Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

Accueil 
Le site 
Partenaires 
Sponsors 
Qui nous sommes 
Contact 

Actu / News  
Le Bloc notes 

Liste des news Liste 
Liste des new du mois Articles 
Le mur 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  > 

Netflix subit son changement de Tarif

  Liste des news    Liste des new du mois  
netflix des pevision en baisse aprs le changement de tarif.jpeg

18

Juillet

L’année 2019 s’annonçait exceptionnelle pour Netflix, mais la firme va peut-être devoir revoir ses ambitions à la baisse. Après avoir convaincu 9,6 millions d’abonnées lors du premier trimestre (pour un chiffre d’affaires de 4,5 milliards de dollars), ses récents résultats montrent des signes de ralentissements. Certes, les finances ne sont pas dans le rouge, surtout que le cap des 150 millions de souscriptions est désormais passé. Les trois derniers mois ont notamment permis de recruter 2,83 millions de clients. Mais les prévisions tablaient sur cinq ! Plus étonnant encore, le marché américain montre des signes de réel repli. La firme visait 350 000 clients supplémentaires, mais elle en a finalement perdu 130 000. Une première en sept ans. Plusieurs éléments permettent de comprendre ces chiffres. On constate en effet que la baisse des résultats coïncide majoritairement avec les pays qui ont connu une nouvelle hausse tarifaire. Chez nous, l’offre la plus complète coûte en effet 15,99 € tandis que la version standard s’affiche désormais à 11,99 €. Soit une augmentation située entre un et deux euros. Il faut évidemment prendre en compte une concurrence qui s’organise. Les abonnées d’Amazon Prime Vidéo augmentent à grande vitesse, HBO résiste, tandis que d’autres plateformes comme Disney+, WarnerMedia ou Apple TV+ se mettent en place. Si chacune d’entre elles désire récupérer les droits de leurs contenus, le catalogue de « séries phares » de Netflix pourrait s’appauvrir.




Le CE ouvre une enquête contre Amazon

  Liste des news    Liste des new du mois  
Amazon anquete de la CE

18

Juillet

Dans le viseur de la commissaire à la concurrence Margrethe Vestager, comme tous les autres géants du numérique d'ailleurs, Amazon fait l'objet d'une « enquête approfondie » de la Commission européenne, qui va se pencher sur les pratiques potentiellement anticoncurrentielles de la firme de Jeff Bezos. En jeu ? Savoir si elle profite (ou pas) de son double rôle de vendeur et de marketplacevend des produits en tant que détaillant sur son site d'une part, et met à disposition de vendeurs tiers indépendants sa place de marché (marketplace) d'autre part, permettant à ces vendeurs d'utiliser Amazon pour vendre directement aux consommateurs. Si dans l'esprit, et pour grossir le trait, les vendeurs peuvent se satisfaire de cette opportunité, la pratique permet à Amazon de récolter, en continu, des données et informations sur les activités qui ont lieu sur sa plateforme. La Commission européenne a conclu qu'Amazon profitait de sa position d'intermédiaire pour collecter des données sensibles sur les détaillants de sa marketplace, leurs produits, mais aussi les transactions réalisées avec des clients. Beaucoup de pratique ont été dénoncés depuis longtemps, ainsi que le harcèlement commercial des revendeurs non soumis aux exigences d'Amazon, cette histoire et loin d'être fini.




La Galaxy Tab S6 en fuite

  Liste des news    Liste des new du mois  
Galaxy TAB S6

18

Juillet

Attendue depuis plusieurs mois, la Galaxy Tab S5 ne verra finalement pas le jour. Depuis quelques jours, les rumeurs s'intensifient autour d'une supposée Galaxy Tab S6 qui verrait donc Samsung sauter une génération. Selon Android Headlines, qui a obtenu des images officielles de la tablette haut de gamme, la Galaxy Tab S6 sera annoncée le 7 août en même temps que le Galaxy Note 10. Esthétiquement, la Galaxy Tab S6 ressemble énormément à la Galaxy Tab S5e, la dernière tablette milieu de gamme de Samsung. On retrouverait le même écran AMOLED bord à bord de 10,5 pouces ainsi qu'un système audio AKG de quatre haut-parleurs. Malheureusement, il n'y aurait toujours pas de prise jack. Une coque de protection avec clavier serait disponible en option. Le plus étrange dans tout ça est sans aucun doute l'emplacement du stylet S-Pen. Comme Apple avec son iPad Pro, Samsung utilisera a priori à la recharge pas induction. Il faudra poser le stylet sur la tablette pour l'alimenter. Plus étonnant, Samsung aurait décidé de mettre la zone de recharge du stylet… au dos de la tablette. Autrement dit, impossible de la poser sur une table ou de la ranger dans un sac sans risque de le décrocher. Il n'y a plus qu'à espérer que l'aimant soit très puissant. Pour l'instant, nous n'en savons que très peu sur la Galaxy Tab S6. Samsung utiliserait a priori le processeur Snapdragon 855 dans le modèle américain, ce qui fait clairement du produit une tablette haut de gamme. On remarque aussi la présence d'un double module caméra, ce qui n'est pas commun sur une tablette. Enfin, Samsung utiliserait un capteur d'empreintes sous l'écran plutôt qu'un capteur capacitif sur le côté. Rendez-vous donc le 7 août.




Une Switch avec plus d'autonomie

  Liste des news    Liste des new du mois  
Switch avec une nouvelle batterie

18

Juillet

L'autonomie de la Switch classique est son point faible, car il représente un des seuls défauts de la console sortie en 2017. La machine tient en effet trois heures sur un titre gourmand (et jusqu’à 6 heures sur un titre plus « abordable »), ce qui limite tout de même fortement les sessions de jeu. Nintendo vient d’annoncer qu’une nouvelle version de la Switch serait bientôt disponible, et qu’elle embarquera une meilleure batterie. Selon le constructeur, l’autonomie se situerait cette fois-ci entre 4,5 et 9 heures, dépassant celle de la Switch Lite, estimée entre 3 et 7 heures. Nintendo précise qu’il sera désormais possible de chevaucher les plaines d’Hyrule (dans Zelda) pendant près de 5 heures et demie. Il s’agit donc d’une vraie avancée. On pouvait s’attendre à ce que la puce, l’écran ou la mémoire de stockage soient améliorées mais il n’en sera rien. Ce nouveau modèle sera disponible dans le courant du mois d’août au Japon, dans son packaging habituel. Son prix ne changera pas et il faudra toujours débourser 299 € pour se la procurer. Si vous comptiez franchir le pas, on vous conseille donc d’attendre un peu et de vérifier que le numéro de série de la boite débute par « XKW » pour être sûr de ne pas vous tromper. Ce serait ballot, d’autant plus que ces modèles seront également disponibles en Europe mais quand ?




Elon Musk présente Neuralink

  Liste des news    Liste des new du mois  
neuralink elon musk cerveau ordinateur

18

Juillet

Lors d'une manifestation high-tech à San Francisco le 16 juillet, le président de Tesla et SpaceX a partagé les avancées du projet qui révolutionnera probablement notre manière de penser (ou pas !) : lier le cerveau humain à un ordinateur grâce à un capteur implanté dans la boîte crânienne. C'est une "dentelle neuronale" qui unirait cerveau et ordinateur. Selon Elon Musk, c'est une étape vitale face à l'intelligence artificielle qui possède un potentiel tel qu'il réduirait les humains à n'être un jour que des "chats domestiques". Ce serait un robot qui aura la tâche précise d'implanter le minuscule capteur dans le cerveau avec une infime incision. Le premier objectif de Neuralink est de pouvoir contrôler un smartphone par la pensée. Elon Musk s'ouvre tout de même le champ des possibilités, avec une extension à d'autres dispositifs tels que des outils de robotique. Cela a un énorme potentiel. Nous pouvons réaliser une interface cerveau-machine complète, réaliser une sorte de symbiose avec l'intelligence artificielle. Si telle est la vision de l'entrepreneur milliardaire, d'autres comme ce neurochirurgien de la start-up innovante y voit une application plus primaire. Pouvoir régler et combattre les maladies neurologiques seraient l'une des premières applications de cette technologie. La puissance d'un tel dispositif permettrait potentiellement de contrebalancer la maladie de Parkinson, les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) et pourquoi pas guérir la maladie d'Alzheimer. Le cerveau est une machine qui fonctionne par chocs électriques. Neurolink rendrait donc possible une manipulation de ces courants pour régler les déficiences. À long terme, le but est de rendre les implants suffisamment sûrs, fiables et simples pour être aussi répandus qu'une chirurgie oculaire au laser. Avec une telle popularité et stabilité, la dentelle neuronale pourrait alors entrer dans le champ de la chirurgie élective, c'est-à-dire de confort. L'homme pourra alors doter son cerveau d'une puissance informatique. Tout n'est pour l'instant qu'annonce et personne n'a encore traité des possibles effets négatifs de ce genre d'outil. En tout cas, Elon Musk et son équipe sont clairs : "nous espérons pouvoir l'implanter sur un humain avant la fin de l'année prochaine."




Adieu Johnny Clegg !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Johnny Clegg Screenshot DR

17

Juillet

Le musicien sud-africain Johnny Clegg est mort à l'âge de 66 ans, mardi 16 juillet, a annoncé son manager à plusieurs chaînes de télévision sud-africaines. Surnommé "le zoulou blanc", cet artiste engagé avait connu un succès mondial dans les années 1980 et 1990 en adaptant le mbaqanga, un style musical traditionnel zoulou. Il était également une voix forte engagée dans la lutte contre l'apartheid, le système ségrégationniste en vigueur jusqu'en 1994 en Afrique du Sud. Son titre phare, Asimbonanga ("Nous ne l'avons pas vu" en langue zouloue), sorti en 1987, était dédié à Nelson Mandela, le chef du Congrès National Africain (ANC) alors emprisonné à Robben Island (Afrique du Sud). Le prix Nobel de la paix, libéré après 27 ans d'emprisonnement en février 1990, avait même rejoint le musicien sur scène à Francfort (Allemagne) en 1999. Mandela, qui s'était invité sur scène sans prévenir, avait lancé à la fin de la chanson "C'est la musique et la danse qui me mettent en paix avec le monde." "Johnny est décédé paisiblement aujourd'hui, entouré de sa famille à Johannesburg", a affirmé son manager à la chaîne publique SABC, expliquant que le musicien avait succombé "après une bataille de quatre ans et demi contre le cancer". Sa chanson Scatterlings of Africa, sortie en 1982 avec son groupe Juluka, l'avait propulsé dans les hit-parades au Royaume-Uni et en France. Elle avait été réenregistrée en 1987 avec son nouveau groupe Savuka et utilisée dans la bande originale du film Rain Man.




Windows 10 impose la M.àJ. de mai

  Liste des news    Liste des new du mois  
Mise a jour Windows 10 bientot obligatoire

17

Juillet

Microsoft impose à partir d'aujourd'hui l'installation de la toute dernière version majeure de Windows 10 sortie au mois de mai. Cette décision intervient alors que l'éditeur souhaite maintenir ses utilisateurs à jour et leur permettre de disposer des derniers correctifs de sécurité. Si vous aviez décalé semaine après semaine l'installation de la mise à jour de mai de Windows 10 (1903), Microsoft va désormais vous forcer la main pour procéder à la mise à niveau. À partir d'aujourd'hui, l'éditeur de Redmond débute le processus de mise à jour automatiques des versions 1803 (soit la mise à jour sortie au printemps 2018) vers la dernière mouture du système d'exploitation. Il est tout de même encore possible de décaler l'installation. Windows Update va automatiquement télécharger la mise à jour et vous la proposer au moyen d'une notification. Si vous l'ignorez, l'installation ne se lancera pas, et sera reportée à 35 jours. Microsoft a ajouté cette option pour éviter les redémarrages intempestifs et non désirés, notamment pour les utilisateurs professionnels qui pouvaient perdre de précieuses minutes sur leur journée de travail à cause d'une mise à jour non désirée. Windows 10 forcera uniquement la mise à niveau lorsque la version utilisée sera jugée obsolète. Pour les utilisateurs qui continuent d'utiliser la version 1803, l'installation sera obligatoire après le 12 novembre 2019, date à laquelle elle ne sera plus supportée par les équipes de l'éditeur. La prochaine version majeure de fonctionnalités (1909) est actuellement en cours de test et devrait être disponible à l'automne 2019 pour tous les utilisateurs de Windows 10.




Nouveau APN Sony de 61 Méga pixels Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Sony Alpha A7R Mark IV

17

Juillet

Offrant 50% de pixels en plus par rapport à la génération précédente, le Sony Alpha A7R Mark IV est équipé d'un capteur 61 Mpix qui peut capturer des images de 240 Mpix en mode multishot. On attendait un « S », c’est finalement un « R » : Sony annonce aujourd’hui un nouvel hybride à capteur plein format, l’Alpha A7R Mark IV. Alors que le Sony Alpha A7S Mark II commence à accuser son âge (fin 2015), Sony décide de prolonger sa vie et de raccourcir un peu celle de l’A7R Mark III lancé fin 2017. Sans doute le besoin de reprendre le leadership dans la course à la définition : alors que son capteur de 42 Mpix (A7R Mark II, A7R Mark III) est longtemps resté intouchable chez les hybrides, les lancements des Nikon Z7 (45 Mpix) et Panasonic S1R (47 Mpix) ont sans doute touché l’égo des ingénieurs de Sony. Qui répliquent avec un capteur monstrueux de pas moins de 61 mégapixels. Oui, vous avez bien lu : une définition supérieure à celle d’appareils à capteur grand format comme les Fujifilm GFX 50s et GFX 50R ! Sony ne veut rien de moins que bousculer le marché du moyen-format et enterrer la compétition en matière de pixels. Je ne vais pas rentrer dans le détail technologique sachant que la liste est longue sans parler de son viseur OLED. Le Sony Alpha A7R Mark IV sera disponible dès le moins d'août en Europe à 4000 € boîtier nu. Son grip VG-C4EM non compatible avec les modèles précédents sera lancé à 450 €.






Le retour de Super Monkey Ball Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Monkey Ball Banana Blitz HD revient sur toutes les plateformes

17

Juillet

Sorti initialement sur la Nintendo Wii, Monkey Ball: Banana Blitz va faire l’objet d’un remake en Full HD sur Switch, PS4 et Xbox One et Steam(PC) Sega vient d’officialiser la sortie du remake de Super Monkey Ball : Banana Blitz. Il sera basé sur le septième volet de la célèbre franchise Super Monkey Ball, qui mélange jeu de courses et mini-jeux. Cette version HD proposera des graphismes mis au goût du jour ainsi que des contrôles optimisés. Le jeu comportera 100 niveaux en solo et 10 mini-jeux multijoueurs. Les mini-jeux seront également disponibles dans un nouveau mode « Décathlon » qui permettra aux joueurs de s’affronter successivement sur 10 mini-jeux consécutifs. Des fonctionnalités sociales telles que les classements en ligne ont été également ajoutées. Le jeu a beaucoup évolué depuis sa première sortie en 2001 sur la défunte Gamecube. Le succès des précédents titres a évidemment maintenu la série en vie. Après près de 20 ans et 19 titres, les fans de la licence auront droit à un retour de leur jeu de course déjanté bien-aimé, cette fois-ci en HD. Baptisé Tabegoro ! Super Monkey Ball, le remake sortira sur consoles le 29 octobre. Une version Steam devrait également être disponible dès cet hiver. Des détails supplémentaires seront dévoilés le 1er août prochain dans le magazine Weekly Famitsu. En attendant, voici la bande-annonce.




Disparition de l'inventeur du mot de passe

  Liste des news    Liste des new du mois  
L inventeur du mot de passe Fernando Corbato disparu

17

Juillet

Fernando Corbató, l’un des pères fondateurs de la sécurité informatique et inventeur du concept de mot de passe en informatique, est décédé vendredi 12 juillet à l’âge de 93 ans, révèle le New York Times. “Corby”, de son surnom, était un chercheur au Massachusetts Institute of technology (MIT). C’est à lui que l’on doit le premier mot de passe jamais mis en place sur un ordinateur dans le cadre du Compatible Time-Sharing System (CTSS), au début des années 1960. Ce programme du MIT avait vocation à permettre l’utilisation d’un même ordinateur par plusieurs utilisateurs différents en simultané, dans une tentative d’établir une compartimentation et une sécurisation basique des données de chacun. A l’époque, il ne s’agissait que de terminaux reliés à une unité centrale qui était l’ordinateur à proprement parler, et effectuait toutes les opérations. Des opérations qui étaient d’ailleurs extrêmement longues (et par conséquent coûteuses) à réaliser. Il était ainsi fréquent qu’il faille attendre toute une journée pour obtenir les résultats attendus, et que le tout coûte une véritable fortune. Un processus ”exaspérant” d’inefficacité, selon Corbató. D’après Mitchell Waldrop, auteur du livre “The Dream Machine”, son système de Time Sharing a donc permis à “chaque utilisateur de créer et d’exécuter des programmes de façon interactive, comme s’il était le seul à en avoir le contrôle”. Cette interactivité instantanée qui paraît aujourd’hui évidente était une véritable révolution à l’époque. Cela a augmenté la productivité du système et en a mécaniquement réduit le coût d’utilisation. Mais surtout, cela a commencé à changer la façon d’appréhender l’ordinateur : désormais, il ne s’agissait plus seulement d’une gigantesque calculette survitaminée, mais d’une vraie machine multifonctions. C’est en améliorant son système au cours des années 1960 que l’idée du mot de passe lui est venue. En l’état, chaque utilisateur du CTSS pouvait accéder aux fichiers réservés aux autres : Corbató a donc eu l’idée d’utiliser une chaîne de caractères en guise de verrou pour chaque utilisateur. C’est aujourd’hui considéré comme l’une des, si ce n’est la première mesure de sécurité informatique au monde.



 1  2  3  4  > 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  > 

Netflix subit son changement de Tarif

L’année 2019 s’annonçait exceptionnelle pour Netflix, mais la firme va peut-être devoir revoir ses ambitions à la baisse. Après avoir convaincu 9,6 millions d’abonnées lors du premier trimestre (pour un chiffre d’affaires de 4,5 milliards de dollars), ses récents résultats montrent des signes de ralentissements. Certes, les finances ne sont pas dans le rouge, surtout que le cap des 150 millions de souscriptions est désormais passé. Les trois derniers mois ont notamment permis de recruter 2,83 millions de clients. Mais les prévisions tablaient sur cinq ! Plus étonnant encore, le marché américain montre des signes de réel repli. La firme visait 350 000 clients supplémentaires, mais elle en a finalement perdu 130 000. Une première en sept ans. Plusieurs éléments permettent de comprendre ces chiffres. On constate en effet que la baisse des résultats coïncide majoritairement avec les pays qui ont connu une nouvelle hausse tarifaire. Chez nous, l’offre la plus complète coûte en effet 15,99 € tandis que la version standard s’affiche désormais à 11,99 €. Soit une augmentation située entre un et deux euros. Il faut évidemment prendre en compte une concurrence qui s’organise. Les abonnées d’Amazon Prime Vidéo augmentent à grande vitesse, HBO résiste, tandis que d’autres plateformes comme Disney+, WarnerMedia ou Apple TV+ se mettent en place. Si chacune d’entre elles désire récupérer les droits de leurs contenus, le catalogue de « séries phares » de Netflix pourrait s’appauvrir.
18-07-2019


Le CE ouvre une enquête contre Amazon

Dans le viseur de la commissaire à la concurrence Margrethe Vestager, comme tous les autres géants du numérique d'ailleurs, Amazon fait l'objet d'une « enquête approfondie » de la Commission européenne, qui va se pencher sur les pratiques potentiellement anticoncurrentielles de la firme de Jeff Bezos. En jeu ? Savoir si elle profite (ou pas) de son double rôle de vendeur et de marketplacevend des produits en tant que détaillant sur son site d'une part, et met à disposition de vendeurs tiers indépendants sa place de marché (marketplace) d'autre part, permettant à ces vendeurs d'utiliser Amazon pour vendre directement aux consommateurs. Si dans l'esprit, et pour grossir le trait, les vendeurs peuvent se satisfaire de cette opportunité, la pratique permet à Amazon de récolter, en continu, des données et informations sur les activités qui ont lieu sur sa plateforme. La Commission européenne a conclu qu'Amazon profitait de sa position d'intermédiaire pour collecter des données sensibles sur les détaillants de sa marketplace, leurs produits, mais aussi les transactions réalisées avec des clients. Beaucoup de pratique ont été dénoncés depuis longtemps, ainsi que le harcèlement commercial des revendeurs non soumis aux exigences d'Amazon, cette histoire et loin d'être fini.
18-07-2019


La Galaxy Tab S6 en fuite

Attendue depuis plusieurs mois, la Galaxy Tab S5 ne verra finalement pas le jour. Depuis quelques jours, les rumeurs s'intensifient autour d'une supposée Galaxy Tab S6 qui verrait donc Samsung sauter une génération. Selon Android Headlines, qui a obtenu des images officielles de la tablette haut de gamme, la Galaxy Tab S6 sera annoncée le 7 août en même temps que le Galaxy Note 10. Esthétiquement, la Galaxy Tab S6 ressemble énormément à la Galaxy Tab S5e, la dernière tablette milieu de gamme de Samsung. On retrouverait le même écran AMOLED bord à bord de 10,5 pouces ainsi qu'un système audio AKG de quatre haut-parleurs. Malheureusement, il n'y aurait toujours pas de prise jack. Une coque de protection avec clavier serait disponible en option. Le plus étrange dans tout ça est sans aucun doute l'emplacement du stylet S-Pen. Comme Apple avec son iPad Pro, Samsung utilisera a priori à la recharge pas induction. Il faudra poser le stylet sur la tablette pour l'alimenter. Plus étonnant, Samsung aurait décidé de mettre la zone de recharge du stylet… au dos de la tablette. Autrement dit, impossible de la poser sur une table ou de la ranger dans un sac sans risque de le décrocher. Il n'y a plus qu'à espérer que l'aimant soit très puissant. Pour l'instant, nous n'en savons que très peu sur la Galaxy Tab S6. Samsung utiliserait a priori le processeur Snapdragon 855 dans le modèle américain, ce qui fait clairement du produit une tablette haut de gamme. On remarque aussi la présence d'un double module caméra, ce qui n'est pas commun sur une tablette. Enfin, Samsung utiliserait un capteur d'empreintes sous l'écran plutôt qu'un capteur capacitif sur le côté. Rendez-vous donc le 7 août.
18-07-2019


Une Switch avec plus d'autonomie

L'autonomie de la Switch classique est son point faible, car il représente un des seuls défauts de la console sortie en 2017. La machine tient en effet trois heures sur un titre gourmand (et jusqu’à 6 heures sur un titre plus « abordable »), ce qui limite tout de même fortement les sessions de jeu. Nintendo vient d’annoncer qu’une nouvelle version de la Switch serait bientôt disponible, et qu’elle embarquera une meilleure batterie. Selon le constructeur, l’autonomie se situerait cette fois-ci entre 4,5 et 9 heures, dépassant celle de la Switch Lite, estimée entre 3 et 7 heures. Nintendo précise qu’il sera désormais possible de chevaucher les plaines d’Hyrule (dans Zelda) pendant près de 5 heures et demie. Il s’agit donc d’une vraie avancée. On pouvait s’attendre à ce que la puce, l’écran ou la mémoire de stockage soient améliorées mais il n’en sera rien. Ce nouveau modèle sera disponible dans le courant du mois d’août au Japon, dans son packaging habituel. Son prix ne changera pas et il faudra toujours débourser 299 € pour se la procurer. Si vous comptiez franchir le pas, on vous conseille donc d’attendre un peu et de vérifier que le numéro de série de la boite débute par « XKW » pour être sûr de ne pas vous tromper. Ce serait ballot, d’autant plus que ces modèles seront également disponibles en Europe mais quand ?
18-07-2019


Elon Musk présente Neuralink

Lors d'une manifestation high-tech à San Francisco le 16 juillet, le président de Tesla et SpaceX a partagé les avancées du projet qui révolutionnera probablement notre manière de penser (ou pas !) : lier le cerveau humain à un ordinateur grâce à un capteur implanté dans la boîte crânienne. C'est une "dentelle neuronale" qui unirait cerveau et ordinateur. Selon Elon Musk, c'est une étape vitale face à l'intelligence artificielle qui possède un potentiel tel qu'il réduirait les humains à n'être un jour que des "chats domestiques". Ce serait un robot qui aura la tâche précise d'implanter le minuscule capteur dans le cerveau avec une infime incision. Le premier objectif de Neuralink est de pouvoir contrôler un smartphone par la pensée. Elon Musk s'ouvre tout de même le champ des possibilités, avec une extension à d'autres dispositifs tels que des outils de robotique. Cela a un énorme potentiel. Nous pouvons réaliser une interface cerveau-machine complète, réaliser une sorte de symbiose avec l'intelligence artificielle. Si telle est la vision de l'entrepreneur milliardaire, d'autres comme ce neurochirurgien de la start-up innovante y voit une application plus primaire. Pouvoir régler et combattre les maladies neurologiques seraient l'une des premières applications de cette technologie. La puissance d'un tel dispositif permettrait potentiellement de contrebalancer la maladie de Parkinson, les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) et pourquoi pas guérir la maladie d'Alzheimer. Le cerveau est une machine qui fonctionne par chocs électriques. Neurolink rendrait donc possible une manipulation de ces courants pour régler les déficiences. À long terme, le but est de rendre les implants suffisamment sûrs, fiables et simples pour être aussi répandus qu'une chirurgie oculaire au laser. Avec une telle popularité et stabilité, la dentelle neuronale pourrait alors entrer dans le champ de la chirurgie élective, c'est-à-dire de confort. L'homme pourra alors doter son cerveau d'une puissance informatique. Tout n'est pour l'instant qu'annonce et personne n'a encore traité des possibles effets négatifs de ce genre d'outil. En tout cas, Elon Musk et son équipe sont clairs : "nous espérons pouvoir l'implanter sur un humain avant la fin de l'année prochaine."
18-07-2019


Adieu Johnny Clegg !

Le musicien sud-africain Johnny Clegg est mort à l'âge de 66 ans, mardi 16 juillet, a annoncé son manager à plusieurs chaînes de télévision sud-africaines. Surnommé "le zoulou blanc", cet artiste engagé avait connu un succès mondial dans les années 1980 et 1990 en adaptant le mbaqanga, un style musical traditionnel zoulou. Il était également une voix forte engagée dans la lutte contre l'apartheid, le système ségrégationniste en vigueur jusqu'en 1994 en Afrique du Sud. Son titre phare, Asimbonanga ("Nous ne l'avons pas vu" en langue zouloue), sorti en 1987, était dédié à Nelson Mandela, le chef du Congrès National Africain (ANC) alors emprisonné à Robben Island (Afrique du Sud). Le prix Nobel de la paix, libéré après 27 ans d'emprisonnement en février 1990, avait même rejoint le musicien sur scène à Francfort (Allemagne) en 1999. Mandela, qui s'était invité sur scène sans prévenir, avait lancé à la fin de la chanson "C'est la musique et la danse qui me mettent en paix avec le monde." "Johnny est décédé paisiblement aujourd'hui, entouré de sa famille à Johannesburg", a affirmé son manager à la chaîne publique SABC, expliquant que le musicien avait succombé "après une bataille de quatre ans et demi contre le cancer". Sa chanson Scatterlings of Africa, sortie en 1982 avec son groupe Juluka, l'avait propulsé dans les hit-parades au Royaume-Uni et en France. Elle avait été réenregistrée en 1987 avec son nouveau groupe Savuka et utilisée dans la bande originale du film Rain Man.
17-07-2019


Windows 10 impose la M.àJ. de mai

Microsoft impose à partir d'aujourd'hui l'installation de la toute dernière version majeure de Windows 10 sortie au mois de mai. Cette décision intervient alors que l'éditeur souhaite maintenir ses utilisateurs à jour et leur permettre de disposer des derniers correctifs de sécurité. Si vous aviez décalé semaine après semaine l'installation de la mise à jour de mai de Windows 10 (1903), Microsoft va désormais vous forcer la main pour procéder à la mise à niveau. À partir d'aujourd'hui, l'éditeur de Redmond débute le processus de mise à jour automatiques des versions 1803 (soit la mise à jour sortie au printemps 2018) vers la dernière mouture du système d'exploitation. Il est tout de même encore possible de décaler l'installation. Windows Update va automatiquement télécharger la mise à jour et vous la proposer au moyen d'une notification. Si vous l'ignorez, l'installation ne se lancera pas, et sera reportée à 35 jours. Microsoft a ajouté cette option pour éviter les redémarrages intempestifs et non désirés, notamment pour les utilisateurs professionnels qui pouvaient perdre de précieuses minutes sur leur journée de travail à cause d'une mise à jour non désirée. Windows 10 forcera uniquement la mise à niveau lorsque la version utilisée sera jugée obsolète. Pour les utilisateurs qui continuent d'utiliser la version 1803, l'installation sera obligatoire après le 12 novembre 2019, date à laquelle elle ne sera plus supportée par les équipes de l'éditeur. La prochaine version majeure de fonctionnalités (1909) est actuellement en cours de test et devrait être disponible à l'automne 2019 pour tous les utilisateurs de Windows 10.
17-07-2019


Nouveau APN Sony de 61 Méga pixels Video

Offrant 50% de pixels en plus par rapport à la génération précédente, le Sony Alpha A7R Mark IV est équipé d'un capteur 61 Mpix qui peut capturer des images de 240 Mpix en mode multishot. On attendait un « S », c’est finalement un « R » : Sony annonce aujourd’hui un nouvel hybride à capteur plein format, l’Alpha A7R Mark IV. Alors que le Sony Alpha A7S Mark II commence à accuser son âge (fin 2015), Sony décide de prolonger sa vie et de raccourcir un peu celle de l’A7R Mark III lancé fin 2017. Sans doute le besoin de reprendre le leadership dans la course à la définition : alors que son capteur de 42 Mpix (A7R Mark II, A7R Mark III) est longtemps resté intouchable chez les hybrides, les lancements des Nikon Z7 (45 Mpix) et Panasonic S1R (47 Mpix) ont sans doute touché l’égo des ingénieurs de Sony. Qui répliquent avec un capteur monstrueux de pas moins de 61 mégapixels. Oui, vous avez bien lu : une définition supérieure à celle d’appareils à capteur grand format comme les Fujifilm GFX 50s et GFX 50R ! Sony ne veut rien de moins que bousculer le marché du moyen-format et enterrer la compétition en matière de pixels. Je ne vais pas rentrer dans le détail technologique sachant que la liste est longue sans parler de son viseur OLED. Le Sony Alpha A7R Mark IV sera disponible dès le moins d'août en Europe à 4000 € boîtier nu. Son grip VG-C4EM non compatible avec les modèles précédents sera lancé à 450 €.




17-07-2019


Le retour de Super Monkey Ball Video

Sorti initialement sur la Nintendo Wii, Monkey Ball: Banana Blitz va faire l’objet d’un remake en Full HD sur Switch, PS4 et Xbox One et Steam(PC) Sega vient d’officialiser la sortie du remake de Super Monkey Ball : Banana Blitz. Il sera basé sur le septième volet de la célèbre franchise Super Monkey Ball, qui mélange jeu de courses et mini-jeux. Cette version HD proposera des graphismes mis au goût du jour ainsi que des contrôles optimisés. Le jeu comportera 100 niveaux en solo et 10 mini-jeux multijoueurs. Les mini-jeux seront également disponibles dans un nouveau mode « Décathlon » qui permettra aux joueurs de s’affronter successivement sur 10 mini-jeux consécutifs. Des fonctionnalités sociales telles que les classements en ligne ont été également ajoutées. Le jeu a beaucoup évolué depuis sa première sortie en 2001 sur la défunte Gamecube. Le succès des précédents titres a évidemment maintenu la série en vie. Après près de 20 ans et 19 titres, les fans de la licence auront droit à un retour de leur jeu de course déjanté bien-aimé, cette fois-ci en HD. Baptisé Tabegoro ! Super Monkey Ball, le remake sortira sur consoles le 29 octobre. Une version Steam devrait également être disponible dès cet hiver. Des détails supplémentaires seront dévoilés le 1er août prochain dans le magazine Weekly Famitsu. En attendant, voici la bande-annonce.


17-07-2019


Disparition de l'inventeur du mot de passe

Fernando Corbató, l’un des pères fondateurs de la sécurité informatique et inventeur du concept de mot de passe en informatique, est décédé vendredi 12 juillet à l’âge de 93 ans, révèle le New York Times. “Corby”, de son surnom, était un chercheur au Massachusetts Institute of technology (MIT). C’est à lui que l’on doit le premier mot de passe jamais mis en place sur un ordinateur dans le cadre du Compatible Time-Sharing System (CTSS), au début des années 1960. Ce programme du MIT avait vocation à permettre l’utilisation d’un même ordinateur par plusieurs utilisateurs différents en simultané, dans une tentative d’établir une compartimentation et une sécurisation basique des données de chacun. A l’époque, il ne s’agissait que de terminaux reliés à une unité centrale qui était l’ordinateur à proprement parler, et effectuait toutes les opérations. Des opérations qui étaient d’ailleurs extrêmement longues (et par conséquent coûteuses) à réaliser. Il était ainsi fréquent qu’il faille attendre toute une journée pour obtenir les résultats attendus, et que le tout coûte une véritable fortune. Un processus ”exaspérant” d’inefficacité, selon Corbató. D’après Mitchell Waldrop, auteur du livre “The Dream Machine”, son système de Time Sharing a donc permis à “chaque utilisateur de créer et d’exécuter des programmes de façon interactive, comme s’il était le seul à en avoir le contrôle”. Cette interactivité instantanée qui paraît aujourd’hui évidente était une véritable révolution à l’époque. Cela a augmenté la productivité du système et en a mécaniquement réduit le coût d’utilisation. Mais surtout, cela a commencé à changer la façon d’appréhender l’ordinateur : désormais, il ne s’agissait plus seulement d’une gigantesque calculette survitaminée, mais d’une vraie machine multifonctions. C’est en améliorant son système au cours des années 1960 que l’idée du mot de passe lui est venue. En l’état, chaque utilisateur du CTSS pouvait accéder aux fichiers réservés aux autres : Corbató a donc eu l’idée d’utiliser une chaîne de caractères en guise de verrou pour chaque utilisateur. C’est aujourd’hui considéré comme l’une des, si ce n’est la première mesure de sécurité informatique au monde.
17-07-2019


 1  2  3  4  >