Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Un Malware dans les MAC

  Liste des news     

26

Juillet

Un malware pour Mac baptisé Fruitfly serait capable de prendre des captures d'écran, d'enregistrer les touches du clavier appuyées et d'activer la webcam... le tout à l'insu de l'utilisateur, bien sûr. Ce logiciel-espion collecte également les informations sur les périphériques connectés à l'ordinateur. Selon Patrick Wardle, qui a analysé le malware, ce dernier donnait à tout un chacun la possibilité de recevoir les données collectées, à condition d'avoir acheté des noms de domaine bien précis. Après avoir acheté l'un de ces noms de domaine, le chercheur a d'ailleurs constaté que pas moins de 400 Mac s'y étaient connectés. Les adresses IP et les noms des Mac infectés ont tout de suite été communiqués. La facilité à collecter les informations et le fait que personne n'avait encore créé de domaines permettant cette collecte laisse penser que ce malware est plus une expérimentation d'informaticiens enthousiastes que le travail d'un vrai malfaiteur qui se serait fixé l'objectif de surveiller des cibles précises. Cette nouvelle reste néanmoins inquiétante dans la mesure où il s'agit d'une collecte d'informations par un tiers et à l'insu de la personne concernée.




  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Un Malware dans les MAC

Un malware pour Mac baptisé Fruitfly serait capable de prendre des captures d'écran, d'enregistrer les touches du clavier appuyées et d'activer la webcam... le tout à l'insu de l'utilisateur, bien sûr. Ce logiciel-espion collecte également les informations sur les périphériques connectés à l'ordinateur. Selon Patrick Wardle, qui a analysé le malware, ce dernier donnait à tout un chacun la possibilité de recevoir les données collectées, à condition d'avoir acheté des noms de domaine bien précis. Après avoir acheté l'un de ces noms de domaine, le chercheur a d'ailleurs constaté que pas moins de 400 Mac s'y étaient connectés. Les adresses IP et les noms des Mac infectés ont tout de suite été communiqués. La facilité à collecter les informations et le fait que personne n'avait encore créé de domaines permettant cette collecte laisse penser que ce malware est plus une expérimentation d'informaticiens enthousiastes que le travail d'un vrai malfaiteur qui se serait fixé l'objectif de surveiller des cibles précises. Cette nouvelle reste néanmoins inquiétante dans la mesure où il s'agit d'une collecte d'informations par un tiers et à l'insu de la personne concernée.
26-07-2017


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant