous apprenions que des vulnérabilités touchaient de très nombreux modèles de processeurs équipant nos PC. Ces séries de failles sont connues sous les noms Spectre et Meltdown. Exploitées, elles peuvent permettre à des assaillants de voler les données d'un ordinateur et d'en prendre le contrôle. Une nouvelle variante de Spectre a été récemment identifiée. Des chercheurs de l’Université de Virginie et de l’Université de Californie à San Diego sont à l'origine de cette découverte, qui concerne une fois encore aussi bien les processeurs Intel que les CPU AMD. La faille de sécurité consiste en l'exploitation du cache micro-op. Ce dernier enregistre les instructions simples, permettant au processeur de les traiter des instructions simplement et rapidement lors du processus d'exécution, résultant en un gain de performances du CPU. Cette nouvelle vulnérabilité de type Spectre touche ainsi tous les processeurs ayant recours à un cache micro-op, c'est-à-dire les références Intel depuis 2011 et celles d'AMD depuis 2017. Les nombreux patchs de sécurité et correctifs qui ont été déployés suite aux révélations sur les premières failles Spectre sont inefficaces dans ce cas, car les premières vulnérabilités agissaient à un niveau tardif du processus d'exécution spéculative, alors que cette dernière agit plutôt à la source. Comme les autres failles Spectre, cette vulnérabilité exploite l'exécution spéculative, qui permet au processeur de préparer et d'accomplir des tâches qui n'ont pas encore été demandées pour qu'elles s'exécutent rapidement une fois qu'elles sont requises. La vulnérabilité permet de tromper le CPU et de lui faire exécuter des instructions de manière à ouvrir un passage aux hackers vers le système et donc d'accéder à des données confidentielles. Les chercheurs estiment cependant que cette faille de sécurité est compliquée à exploiter, et que la corriger passerait nécessairement par une baisse sensible des performances des processeurs. Intel et AMD pourraient donc choisir de ne pas couvrir cette vulnérabilité.
03-05-2021


La partie commence entre Epic Games et Apple

Le procès intenté par Epic Games à Apple s'ouvre lundi dans un tribunal californien et sera suivi de près par toute l'industrie des technologies, car l'éditeur du jeu phénomène Fortnite tente de remettre en cause le fonctionnement des plates-formes dominantes, qui contrôlent l'immense économie des applications mobiles. L'été dernier, Epic Games a jeté un pavé dans la mare en proposant à ses joueurs d'acheter la monnaie virtuelle de Fortnite moins cher s'ils passaient directement par leur système de paiement et non par celui d'Apple, qui prélève une commission de 30% sur toutes ces transactions. La marque à la pomme a immédiatement retiré le jeu de l'App Store, son magasin d'applications, incontournable sur les iPhones et iPads pour télécharger des applis. Les adeptes du titre de battle royale qui n'ont que des appareils mobiles Apple n'ont plus eu accès aux mises à jour depuis. En réponse, Epic Games a déposé plainte contre le groupe californien pour abus de position dominante. Et Après des mois de va-et-vient légal et médiatique, l'affaire va être entendue par la juge Yvonne Gonzalez Rogers pendant trois semaines à Oakland, une ville voisine de San Francisco. Les deux sociétés se sont mises d'accord pour un procès sans jury. Tim Cook et Tim Sweeney, les deux patrons, doivent témoigner en personne. En revanche, à quelques exceptions près, les équipes des avocats, la presse et le public assisteront aux échanges par téléphone ou Zoom, par mesure de précaution sanitaire. Il en va de soi que le résultat de ce procès annonce l'avenir économique des 2 sociétés, mais qui peut mettre fin à la tyrannie économique d'Apple sur ses propres produits et peut-être offrir enfin la liberté à certains studios de création et de développeurs.
03-05-2021


Microsoft profite aussi de la crise

Microsoft a continué de surfer sur la forte demande des entreprises et des particuliers durant les trois premiers mois de l'année. La crise sanitaire, entre confinement et télétravail, pousse au renouvellement informatique et les besoins en cloud sont toujours plus importants. Durant le premier trimestre, Microsoft a engrangé des ventes à hauteur de 41,7 milliards d’euros. C’est 19 % de plus que durant les trois premiers mois de l’an dernier, un résultat qui a d’ailleurs dépassé les attentes des analystes économiques. L’entreprise a réalisé un bénéfice à hauteur de 15,5 milliards, là aussi un chiffre en forte hausse : +44 % par rapport au premier trimestre 2020 ! Ces très bons résultats sont portés par les services cloud de Microsoft. Azure, les versions dans le nuage d’Office et la clientèle Dynamics 365 (concurrent de Salesforce) ont enregistré des revenus à hauteur de 17,7 milliards de dollars, soit 33 % de mieux qu’il y a un an. Azure en particulier est le joyau de la couronne, avec une croissance folle de 50 % durant le trimestre. Cette activité est en concurrence directe avec Amazon Web Services et Google Cloud, des services eux aussi en pleine santé. Les services sont essentiels pour Microsoft, et la crise sanitaire lui permet de recruter les utilisateurs à tour de bras. Teams en compte ainsi 145 millions (115 millions en octobre dernier). Le chiffre d’affaires généré par Teams et Office a d’ailleurs atteint 13,6 milliards de dollars. Dans ce contexte, on comprend pourquoi Microsoft s’est offert Nuance Communications, spécialiste de la reconnaissance vocale et de l’intelligence, pour 16 milliards… Les résultats ne sont pas mauvais non plus sur le volet plus « grand public » du groupe. L’activité « informatique personnelle » (Windows, Xbox, Surface) a atteint 13 milliards de dollars. Les ventes de licences Windows aux fabricants de PC ont augmenté de 10 %, ce qui témoigne de l’engouement pour le matériel informatique."
03-05-2021


The Boys saison 3 en septembre

Au casting de The Boys sur Amazon Prime Video, il y a Antony Starr, Karl Urban… et de l’hémoglobine, beaucoup d’hémoglobine. Ce n’est pas un secret pour les spectateurs de la série d’Eric Kripke, The Boys est particulièrement violente et visiblement la prochaine saison ne sera pas en reste. Interrogé par Collider, l’acteur Laz Alonso s’est confié sur la prochaine salve d’épisodes et ça s’annonce sanglant. Cette troisième saison devrait logiquement arriver sur nos écrans en septembre prochain. Selon l’acteur américain, la production se déroule sous les meilleurs auspices et le COVID n’impacte que très modérément le tournage. Selon lui, la moitié de la série a déjà été tournée, on ne devrait donc pas avoir à attendre trop longtemps. Pour ce qui est de l’intrigue en revanche, l’interprète de la Crème a été plus discret. Pour rappel, la saison 2 s’était terminée sur la défaite de Homelander face à Billy Butcher et la mort de la femme de ce dernier. On devrait aussi en découvrir plus sur la secte qu’à rejoint Deep dans la saison 2 et obtenir des réponses sur Victoria Neuman, d’autant plus maintenant que Hughie travaille pour elle. Rendez-vous donc sur Amazon Prime, en septembre prochain probablement, pour retrouver la fine équipe de The Boys.
30-04-2021


Mozilla VPN

C'est au tour des français de pouvoir essayer le VPN de la fondation Mozilla avec le navigateur web de son choix (l'Allemagne est l'autre pays du jour). Le Mozilla VPN, ainsi qu'il est baptisé, a été mis en test il y a un peu moins d'un an puis lancé plus tard sur toutes les plateformes (macOS, Windows, Ubuntu, Android et iOS) mais il manquait une version française pour cette offre de connexions sécurisée et anonymisée. Cette fonction et ce service sont vendus par Mozilla, qui y voit une manière de trouver des financements directement auprès de sa communauté d'utilisateurs et (un peu) moins via les financements de partenaires privés. Il se repose sur Mullvad, un VPN open source suédois. 750 serveurs au travers de 30 pays sont mis à contribution pour établir les passerelles de connexion. Mozilla insiste sur sa politique de non conservation de données de connexions à son VPN. Trois formules sont proposées : 9,99 €/mois ; 6,99 €/mois pour 6 mois ou 4,99 €/mois pour un engagement sur un an. 5 appareils peuvent être utilisés dans le cadre d'un abonnement et on dispose de 30 jours pour l'annuler et obtenir un remboursement.


29-04-2021


Un boitier hors norme Azza Video

Si vous êtes à la recherche d’un boîtier hors norme, l’Overdrive d’Azza pourrait vous intéresser, son look un moteur V8 laisse croire qu'il est destiné à une très grosse config ! Ce très imposant modèle CSAZ-807 mesure 440 x 570 x 590 mm et pèse 23 kg. Il peut héberger une carte mère au format E-ATX (<280 mm), ATX, Micro ATX, ITX. Le châssis offre diverses opportunités d’aménagement. La carte mère s’installe de manière horizontale au centre du boîtier. Il est par exemple possible d’installer deux cartes graphiques sous deux des panneaux en verre trempé, l’une à droite et l’autre à gauche pour respecter la symétrie, via des riser PCIe. Dans le cas d’un système refroidi en watercooling, la pompe se positionne bien en évidence en plein milieu du boîtier. La vidéo ci-dessus donne un bon aperçu des options d’agencement offertes par cet Overdrive. Le boîtier propose quatre emplacements 2,5 pouces et deux 3,5 pouces. Il est suffisamment spacieux pour un ventirad haut de 8 cm et une carte graphique longue de 40 cm. En matière de refroidissement, il peut embarquer une véritable armada de ventilateurs ou de radiateurs. En ce qui concerne les premiers, un modèle 200 mm en façade (fourni), six de 120 mm ou quatre de 140 mm sur le dessus, six autres de 120 mm sur les côtés ; au sujet des seconds, deux radiateurs de 240 / 360 mm sur le dessus, deux autres de 360 mm sur les côtés. La connectique en façade inclut du jack audio, trois ports USB 3.0 et un port USB-C. Azza propose ce boîtier Overdrive au tarif de 599 $ aux États-Unis. Le prix n’est pas encore connu en France, mais le détaillant allemand Alternate vend ce modèle 489 €.


28-04-2021


La Commission européenne poursuivrait Apple

Ce n'est pas volontaire mais il y a des jours ou l'actualité est tournée sur la même entreprise. La Commission européenne pourrait annoncer cette semaine des poursuites contre Apple pour pratiques anticoncurrentielles dans sa gestion de l'App Store, indique le Financial Times. Bruxelles avait ouvert une enquête en juin 2020 afin de déterminer si les règles d'Apple faussent la concurrence sur les marchés où l'entreprise commercialise ses propres services, comme Apple Music et Apple Books. Le Financial Times ne précise pas quelles mesures Margrethe Vestager, la commissaire à la concurrence, pourrait prononcer. L'enquête faisait suite à des plaintes déposées par Spotify et Rakuten (présent sur le marché du livre numérique), qui s'insurgeaient notamment contre la commission de 30 % d'Apple (un taux récemment baissé pour les petits développeurs), l'interdiction d'informer les utilisateurs des possibilités d'abonnement en dehors de l'app ainsi que l'obligation d'utiliser le système de paiement d'Apple. Depuis, Epic a rejoint la bataille avec fracas en dénonçant également ce qu'il considère comme un abus de position dominante. La Commission européenne avait ouvert en même temps une enquête sur Apple Pay en matière de concurrence également, mais l'annonce à venir ne concernerait que l'App Store, le dossier est suffisamment épais comme ça. Apple est aussi dans une situation très délicate aux États-Unis, où sa gestion de l'App Store soulève tout autant de méfiance de la part du pouvoir (lire : App Store : Apple sous pression de la commission antitrust du Sénat US).
27-04-2021


C'est pas fini, la pomme produit déjà la puce M2

Selon Nikkei Asia, la prochaine génération de processeurs d’Apple, provisoirement appelée « M2 » est entrée dans le cycle de production. Les puces seraient disponibles en masse dès le mois de juillet. Le processeur serait toujours fabriqué par TSMC, et pourrait équiper une nouvelle génération de MacBook Pro prévue pour la fin de l’année. Le rapport indique que le M2 est une puce contenant le CPU, le GPU et la RAM, tout comme la première itération du processeur d’Apple, le M1. Ce dernier avait été introduit sur les MacBook Air, Mac mini ainsi que sur le MacBook Pro. Depuis, celle-ci est disponible dans le nouvel iMac 24 pouces coloré. On la retrouve même dans le nouvel iPad Pro de 12,9 pouces qui possède un écran mini LED Liquid Retina XDR. Elle a l’avantage de proposer une architecture ARM à 8 cœurs CPU et 8 cœurs GPU. De plus, elle offre des performances et une consommation énergétique impressionnantes. La puce M2 pourrait être le processeur le plus rapide du monde (à confirmer bien sur). Selon Nikkei Asia, la prochaine génération de processeurs Mac conçus par Apple est entrée en production de masse ce mois-ci. Cela rapprocherait le géant américain de son objectif de remplacer les processeurs d’Intel par les siens sur tous ses appareils. La puce M1 avait été une véritable révolution. Celle-ci offrait des performances système jusqu’à 3,5 fois plus rapides, des performances graphiques jusqu’à 6 fois plus rapides et un apprentissage automatique jusqu’à 15 fois plus rapide, tout en permettant une autonomie de batterie jusqu’à 2 fois plus longue par rapport à celles Mac de la génération précédente. Encore aujourd’hui, la puce M1 fait partie des meilleures du marché. La seconde itération de cette puce serait sans surprise encore plus puissante. Elle pourrait permettre à Apple d’attirer de nouveaux utilisateurs à la recherche des meilleures performances du marché dans son écosystème. On s’attend à ce que cette puce soit introduite dans le MacBook Pro 2021, dont on sait presque déjà tout. L’ordinateur portable haut de gamme d’Apple pourrait être présenté dès le deuxième semestre de cette année. Cependant, Apple pourrait également l’utiliser dans un futur iMac Pro.
27-04-2021


iOS 14.5 enfin Disponible

Apple vient de publier la toute dernière mise à jour de son système d'exploitation mobile qui contient plusieurs nouveautés d'importance. Après de longs mois de bêta iOS 14.5 est disponible pour tous les utilisateurs d'iPhone et d'iPad. Outre les habituels correctifs et optimisations d'usage, Apple apporte plusieurs fonctionnalités comme une amélioration du déverrouillage par FaceID ou encore le nouveau système de suivi publicitaire qui a provoqué la fureur de Facebook. FaceID : un nouveau système compatible avec les masques mais avec un Apple Watch ! Siri n'est plus une voix féminine par défaut, Changer son lecteur musical par défaut, c'est possible…ou presque, Le support des nouveaux AirTags. De nouveaux Emoji plus inclusifs, App Tracking Transparency : Apple limite la collecte de données publicitaires, Étalonnage de la batterie pour les iPhone 11, Quelques nouveautés pour Rappels et Podcasts et enfin le support des nouvelles manettes de la nouvelle génération Xbox X|S et Playsation 5.
27-04-2021


 <  7  8  9  10  11  12  13  >