Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

"Actu vu !" sur le web


 <  5  6  7  8  9  10  11  > 

Les opérateurs s'attaquent enfin aux zones blanches

  Liste des news    Liste des new du mois  
4G sfr bouygues free orange

16

Janvier

Emmanuel Macron l’avait annoncé, avec le Plan Très Haut Débit, il voulait faire vite, plus vite que son prédécesseur. Le plan est sur de bons rails depuis la signature d’un « accord historique » entre le gouvernement, l’État et les quatre opérateurs télécoms, Orange, Bouygues, SFR et Free. Après l’annonce anticipée d’un accord en début de semaine dernière par le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État à la cohésion des territoires, Julien Denormandie, confirme dans les colonnes du Journal du Dimanche : l’État et les quatre opérateurs ont trouvé un terrain d’entente pour couvrir l’ensemble du territoire en 4G. Cet « accord historique » prévoit d’« en finir avec les zones blanches » encore (trop) nombreuses en France, et offrir une meilleure couverture mobile sur tout le territoire. Pour cela, les opérateurs vont investir plus de 3 milliards d’euros, avec l’installation de 5 000 sites supplémentaires pour éradiquer les zones blanches dans un délai de 3 ans. Si le constat se faisait de lui-même, les opérateurs se montraient peu enclins à mettre la main à la poche pour équiper ces régions. L’investissement initial prévu pour le plan THD est de 20 milliards d’euros, partagés entre les opérateurs privés, les collectivités territoriales et l’État. Facture revue à la hausse de 15 milliards d’euros par la Cour des Comptes début 2017. En outre, l’accord prévoit également d’étendre la 4G aux 10 000 communes aujourd’hui en 2G ou en 3G d’ici 2020. Pour aller vite, le gouvernement semble avoir rogné sur « la qualité ». En effet, après avoir communiqué sur « la fibre », puis « la 4G de qualité », le gouvernement parle aujourd’hui de « couverture mobile de qualité » (Ce qui n'assure aucune certification). Les opérateurs s’étaient déjà engagés à couvrir l’ensemble du territoire en 4G d’ici fin 2018. Une ambition qui se révèle plus raisonnable, mais qui permettra surtout aux deux parties de communiquer sur la réalisation de leur objectif. Bref encore une fois le monopole des Opérateurs oblige l'état à financé même s'il n'assume pas leurs promesses depuis des années ! L'enjeux politique est toujours trop fort.




Reccord de Star Wars les derniers Jedi

  Liste des news    Liste des new du mois  
Star Wars les derniers Jedi

16

Janvier

Le dernier opus de la saga intergalactique vient de rejoindre le club (plus très) fermé des films ayant franchi la barre du milliard de recettes à travers le monde. En avril dernier, Fast and Furious 8 entrait dans le rang, suivi peu de temps après par Moi, Moche et Méchant 3. Certains lui prédisaient un parcours moins gigantesque que son prédécesseur. Certes, Les Derniers Jedi fait (pour l’instant) moins bien que l’épisode 7, Le Réveil de la Force, mais il n’a pas à rougir de ses résultats : 1,2 milliard de dollars de recette au box-office mondial. Il fait désormais partie du Top 10 des plus gros succès de tous les temps, grillant la politesse à la Belle et la Bête. S’il poursuit sur sa lancée, il devrait également détrôner La Reine des neiges de sa neuvième place, voir même Harry Potter et les Reliques de la Mort (partie 2). Toutefois, il aura encore fort à faire pour atteindre la troisième place, celle du Réveil de la Force et ses 2 milliards de recettes depuis 2015, et plus encore l’indétrônable Avatar et ses 2,7 milliards de dollars de recette depuis sa sortie en 2009. L’aventure des Derniers Jedi a débuté dès son premier week-end d’exploitation où la franchise a pulvérisé le box-office avec 450 millions de dollars de recettes. Si d’aucuns prétendent que les deuxièmes volets des trilogies intéressent moins, ça laisse augurer un raz de marée pour l’épisode 9 réalisé par JJ Abrams et dont la sortie est prévue en 2019.




LG change de stratégie

  Liste des news    Liste des new du mois  
LG G6

16

Janvier

Cho Sung-jin, le vice-président de LG Electronics, a déclaré que LG allait changer de stratégie en ce qui concerne le lancement de nouveaux smartphones. Il sous-entend que LG ne sortira plus forcément plusieurs smartphones haut de gamme chaque année. Il faut dire que les finances de la branche mobile ne le permettent plus forcément. Interrogé sur la date d’annonce du LG G7 par des journalistes coréens à l’occasion du CES 2018, la réponse du vice-président de LG Electronics s’est révélée pour le moins étonnante. « Nous dévoilerons de nouveaux smartphones quand cela sera nécessaire. Mais nous ne lancerons plus de nouveaux appareils juste parce que d’autres marques le font ». Est-ce un aveu d’échec ou une façon de dire que LG n’a pas besoin de suivre la concurrence pour dévoiler de nouveaux appareils ? La plupart des observateurs du milieu s’accordent plutôt sur la première solution. Selon le Korea Herald, la branche mobile de LG n’a pas réussi à dégager le moindre centime de bénéfice depuis 11 trimestres. Aussi solide soit les finances du groupe, LG ne peut plus se permettre d’annoncer deux smartphones haut de gamme par an, l’un en début d’année (la gamme G) et l’autre en fin d’année (la gamme V). Difficile de résister aux géants que sont Samsung et Apple, qui possèdent non seulement de bons appareils haut de gamme, mais disposent également d’un budget de communication énorme. Cho Sung-jin a par ailleurs ajouté que l’objectif de la marque était désormais « de faire durer plus longtemps les modèles existants et de commercialiser des variantes de la gamme G et V ». Autrement dit, de rentabiliser les investissements réalisés dans chaque nouveau modèle de smartphone en les déclinants dans des modèles que l’on peut imaginer plus ou moins chers et/ou plus ou moins spécialisés. Une stratégie déjà adoptée par HTC et ses nombreuses déclinaisons de sa gamme HTC U.




Le Marché des PC toujours en baisse

  Liste des news    Liste des new du mois  
Marche du PC

15

Janvier

Le PC ne fait plus rêver à Noël, La 6e année consécutive de recul des livraisons mondiales de PC est arrivée. La chute fléchit cependant par rapport aux années précédentes. Ainsi en 2017, Gartner évalue la baisse à 2,8%, soit 262,5 millions de PC écoulés dans le monde, contre plus de 6% un an plus tôt. Rien de très réjouissant cependant, d'autant que le cabinet a comptabilisé 13 trimestres de baisse ininterrompue. Les derniers mois de l'année 2017, porteurs généralement pour les produits high-tech, n'ont pas fait exception avec -2% ou 71,5 millions de PC livrés. Si les analystes Gartner soutenaient observer certaines raisons d'être optimiste, ils doivent bien reconnaître : "Les résultats du quatrième trimestre confirment encore une fois que les PC ne sont plus des cadeaux de fêtes populaires." Mais attention, cela "ne signifie pas que les ordinateurs disparaissent des foyers". Gartner estime que si le marché continue de rétrécir, les acheteurs mettront à l'avenir l'accent sur la qualité et les fonctionnalités et plus le prix le moins cher. Cela aura pour effet une amélioration de la rentabilité et une hausse du prix de vente moyen. Du moins à long terme. Et pour certains constructeurs seulement. Les achats de PC sont désormais motivés par un "besoin" plutôt que par un désir ou une envie, soulignait déjà l'analyste Mikako Kitagawa. "Les grands événements de vente, tels que le Black Friday, Cyber Monday et les ventes de Noël ne sont plus des opportunités de marketing efficaces pour les PC" avançait-il. Noël a été une confirmation. Les livraisons mondiales de PC pourraient parvenir à freiner leur baisse en 2017. Gartner estimait à 50 millions le nombre d’unités livrées en 2016. Ce pourrait être 59 millions l'année dernière. Le cabinet n'a pas encore fourni ces données. En attendant, le marché mondial a cumulé une année supplémentaire de recul à 262,5 millions de PC. Malgré ces éléments positifs, la croissance ne sera pas au rendez-vous dans la zone EMEA en 2017. Gartner prévoit une baisse de 4% cette année, malgré l'acquisition de PC Windows 10 par les entreprises.




Intel ça continu !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Intel batiment

15

Janvier

Intel est confronté à une nouvelle faille de sécurité. Après le fiasco « Meltdown et Specter », le géant doit faire face à la découverte, par le chercheur en sécurité Harry Sintonen ( F-Secure), d’une autre vulnérabilité. Elle affecte potentiellement des millions d’ordinateurs portables d’entreprise. Ce bug de sécurité touche l’AMT alias l’Active Management Technology. Son exploitation par un pirate permet de prendre facilement le contrôle complet de la machine. L’opération est présentée comme rapide puisque le chercheur parle de « quelques secondes » seulement. Contrairement à Meltdown et Spectre, cette faille est plus difficile à exploiter dans le sens ou elle demande un accès physique à l’ordinateur. Cependant il s’agit bien d’un problème critique selon Harry Sintonen. Une fois utilisée, elle permet de compromettre un système en moins d’une minute, puis de le contrôler à distance en se connectant au même réseau. Cette vulnérabilité est accessible même si d’autres mesures de sécurité sont en place. Ceci comprend un mot de passe BIOS, l’activation de BitLocker ou encore un code PIN TPM ou la présence d’un antivirus traditionnel. Le chercheur indique qu’un accès complet à un système fournit à un pirate des droits de lecture et d’écriture. Il peut alors entreprendre des modifications de données et déployer des logiciels malveillants même si des solutions de sécurité sont présentes. Il explique « L’attaque est presque simple à réaliser, elle a un potentiel destructeur incroyable. En pratique, cela peut donner à un attaquant local un contrôle complet sur l’ordinateur portable d’un individu, malgré les mesures de sécurité les plus populaires » Intel n’a pour le moment par encore réagi à cette nouvelle découverte. De son côté F-Secure recommande aux utilisateurs concernés de toujours garder un œil sur leurs ordinateurs portables d’entreprise, d’utiliser des mots de passe forts pour l’AMT ou même de désactiver complètement cette fonctionnalité.




Un Pad PS4 qui ressemble à celui de la Xbox one

  Liste des news    Liste des new du mois  
Hori Onyx PS4 2

15

Janvier

C’est le 15 janvier que la nouvelle manette Onyx signée Hori sera lancée en magasins, au prix de 55 €. Une manette sous licence officielle PlayStation, dédiée à la PS4, qui s’inscrit pleinement dans la volonté de Sony d’offrir une gamme à même de refléter les différents styles de jeu de la communauté et intéresser de nouveaux joueurs aux jeux et divertissements étonnants disponibles sur PS4. En terme de fonctionnalités, la manette Onyx propose évidemment de retrouver les principales commandes propres à la DualShock 4, avec les mêmes commandes de base, les moteurs de vibrations, le pavé tactile… Toutefois, le constructeur a pris la liberté de retirer le pavé lumineux, tout comme la sortie audio. Des éléments qui rendent aussitôt cette manette incompatible avec certains jeux, et notamment les jeux PlayStation VR dont la caméra utilise la barre lumineuse de la manette pour la repérer dans l’espace. Esthétiquement, cette Hori Onyx se différencie de la manette PS4 d’origine avec un design plus en rondeur, qui rappelle assez fortement celui de la manette Xbox One. De même, le constructeur a opté pour des sticks analogiques asymétriques, comme c’est le cas, là encore, pour la manette de la console made in Microsoft. Côté autonomie, Hori promet environ 20 heures de jeu avant de passer par la case recharge.




Le Galaxy X en Décembre Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
galaxy x concept 1

15

Janvier

Ils étaient pourtant nombreux à parier que Samsung donnerait au CES de Las Vegas des nouvelles de son très attendu Galaxy X, et pourtant DJ Koh, le patron de la division mobile de Samsung, a annoncé qu'il faudrait attendre début 2019, au mieux fin 2018, pour le découvrir, précisant que ses équipes prenaient leur temps pour élaborer une expérience utilisateur la plus aboutie possible. Que sait-on à ce jour du Galaxy X ? Le très bien renseigné site ETNews, spécialiste de la high tech coréenne, assure qu'il sera, en premier lieu, doté d'un écran OLED géant de 7,3 pouces. Cet écran devrait embarquer la technologie 3D Touch brevetée par Samsung et déjà disponible depuis le S8 et le Note 8. La grande nouveauté sera que cet écran sera pliable, à la manière du Surface Book de Microsoft, mais avec un écran unique souple, permettant au smartphone d'afficher des notifications au dos de l'appareil, mais aussi, déplié, de devenir PDA, tablette, voire laptop, comme le montre ces vues d'artistes non-officielles. estiné à un public premium, le Galaxy X, vu ses innovations, devrait taper très haut et fort en termes de prix. Il s'adressera vraisemblablement à un public de professionnels, et pourrait inaugurer une nouvelle gamme en remplacement du Galaxy S et du Note.




OnePlus toujours au TOP

  Liste des news    Liste des new du mois  
Smartphone OnePlus 6

15

Janvier

Pete Lau, le fondateur et PDG de OnePlus a accordé une interview au site web américain CNET. Il y confirme l’arrivée du OnePlus 6 pour la fin du second trimestre ainsi qu’une partie de sa fiche technique. Un OnePlus 6T n’est en revanche pas certain à 100 %. Pete Lau, comme la plupart des principaux acteurs du marché du smartphone, était bien présent au CES 2018. Il a confirmé au micro de CNET, et sans véritable surprise, que sa société travaillait bien sur le OnePlus 6, ou, si ce n’est pas son nom, sur le successeur du OnePlus 5T. Sa mise en vente interviendra « à la fin du second trimestre de 2018 », c’est-à-dire très probablement durant le mois de juin, comme c’était déjà le cas pour le OnePlus 5 l’année dernière. On sait déjà deux choses. Premièrement que le OnePlus 6 embarquera bien un Snapdragon 845, la puce mobile haut de gamme de 2018. « Évidemment, précise Pete Lau, il n’y a pas d’autres choix ». Deuxième chose : contrairement à bon nombre de ses concurrents, le OnePlus 6 ne mettra pas en avant de fonctionnalité d’intelligence artificielle. « C’est un buzzword », explique Pete Lau, alors même que Huawei compte beaucoup sur le NPU de son Mate 10 et que Samsung a annoncé que le Galaxy S9 sera capable de prouesses de rapidité dans ce domaine.




Nouveau Ultraportable Zenbook 13 Asus

  Liste des news    Liste des new du mois  
Asus Zenbook 13

12

Janvier

Le constructeur taiwanais affirme que les potentiels clients bénéficieront de l'expérience mobile ultime grâce au châssis tout métal et une autonomie de 15 heures. Le nouveau ZenBook 13 met à profit un processeur Intel Core i7 de 8e génération associé à une mémoire vive de 16 Go et un disque dur de 1 To en PCIe SSD. Les enceintes sont des Harmann Kardon et proposent une expérience "immersive". Le poids de l'ordinateur est d'environ 985 grammes, ce qui fait du Zen 13 un ordinateur puissant et facilement transportable. ASUS n'a encore annoncé ni prix de vente ni date de commercialisation définitive pour le ZenBook 13 UX331UAL. La compagnie a cependant affirmé que cet ultraportable devrait être lancé au cours du premier semestre 2018.




AKG le style et la qualité ont leur prix

  Liste des news    Liste des new du mois  
Ecouteurs AKG a 1000$

12

Janvier

Élégant et résistant aux rayures, le N5005 se démarque par son design. Chaque exemplaire porte un numéro de série unique, gravé sur une petite rondelle à l'intérieur de la boîte. En combinant la technologie One Dynamic et Quad BA, le fabricant promet une qualité supérieure à celle d’un CD : «une distorsion minimale, des médiums précis et des aigus cristallins». De nombreux accessoires permettent de personnaliser l’expérience musicale : 4 paires d’embouts standard, 3 paires d'embouts SpinFit, 4 filtres sonores interchangeables (basse, standard, semi-aigu et aigu), un étui de rangement et un kit de nettoyage. L’utilisateur aura également à sa disposition 2 câbles de 3,5 mm et 2,5 mm, un dongle Bluetooth avec une télécommande à trois boutons et un micro dont la batterie dure 8 heures. Malgré les accessoires et la qualité promise, les observateurs s’interrogent sur le prix du N5005. En effet cette promesse de qualité et cette gamme d'accessoires vaut-elle vraiment 1000 $. Il faudra au minimum attendre sa sortie prévue au printemps 2018 pour se faire une idée précise de ses performances.



 <  5  6  7  8  9  10  11  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  5  6  7  8  9  10  11  > 

Les opérateurs s'attaquent enfin aux zones blanches

Emmanuel Macron l’avait annoncé, avec le Plan Très Haut Débit, il voulait faire vite, plus vite que son prédécesseur. Le plan est sur de bons rails depuis la signature d’un « accord historique » entre le gouvernement, l’État et les quatre opérateurs télécoms, Orange, Bouygues, SFR et Free. Après l’annonce anticipée d’un accord en début de semaine dernière par le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État à la cohésion des territoires, Julien Denormandie, confirme dans les colonnes du Journal du Dimanche : l’État et les quatre opérateurs ont trouvé un terrain d’entente pour couvrir l’ensemble du territoire en 4G. Cet « accord historique » prévoit d’« en finir avec les zones blanches » encore (trop) nombreuses en France, et offrir une meilleure couverture mobile sur tout le territoire. Pour cela, les opérateurs vont investir plus de 3 milliards d’euros, avec l’installation de 5 000 sites supplémentaires pour éradiquer les zones blanches dans un délai de 3 ans. Si le constat se faisait de lui-même, les opérateurs se montraient peu enclins à mettre la main à la poche pour équiper ces régions. L’investissement initial prévu pour le plan THD est de 20 milliards d’euros, partagés entre les opérateurs privés, les collectivités territoriales et l’État. Facture revue à la hausse de 15 milliards d’euros par la Cour des Comptes début 2017. En outre, l’accord prévoit également d’étendre la 4G aux 10 000 communes aujourd’hui en 2G ou en 3G d’ici 2020. Pour aller vite, le gouvernement semble avoir rogné sur « la qualité ». En effet, après avoir communiqué sur « la fibre », puis « la 4G de qualité », le gouvernement parle aujourd’hui de « couverture mobile de qualité » (Ce qui n'assure aucune certification). Les opérateurs s’étaient déjà engagés à couvrir l’ensemble du territoire en 4G d’ici fin 2018. Une ambition qui se révèle plus raisonnable, mais qui permettra surtout aux deux parties de communiquer sur la réalisation de leur objectif. Bref encore une fois le monopole des Opérateurs oblige l'état à financé même s'il n'assume pas leurs promesses depuis des années ! L'enjeux politique est toujours trop fort.
16-01-2018


Reccord de Star Wars les derniers Jedi

Le dernier opus de la saga intergalactique vient de rejoindre le club (plus très) fermé des films ayant franchi la barre du milliard de recettes à travers le monde. En avril dernier, Fast and Furious 8 entrait dans le rang, suivi peu de temps après par Moi, Moche et Méchant 3. Certains lui prédisaient un parcours moins gigantesque que son prédécesseur. Certes, Les Derniers Jedi fait (pour l’instant) moins bien que l’épisode 7, Le Réveil de la Force, mais il n’a pas à rougir de ses résultats : 1,2 milliard de dollars de recette au box-office mondial. Il fait désormais partie du Top 10 des plus gros succès de tous les temps, grillant la politesse à la Belle et la Bête. S’il poursuit sur sa lancée, il devrait également détrôner La Reine des neiges de sa neuvième place, voir même Harry Potter et les Reliques de la Mort (partie 2). Toutefois, il aura encore fort à faire pour atteindre la troisième place, celle du Réveil de la Force et ses 2 milliards de recettes depuis 2015, et plus encore l’indétrônable Avatar et ses 2,7 milliards de dollars de recette depuis sa sortie en 2009. L’aventure des Derniers Jedi a débuté dès son premier week-end d’exploitation où la franchise a pulvérisé le box-office avec 450 millions de dollars de recettes. Si d’aucuns prétendent que les deuxièmes volets des trilogies intéressent moins, ça laisse augurer un raz de marée pour l’épisode 9 réalisé par JJ Abrams et dont la sortie est prévue en 2019.
16-01-2018


LG change de stratégie

Cho Sung-jin, le vice-président de LG Electronics, a déclaré que LG allait changer de stratégie en ce qui concerne le lancement de nouveaux smartphones. Il sous-entend que LG ne sortira plus forcément plusieurs smartphones haut de gamme chaque année. Il faut dire que les finances de la branche mobile ne le permettent plus forcément. Interrogé sur la date d’annonce du LG G7 par des journalistes coréens à l’occasion du CES 2018, la réponse du vice-président de LG Electronics s’est révélée pour le moins étonnante. « Nous dévoilerons de nouveaux smartphones quand cela sera nécessaire. Mais nous ne lancerons plus de nouveaux appareils juste parce que d’autres marques le font ». Est-ce un aveu d’échec ou une façon de dire que LG n’a pas besoin de suivre la concurrence pour dévoiler de nouveaux appareils ? La plupart des observateurs du milieu s’accordent plutôt sur la première solution. Selon le Korea Herald, la branche mobile de LG n’a pas réussi à dégager le moindre centime de bénéfice depuis 11 trimestres. Aussi solide soit les finances du groupe, LG ne peut plus se permettre d’annoncer deux smartphones haut de gamme par an, l’un en début d’année (la gamme G) et l’autre en fin d’année (la gamme V). Difficile de résister aux géants que sont Samsung et Apple, qui possèdent non seulement de bons appareils haut de gamme, mais disposent également d’un budget de communication énorme. Cho Sung-jin a par ailleurs ajouté que l’objectif de la marque était désormais « de faire durer plus longtemps les modèles existants et de commercialiser des variantes de la gamme G et V ». Autrement dit, de rentabiliser les investissements réalisés dans chaque nouveau modèle de smartphone en les déclinants dans des modèles que l’on peut imaginer plus ou moins chers et/ou plus ou moins spécialisés. Une stratégie déjà adoptée par HTC et ses nombreuses déclinaisons de sa gamme HTC U.
16-01-2018


Le Marché des PC toujours en baisse

Le PC ne fait plus rêver à Noël, La 6e année consécutive de recul des livraisons mondiales de PC est arrivée. La chute fléchit cependant par rapport aux années précédentes. Ainsi en 2017, Gartner évalue la baisse à 2,8%, soit 262,5 millions de PC écoulés dans le monde, contre plus de 6% un an plus tôt. Rien de très réjouissant cependant, d'autant que le cabinet a comptabilisé 13 trimestres de baisse ininterrompue. Les derniers mois de l'année 2017, porteurs généralement pour les produits high-tech, n'ont pas fait exception avec -2% ou 71,5 millions de PC livrés. Si les analystes Gartner soutenaient observer certaines raisons d'être optimiste, ils doivent bien reconnaître : "Les résultats du quatrième trimestre confirment encore une fois que les PC ne sont plus des cadeaux de fêtes populaires." Mais attention, cela "ne signifie pas que les ordinateurs disparaissent des foyers". Gartner estime que si le marché continue de rétrécir, les acheteurs mettront à l'avenir l'accent sur la qualité et les fonctionnalités et plus le prix le moins cher. Cela aura pour effet une amélioration de la rentabilité et une hausse du prix de vente moyen. Du moins à long terme. Et pour certains constructeurs seulement. Les achats de PC sont désormais motivés par un "besoin" plutôt que par un désir ou une envie, soulignait déjà l'analyste Mikako Kitagawa. "Les grands événements de vente, tels que le Black Friday, Cyber Monday et les ventes de Noël ne sont plus des opportunités de marketing efficaces pour les PC" avançait-il. Noël a été une confirmation. Les livraisons mondiales de PC pourraient parvenir à freiner leur baisse en 2017. Gartner estimait à 50 millions le nombre d’unités livrées en 2016. Ce pourrait être 59 millions l'année dernière. Le cabinet n'a pas encore fourni ces données. En attendant, le marché mondial a cumulé une année supplémentaire de recul à 262,5 millions de PC. Malgré ces éléments positifs, la croissance ne sera pas au rendez-vous dans la zone EMEA en 2017. Gartner prévoit une baisse de 4% cette année, malgré l'acquisition de PC Windows 10 par les entreprises.
15-01-2018


Intel ça continu !

Intel est confronté à une nouvelle faille de sécurité. Après le fiasco « Meltdown et Specter », le géant doit faire face à la découverte, par le chercheur en sécurité Harry Sintonen ( F-Secure), d’une autre vulnérabilité. Elle affecte potentiellement des millions d’ordinateurs portables d’entreprise. Ce bug de sécurité touche l’AMT alias l’Active Management Technology. Son exploitation par un pirate permet de prendre facilement le contrôle complet de la machine. L’opération est présentée comme rapide puisque le chercheur parle de « quelques secondes » seulement. Contrairement à Meltdown et Spectre, cette faille est plus difficile à exploiter dans le sens ou elle demande un accès physique à l’ordinateur. Cependant il s’agit bien d’un problème critique selon Harry Sintonen. Une fois utilisée, elle permet de compromettre un système en moins d’une minute, puis de le contrôler à distance en se connectant au même réseau. Cette vulnérabilité est accessible même si d’autres mesures de sécurité sont en place. Ceci comprend un mot de passe BIOS, l’activation de BitLocker ou encore un code PIN TPM ou la présence d’un antivirus traditionnel. Le chercheur indique qu’un accès complet à un système fournit à un pirate des droits de lecture et d’écriture. Il peut alors entreprendre des modifications de données et déployer des logiciels malveillants même si des solutions de sécurité sont présentes. Il explique « L’attaque est presque simple à réaliser, elle a un potentiel destructeur incroyable. En pratique, cela peut donner à un attaquant local un contrôle complet sur l’ordinateur portable d’un individu, malgré les mesures de sécurité les plus populaires » Intel n’a pour le moment par encore réagi à cette nouvelle découverte. De son côté F-Secure recommande aux utilisateurs concernés de toujours garder un œil sur leurs ordinateurs portables d’entreprise, d’utiliser des mots de passe forts pour l’AMT ou même de désactiver complètement cette fonctionnalité.
15-01-2018


Un Pad PS4 qui ressemble à celui de la Xbox one

C’est le 15 janvier que la nouvelle manette Onyx signée Hori sera lancée en magasins, au prix de 55 €. Une manette sous licence officielle PlayStation, dédiée à la PS4, qui s’inscrit pleinement dans la volonté de Sony d’offrir une gamme à même de refléter les différents styles de jeu de la communauté et intéresser de nouveaux joueurs aux jeux et divertissements étonnants disponibles sur PS4. En terme de fonctionnalités, la manette Onyx propose évidemment de retrouver les principales commandes propres à la DualShock 4, avec les mêmes commandes de base, les moteurs de vibrations, le pavé tactile… Toutefois, le constructeur a pris la liberté de retirer le pavé lumineux, tout comme la sortie audio. Des éléments qui rendent aussitôt cette manette incompatible avec certains jeux, et notamment les jeux PlayStation VR dont la caméra utilise la barre lumineuse de la manette pour la repérer dans l’espace. Esthétiquement, cette Hori Onyx se différencie de la manette PS4 d’origine avec un design plus en rondeur, qui rappelle assez fortement celui de la manette Xbox One. De même, le constructeur a opté pour des sticks analogiques asymétriques, comme c’est le cas, là encore, pour la manette de la console made in Microsoft. Côté autonomie, Hori promet environ 20 heures de jeu avant de passer par la case recharge.
15-01-2018


Le Galaxy X en Décembre Video

Ils étaient pourtant nombreux à parier que Samsung donnerait au CES de Las Vegas des nouvelles de son très attendu Galaxy X, et pourtant DJ Koh, le patron de la division mobile de Samsung, a annoncé qu'il faudrait attendre début 2019, au mieux fin 2018, pour le découvrir, précisant que ses équipes prenaient leur temps pour élaborer une expérience utilisateur la plus aboutie possible. Que sait-on à ce jour du Galaxy X ? Le très bien renseigné site ETNews, spécialiste de la high tech coréenne, assure qu'il sera, en premier lieu, doté d'un écran OLED géant de 7,3 pouces. Cet écran devrait embarquer la technologie 3D Touch brevetée par Samsung et déjà disponible depuis le S8 et le Note 8. La grande nouveauté sera que cet écran sera pliable, à la manière du Surface Book de Microsoft, mais avec un écran unique souple, permettant au smartphone d'afficher des notifications au dos de l'appareil, mais aussi, déplié, de devenir PDA, tablette, voire laptop, comme le montre ces vues d'artistes non-officielles. estiné à un public premium, le Galaxy X, vu ses innovations, devrait taper très haut et fort en termes de prix. Il s'adressera vraisemblablement à un public de professionnels, et pourrait inaugurer une nouvelle gamme en remplacement du Galaxy S et du Note.


15-01-2018


OnePlus toujours au TOP

Pete Lau, le fondateur et PDG de OnePlus a accordé une interview au site web américain CNET. Il y confirme l’arrivée du OnePlus 6 pour la fin du second trimestre ainsi qu’une partie de sa fiche technique. Un OnePlus 6T n’est en revanche pas certain à 100 %. Pete Lau, comme la plupart des principaux acteurs du marché du smartphone, était bien présent au CES 2018. Il a confirmé au micro de CNET, et sans véritable surprise, que sa société travaillait bien sur le OnePlus 6, ou, si ce n’est pas son nom, sur le successeur du OnePlus 5T. Sa mise en vente interviendra « à la fin du second trimestre de 2018 », c’est-à-dire très probablement durant le mois de juin, comme c’était déjà le cas pour le OnePlus 5 l’année dernière. On sait déjà deux choses. Premièrement que le OnePlus 6 embarquera bien un Snapdragon 845, la puce mobile haut de gamme de 2018. « Évidemment, précise Pete Lau, il n’y a pas d’autres choix ». Deuxième chose : contrairement à bon nombre de ses concurrents, le OnePlus 6 ne mettra pas en avant de fonctionnalité d’intelligence artificielle. « C’est un buzzword », explique Pete Lau, alors même que Huawei compte beaucoup sur le NPU de son Mate 10 et que Samsung a annoncé que le Galaxy S9 sera capable de prouesses de rapidité dans ce domaine.
15-01-2018


Nouveau Ultraportable Zenbook 13 Asus

Le constructeur taiwanais affirme que les potentiels clients bénéficieront de l'expérience mobile ultime grâce au châssis tout métal et une autonomie de 15 heures. Le nouveau ZenBook 13 met à profit un processeur Intel Core i7 de 8e génération associé à une mémoire vive de 16 Go et un disque dur de 1 To en PCIe SSD. Les enceintes sont des Harmann Kardon et proposent une expérience "immersive". Le poids de l'ordinateur est d'environ 985 grammes, ce qui fait du Zen 13 un ordinateur puissant et facilement transportable. ASUS n'a encore annoncé ni prix de vente ni date de commercialisation définitive pour le ZenBook 13 UX331UAL. La compagnie a cependant affirmé que cet ultraportable devrait être lancé au cours du premier semestre 2018.
12-01-2018


AKG le style et la qualité ont leur prix

Élégant et résistant aux rayures, le N5005 se démarque par son design. Chaque exemplaire porte un numéro de série unique, gravé sur une petite rondelle à l'intérieur de la boîte. En combinant la technologie One Dynamic et Quad BA, le fabricant promet une qualité supérieure à celle d’un CD : «une distorsion minimale, des médiums précis et des aigus cristallins». De nombreux accessoires permettent de personnaliser l’expérience musicale : 4 paires d’embouts standard, 3 paires d'embouts SpinFit, 4 filtres sonores interchangeables (basse, standard, semi-aigu et aigu), un étui de rangement et un kit de nettoyage. L’utilisateur aura également à sa disposition 2 câbles de 3,5 mm et 2,5 mm, un dongle Bluetooth avec une télécommande à trois boutons et un micro dont la batterie dure 8 heures. Malgré les accessoires et la qualité promise, les observateurs s’interrogent sur le prix du N5005. En effet cette promesse de qualité et cette gamme d'accessoires vaut-elle vraiment 1000 $. Il faudra au minimum attendre sa sortie prévue au printemps 2018 pour se faire une idée précise de ses performances.
12-01-2018


 <  5  6  7  8  9  10  11  >